Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Tolérance

Tolérance

Qui peut parler de tolérance
Pour notre sage indifférence
On laisse pleurer la terre tout bas
On laisse tourner le monde comme ça

On court après l'amour
Mais sans s'arrêter, mais sans en donner assez
On court après l'amour


La tolérance, du latin tolerare (supporter), est la vertu qui porte à accepter ce que l'on n'accepterait pas spontanément. Ce mot revêt également le respect de la liberté de conscience et ouverture d'esprit à l'égard de ceux qui professent une religion ou des doctrines religieuses différentes, voire de manière plus générale, une attitude qui consiste à admettre chez autrui une manière de penser ou d'agir différente de celle qu'on adopte soi-même. (Robert). Cette vertu devrait porter l'homme à se montrer vigilant tant envers l'intolérance qu'envers l'intolérable. En d'autres termes, une notion qui pourrait se définir globalement le degré d'acceptation face à un élément contraire à une règle morale, civile ou physique particulière. Plus généralement, elle définit la capacité d'un individu à accepter une chose avec laquelle il n'est pas en accord. Et par extension moderne, l'attitude d'un individu face à ce qui est différent d'un ensemble de valeurs.

La notion de tolérance pourrait s'appliquer à de nombreux domaines :

  • la tolérance sociale : attitude d'une personne ou d'un groupe social devant ce qui est différent de ses valeurs morales ou ses normes ;
  • la tolérance civile : écart entre les lois et leurs applications et l'impunité ;
  • la tolérance selon John Locke : « cesser de combattre ce qu'on ne peut changer » ;
  • la tolérance religieuse : attitude devant des confessions de foi différentes ;
  • la tolérance en technique : marge d'erreur acceptable, ou capacité de résistance à une agression.

Toute liberté ou tout droit implique nécessairement, pour s'exercer complètement, un devoir de tolérance et de respect.

2365169539_2.jpg

Tolérance : masque de l'intolérance ?

Ce terme est devenu à la mode, et usité parfois un peu à tort et à travers. Prenons l'exemple, de ces personnes qui se proclament tolérants alors qu'il ne sont ni libres ni forts ? Ils mettent en avant leur tolérance pour cacher une faiblesse. Ce sont des faibles qui refusent de s'affirmer, qui fuient la contradiction et qui maquillent leur lâcheté en tolérance. La notion de vertu connote celle de force et de qualité morale. Chez les Grecs de l'Antiquité, l'homme vertueux était celui qui accomplissait son humanité dans son excellence. Le vice au contraire renvoie à l'idée de faiblesse, de défaut moral. La question est de savoir ce qu'il en est de la tolérance sous le rapport de la force ou de la faiblesse morale. On entend par tolérance une attitude consistant à accepter des croyances, des conduites que l'on n'approuve pas. Dans l'idée de tolérance il y a à la fois l'idée d'une acceptation et celle d'une réprobation. L'Islam se montre, malheureusement à de maintes reprise d'une intolérance regrettable. S'il l'est, c'est parce qu'il se sent menacé et méprisé. Mais l'Islam de la civilisation arabo-andalouse, celui des princes Perses étaient des périodes fastes où souffle l'esprit et rayonnement. A contrario, nombreux ceux qui en Occident se montrent d'une intolérance hystérique envers l'Islam, C'est parce qu'ils ont peur. Ils ne se sentent pas forts face à une croyance étrangère qu'il ne peuvent ni ne veulent appréhender. Peur de l'autre, voire la haine de l'autre !

Selon certains moralistes, la notion de tolérance est associée à la notion absolue de bien et de mal. La tolérance s'exerce lorsqu'on reconnait qu'une chose est un mal, mais que combattre ce mal engendrerait un mal encore plus grand.

Dans ce cas, la tolérance peut alors conduire à une abstention volontaire dans le combat contre un mal identifié comme tel. Cette abstention n'est pas motivée par une relativisation des notions de bien et de mal, mais au contraire par la pleine conscience d'un mal qui ne peut malheureusement pas être combattu sans produire un autre mal plus grave encore.

C'est en ce sens, par exemple, que le terme de maison de tolérance, était encore usité au début du XXe siècle.

Seuls sont en situation de tolérer ceux qui sont en situation d'interdire. Les majorités tolèrent les minorités, pas l'inverse. Elles s'abstiennent de sanctionner des opinions ou des conduites qu'elles condamnent pourtant.

Par exemple, y a-t-il sens à dire que les Edits de tolérance au XVI° siècle témoignent de la vertu des catholiques ? Non, car ceux-ci condescendent à admettre sur le territoire français le culte protestant, ils ne reconnaissent pas le droit des protestants à la liberté de croyance. Le tort de la tolérance est ici d'offrir comme un don gracieux de la charité ce qui est un dû, en vertu du principe de justice. Elle cache sous une façade de tolérance une intolérance foncière consistant à refuser à l'autre un droit égal à la liberté de penser et à la détermination autonome de sa conduite. (source)



Saïd El Meftahi

Tassamouh ou la Tolérance

La tolérance est la qualité première de l'être magnanime

Cette magnanimité se trouve dans toutes les religions

Nos opinions divergent ainsi que notre vision de la connaissance Ces deux-là ne doivent pas nous empêcher de vivre ensemble

Notre origine humaine est Une

Nos religions nous séparent, nos traditions aussi

Laissez-nous vivre dans la paix sans la guerre

Pardonnons-nous et oublions le mal qui a été fait

Extirpons toute haine et oublions les jours mauvais

Demandons-nous pardon

Faisons travailler notre raison et laissons revenir la Foi en l'autre

Faisons en sorte que tous les peuples soient frères et nous connaîtrons alors quiétude, amour et paix

Enfouissons une bonne fois tout ce qui est mal

Oublions jusqu'aux jours des ténèbres

Et rions à l'avènement des nouveaux jours

L'Homme est constitué de son intelligence et de sa compréhension au monde

Ces deux qualités n'ont pas été attribuées au reste des vivants

Je souhaite que cette vérité règne et ne soit plus un rêve.

Sourions au Monde, sourions à toutes les Vies.

Paroles et musique de Saïd El Meftahi 

http://img.over-blog.com/500x375/1/50/59/42/calligraphies/divers/morsay/l_1263932a6bbd441db6d8a1fe40156c09.jpg

Halim Corto interprète son titre contre l'homophobie "Juste par amour"

2ik31iw copie

Rap contre l'homophobie "on ne choisit pas" - White Niggaz

 

Photo Maghreb 2676

 

 

P1100361.jpg

http://img.over-blog.com/225x300/1/50/59/42/calligraphies/divers/couv_277.gif
temps-ideal

Bibliographie
  • Beneke, Chris (2006) Beyond Toleration: The Religious Origins of American Pluralism (New York: Oxford University Press).
  • Budziszewski, J. (1992) True Tolerance: Liberalism and the Necessity of Judgement (New Brunswick: Transaction Publishers).
  • Clark, Jeffrey (2008) "\\Tolerance as a Way of Life: Ch.1-3 (VDM Verlag)
  • Cohen, A.J. (2004) "What Toleration Is" Ethics 115: 68-95
  • Jordan, W. K. (1932-40) The Development of Religious Toleration in England (New York: George Allen & Unwin Ltd.)
  • Kamen, Henry (1967), The Rise of Toleration (New York: McGraw-Hill).
  • Kaplan, Benjamin J. (2007), Divided by Faith: Religious Conflict and the Practice of Toleration in Early Modern Europe (Belknap Press).
  • Landi, Marcello (2005), Due idee di tolleranza Interdipendenza 1: 15-16 (in Italian).
  • Laursen, John Christian and Nederman, Cary, eds. (1997) Beyond the Persecuting Society: Religious Toleration Before the Enlightenment (Philadelphia: University of Pennsylvania Press).
  • Mendus, Susan and Edwards, David, eds. (1987) On Toleration (Oxford: Clarendon Press).
  • Mendus, Susan, ed. (1988) Justifying Toleration: Conceptual and Historical Perspectives (New York: Cambridge University Press).
  • Mendus, Susan (1989) Toleration and the Limits of Liberalism (Atlantic Highlands, New Jersey: Humanities Press).
  • Murphy, Andrew R. (2001) Conscience and Community: Revisiting Toleration and Religious Dissent in Early Modern England and America (College Park: Penn State University Press).
  • Nicholson, Peter P. (1985) "Toleration as a Moral Ideal" in Aspects of Toleration: Philosophical Studies ed. John Horton and Susan Mendus (New York: Methuan).
  • Stebbins, Robert A. (1996) Tolerable Differences: Living with Deviance, 2nd ed. Toronto, ON: McGraw-Hill Ryerson.
  • Stetson, Brad and Joseph G. Conti, The Truth about Tolerance: Pluralism, Diversity and the Culture Wars (Downers Grove, IL: InterVarsity Press, (2005)
  • Ten, C.L. (Chin Liew) (2004) A Conception of Toleration (Singapore: Marshall Cavendish International).
  • Walsham, Alexandra. (2006) Charitable Hatred: Tolerance and Intolerance in England, 1500-1700 (Manchester University Press).
  • Walzer, Michael (1999) On Toleration (New Haven: Yale University Press).
  • Zagorin, Perez (2003) How the Idea of Religious Toleration Came to the West (Princeton: Princeton University Press).

 

 



Liens  internets