Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Yasmine Hamdan - Nouvel album solo - 2012

Yasmine Hamdan - Nouvel album solo - 2012

Cover-album.jpg

Kwaidan / Idol - Differ-ant

Je profite de ce week end estival pour venir à vous avec une artiste libanaise talentueuse du nom de Yasmine HamdanAujourd'hui, elle nous revient avec une petite merveille de volupté, Yasmine a une voix magnifique, accompagnée par la guitare de Kevin Seddiki et les synthés de Marc Collin.

Yasmine-Hamdan-by-Nadim-Asfar.jpg

Icône de la scène underground libanaise avec SoapkillsYasmine Hamdan a été révélé en France en 2009 avec le projet Y.A.S., duo ou plutôt point de rencontre entre sa culture (la scène underground arabe) et l’électropop de Mirwais (compositeur notamment de l’album « Music » de Madonna). Yasmine Hamdan revient cette fois avec un album solo où elle rend hommage à la modernité de son héritage.

Plus qu’un projet, Y.A.S. était un symbole (musical, géopolitique, religieux, les perspectives ici ramassaient larges) : celui d’un possible pont entre deux mondes. Il s’agit cette fois, de faire sonner la musique arabe, celle des grandes productions des années cinquante et soixante enregistrées à Beyrouth ou au Caire, ou encore le plus récent et très sexy choubi irakien, ou le très soulful Samri koweitien, dans la sensualité de l’époque qui est la nôtre : moderne en tout. Pour ce faire, Yasmine s'est entourée de deux artistes aux atouts différents: Marc Collin (producteur notamment de Nouvelle Vague) et ses synthés vintage et Kevin Seddiki, le guitariste prodigieux.


Ils se sont retrouvés dans le studio de Marc (au patronyme évoquant New Order « The Perfect Kiss »). Yasmine a apporté avec elle quelques chansons qu’elle avait écrites, mais aussi pas mal de morceaux fétiches tirés de sa collection infinie de grands disques arabes perdus. Moins avec l’idée d’en faire des reprises que de travailler ces chansons quasiment à la façon d’un sampler : sur tel morceau, elle s’empare d’une mélodie, d’un refrain, d’une façon de faire vibrer l’arabe, et à partir de là répéter la phrase, en retravailler tous les arrangements jusqu’à obtenir quelque chose d’inédit. Qui ne serait ni une reprise, ni un hommage, ni une réactualisation, mais plutôt le souvenir lointain d’une mélodie.


Yasmine Hamdan sur Facebook

https://www.facebook.com/yasminehamdanofficial

Yasmine-Hamdan-by-Nadim-Asfar-2.jpg