Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
In memoriam : Da Mahmoud lgazzar

In memoriam : Da Mahmoud lgazzar



Da Mahmoud lgazzar qui fut une personnalité notoire de la culture  musicale gnaouie s'est éteinte sans faire du bruit début avril 2008, à l'âge de 96 ans  dans sa modeste demeure située  dans l'ancienne médina d'Essaouira. Sa famille vivant dans l'indigence, n'a pas trouvé de quoi lui organiser ses funérailles malgré les sommes amassées par les labels discographiques de la world music qui ont pu  cependant exploiter ses prouesses musicales tout au long de sa carrière !

Da Mahmoud lgazzar fut parmi les fondateurs de cet héritage spirituel !
Après maalem Essam, qui a instauré les règles musicale auprès des confréries gnaoua, il  a été le premier gnaoui à enregistrer un trente trois tours intitulé « Les de possédés d'Allah », maalem Boubkar Guinia, père de l'actuel grand maalem Mahmoud Guinia, et maalam Bousso, père des actuels maalems Hassan et Said Bousso, c'était au tour de « Da Mahmoud lgazzar» de quitter le monde des vivants.

Il a vécu le parcours de la musique gnaoua depuis les longues lila (nuits de transe) organisées par les esclaves près de la muraille de l'ancienne médina.

De la création de la Zaouïa de Sidna Blal, à la participation au tournage de la scène de la Lila dans le film « Lhal » sur Nass El Ghiwane, il a effectué de nombreux voyages en accompagnant les actuels grands maalems à l'étranger.

L'homme n'était pas un maalem, il était, selon le jargon gnaoui, « Abd rahba », c'est à dire l'esclave de rahba, désignant un espace abritant les lilas, il possédait le secret des pratiques et du gestuel de ce climat plein de spiritualité et de recueillement pour permettre des lilas qui mènent les mélomanes vers un voyage fait de couleurs, de rythmes (jilali, derkaoui, hamdouchi, bouhali ) et de transe.

 

Sources

Libération (Casablanca)

Libération (Casablanca)

15 Avril 2008
Publié sur le web le 15 avril 2008