Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Nos amis les requins : un danger ?

Nos amis les requins : un danger ?

http://natureculture.org/wiki/images/a/ab/1456requin30040614h417pk.jpg

 

On les décrit comme des animaux sanguinaires, cruels, féroces et impitoyables. Méritent-il pour autant de subir  des actes de barbarie commis par des pêcheurs qui les massacrent avec une telle opiniâtrité dans un instinct de vengeance ?

Après la tournage du film hollywoodien Les Dents de la mer de Steven Spielberg, on se souvient encore de la musique à tel point qu’il suffit d'écouter quelques notes...pour en avoir des frissons dans le dos.

Des enquêtes menées par des écologistes révèle un réseau de trafic et de commerce international qui n'épargne même pas les zones protégées. La Tunisie est  même impliquée dans cette sale affaire.

Les spécialistes estiment que chaque année, plus de 100 millions de squales sont capturés et dépités pour la chair de leurs ailerons, qui sont consommés comme potage ou encore séchés pour en faire des remèdes de bonnes femmes dans la médecine chinoise.

Leur prix peut atteindre jusque 500 $ le kg au détail. Un business juteux qui ne pourra être éradiqué que par une sensibilisation accrue du public.

Les requins ne sont pas des mangeurs d'homme, ils y goûtent certes parfois et peuvent avec leurs puissantes mâchoire déchiqueter des surfeurs qu'ils prennent par ailleurs pour des otaries. Normalement ils attaquent seulement dans le but de se défendre.

Certaines espèces de requins restent donc assez dangereuses, mais la plupart des espèces sont inoffensives, le dernier accident en Tunisie remonte aux années 1970 au large du Sahel.

Leurs invasions récentes sur les côtes tunisiennes est expliquée pour la la simple raison de l’attraction du prédateur pour sa proie. (les tunisiens accusent avec un brin d'humour que c'est le parti islamiste Nahdha qui les auraient engagés comme mercenaires pour attaquer les filles impudiques en Bikini.

L'élevage intensif du thon rouge dans cette région attirent en réalité ces redoutable prédateurs, mais par malchance; ces pauvres bêtes aboutissent, assez proche de la Côtes dans les filets des pêcheurs peu scrupuleux.

http://a10.idata.over-blog.com/1/50/59/42/CHEB-RAYAN/hamdi-hached.jpg

Hamdi Hached dit : qu'il est temps de se mobiliser pour protéger ces poissons majestueux et faire cesser immédiatement ces massacres et l'exploitation irrationnelle qui ne seront pas sans conséquences  pour les générations futures.