Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Les chorfas, ces nobles qui gouvernent encore le Maroc...d'où viennent-ils, qui sont-ils ?

Les chorfas, ces nobles qui gouvernent encore le Maroc...d'où viennent-ils, qui sont-ils ?

Le mot chorfa emprunte la forme dialectale arabe de shurafā', pluriel de sharīf (chérif). Il désignent les descendants du Prophète Sidna Mohamed et de sa fille Fatma. En arabe, la forme plurielle achrâf désigne en particulier les nobles des grandes dynasties omeyyades, abbassides et alides.

http://auto.img.v4.skyrock.net/6787/89396787/pics/3214169689_1_4_Gd75mke4.jpg

Ces nobles du monde musulman appartiennent soit à la dynastie des Idrissides, saadiens, soit à celle des Alaouites actuellement sur le trône du Maroc, soit à des clans d'aristocrates étrangers comme les Skalli (famille de Chorfas houssaïniyyines ayant vécu en Sicile puis, après la reconquête chrétienne de ce territoire, en Andalousie dont la Reconquista les oblige à quitter l'Espagne des Rois Catholiques pour venir s'établir à Fès) ou encore les Irakis ou Laraki (originaires eux de Mésopotamie dont l'ancêtre est Mohamed Al Hadi Ibn Abi Al Qasim Ibn Nafis, arrivé d'Irak à Fès à l'époque du Sultan Mérinide Abi Saïd Ibn Abi Youssef, après avoir séjourné quelque temps en Égypte). 

Il ne constituent pas une caste a part. Beaucoup de familles de Fès, d'oulémas par exemple sont des chorfas. Cette noblesse devait rester à l'écart du commerce et avait le privilège se faire appeler "Sidi", "Maître", ou "Moulay", "Seigneur". Ces entités détiennent encore en 2012 une sorte d'avantage comparatif, qui lui permet de se distinguer du peuple et se réclament d'une autorité supérieure aux hommes et extérieure à la société marocaine.

Au Maroc, les dynasties idrissidesaadienne et alaouite sont dites chérifiennes. Les chorfas Idrissides vivaient à  Fès, Ouazzane, Tanger, Taza, Rabat, Salé, Oujda, Meknès, Tétouan et Moulay Idriss Zerhoun.

Les chorfas possèdent, entre autres, la baraka, domaine de la foi pure, et font de cette vertu l’objet d’une crainte révérencielle. Pour leur part, les oulémas, respectés du fait du double caractère de leur institution, morale et intellectuelle, “incarnent les pouvoirs de la science religieuse et de la science profane”.

chorfa.jpg

Les Chorfa: Les nobles du monde musulman : la chaîne des origines à propos de la généalogie des descendants du Prophète, Sidi Ali Hachlaf

L'Islam fait partie intégrante de l’identité des élites marocaines, ce qui n’est pas forcément le cas en Algérie ou en Tunisie. Rappelons que la monarchie est de droit divin. Le roi est nommé Amir al Mouminin (commandeur des croyants).


Voir aussi