Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Dakhla, des nationalistes en ont fait un festival de la honte !

Dakhla, des nationalistes en ont fait un festival de la honte !

Mais que s'est-til passé à Dakhla pour que les responsables de l’Association Mer et Désert, organisatrice du Festival de Dakhla et les autorités locales, ont eu l'obligation d'interrompre d'urgence le Festival à mi parcours ?

Des émeutes d'une extrême violence ont transformé ce moment qui devait être un festival de rapprochement entre les peuples par la musique en un théâtre d’affrontements communautaires. Nous apprenons par  le site officiel et le Facebook du Festival de Dakhla cette tragédie est un échec qui fait couler beaucoup d'encre. Des témoins de la violence ont évoqué à RFI d'une centaine de blessés légers. Contactée par des journalistes, la police marocaine a refusé de commenter les incidents.

D'après un témoin venu comme artiste depuis l'étranger : "cela a commencé le vendredi soir, pendant le concert de Rouicha, avec des Marocains (du nord) qui se sont mal comportés envers quelques habitants de Dakhla, des locaux (cassage de gueule, incendie de voitures...). Le lendemain les autres ont voulu se venger, avc cagoules, armés de sabres en 4x4. Dakhla, la veille noire de monde, était deserte, boutiques fermées, de la fumée, des détonations... Les sahraouis ont également manifesté contre la police marocaine qu'ils ont trouvée bien neutre. Affaire complexe... Daniel Brown (journaliste à RFI) a été agressé, son matériel d'enregistrement arraché. Par qui ?" - RFI, détaille également que les journalistes ont été tabassés et leur matériel volé par des policiers en civil, ce qui semble corroborer le témoignage. Afrik.com appuye "Les faits sont affligeants : des groupes de jeunes émeutiers ont poursuivi des habitants sahraouis de Dakhla jusqu’à leur quartier, où ils ont mis le feu à des voitures et à des maisons, l’enchaînement des violences faisant de nombreuses victimes."

L’agence EFE corrobore les dires de Hamdi Mansour qui affirme que « des citoyens marocains ont provoqué et insulté les Sahraouis habitants à Dakhla. » rajoutant que « des milliers de Marocains, escorté par des camions de l’armée, ont fait une descente dans les quartiers où vit la population sahraouie brûlant les voitures, prenant d’assaut les magasins et jetant des bombonnes de gaz. » (source).

http://img.over-blog.com/300x264/1/50/59/42/festval/dakhla01_169981730.jpg

Les émeutes et brutalités commises par des groupuscules de hooligans nationalistes et monarchistes iresponsables venus du Nord du Maroc dans l'objectif de perturber cette rencontre culturelle qui devait être avant tout une fête au coeur du désert. Les artistes présents sont parfois venus de l'étranger et ont été les témoins privilégiés de leur apports à travers une réconciliation par la musique pour la Paix. Cette présence d'artistes internationaux, locaux et régionaux venaient en outre présenter leurs créations artistiques pendant une semaine.  

Cette rencontre multi-culturelle avait pour objectif positif de réunir au sein d'un même évènement, citoyens sahraouis, marocains, mauritaniens, algériens en dehors du contexte haineux que l'ont connait depuis l'occident à travers l'actualité ! Plus de détail.

http://www.abc.es/Media/201102/28/OBJ1788720_1--478x397.JPG

RFI's Daniel Brown, Dakhla, Western Sahara