Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Sofia Essaïdi

Sofia Essaïdi

Sofia Essaïdi est une jeune artiste franco-marocaine, née à Casablanca le 6 août 1984.
Chanteuse, danseuse, compositrice, auteur, jouant du piano et des percussions, plusieurs talents font de cette artiste une interprète dotée d'une grande musicalité et d'un sens de la rythmique et du groove.

Du 30 août au 12 décembre 2003, elle participe à la 3e édition de l'émission de TF1, Star Academy, un tremplin qui lui permet d'entrer en contact avec le monde de la musique et où elle s'illustre particulièrement dans les domaines de la danse et du chant. Et c'est sans doute sur scène, pendant la tournée de la Star Academy et sur une reprise de "Roxanne" (du groupe The Police) chorégraphiée par Kamel Ouali, que Sofia se fait le plus remarquer.
 

Son premier album sort en août 2005. Il est le fruit d'une collaboration avec plusieurs artistes dont principalement Quentin Bachelet (réalisation et musiques) et Chet (textes). Un album salué par la critique et les professionnels rarement tendres avec les anciens participants à l'émission phare de TF1.

Elle vient d'être sélectionnée pour le spectacle musical Cléôpatre, mis en scène par le chorégraphe Kamel Ouali, sur scène dès septembre 2008 (clip tourné au début de l'automne / sortie de l'album en avril 2008).

C'est à Casablanca, au Maroc, que Sofia voit le jour. Née le 6 août 1984 d'un père Marocain et d'une mère Française, elle grandit entourée d'une famille unie et soudée, qui comprend ses parents, Martine et Lahbib, ainsi que ses frères Mehdi et Kamil. Sa nounou, Fatiha, prend aussi une place conséquente dans sa vie. A 5 ans, elle commence à prendre des cours de danse à l'école Georges Bizet de Casablanca, puis elle se met au piano, aux percussions et enfin au chant. C'est d'ailleurs son professeur, Caroline Christi, qui se rend compte de son talent.

Mais avant de se lancer dans sa carrière de chanteuse, Sofia choisit d'abord de continuer ses études. En juillet 2002, elle obtient donc un bac S avec mention assez bien. Alors âgée de 18 ans, la jeune chanteuse décide de poursuivre ses études à l'université Dauphine de Paris, puis elle envoie son dossier à la Star Ac'. Choisie parmi les milliers d'autres candidats, c'est grâce à cette émission qu'elle se fera connaître du public. Son talent et son professionnalisme n'échapperont ni aux spectateurs ni aux professeurs, et son parcours sans faute - aucune nomination durant toute l'émission - ne fera qu'accroître l'estime que lui porte les artistes.

En 2007, Sofia Essaïdi est sélectionnée pour interpréter le rôle principal dans le spectacle musical Cléôpatre, mis en scène par le chorégraphe Kamel Ouali, et qui sera sur scène dès septembre 2008. La sortie de l'album est prévue pour avril 2008. Elle a également tourné dans un téléfilm qui sera diffusé sur France 2 et réalisé par Yamina Benguigui, Aïcha. Elle y interprète le rôle principal, celui d'Aïcha, une jeune maghrébine qui refuse la vie toute tracée qu'on lui a choisi. Le 26 janvier 2008, elle est présente lors des NRJ Music Awards sur TF1 pour remettre un prix aux côtés de Kamel Ouali.

Sofia est également la marraine de l'association Les Souffles de l'Espoir, une association qui lutte contre la mucoviscidose et a notamment participé le dimanche 30 septembre 2007 à l'action "Virade de l'espoir", lors de la journée nationale de lutte conte la mucoviscidose.

  • 22 août 2005 : Mon Cabaret

Des textes balançant entre gravité et humour pudique. Des musiques flirtant pour la plupart entre le jazz et le trip-hop. Un univers personnel où nous invite la jeune chanteuse, qui nous offre une histoire différente à chaque chanson, et une ambiance spéciale qui se réflète dans chacune des notes de l'album. Une pure merveille à écouter en boucle.

 

Sofia Essaïdi au coeur d'une polémique

Sofia Essaïdi accepte l'invitation du  présentateur de télévision Arthur à participer à un mega concert gratuit au Trocadéro qui s'est déroulée le 25 mai 2008, en hommage des 60 ans de création de l'état d'Israël. D'autes stars étaient également  présentée : citons Dany Brillant, Martin Solveig, Koxie, Julie Zenatti, Sheryfa Luna, Mathieu Edward...

Problème : dans les pays arabes , cette date renvoie à la Nakba de 1948, lorsque les Palestiniens ont été sauvagement expulsés de leurs terres. Et ce qui est une fête pour les Israëliens est en fait un triste souvenir pour le peuple palestinien. Résultat : la démarche « insouciante » de Sophia Essaïdi est aujourd'hui décriée par plusieurs acteurs associatifs. La jeune artiste explique pourtant qu'elle a été sollicitée pour faire partie du plateau artistique de cette soirée qui compte plusieurs autres poids lourds de la chanson française et internationale. Contactée par le Soir échos, la chanteuse a dit que sa participation faisait partie de son engagement en tant qu'artiste du monde. Elle explique : "Ce concert est d'abord organisé pour célébrer la paix, avant d'être une célébration des 60 ans de l'existence d'Israël" La demi-finaliste malheureuse de la Star Ac poursuit en affirmant qu'elle a « accepté de prendre part à ce spectacle de son plein gré » et qu'elle n'était pas la seule. « Le spectacle auquel je prends part verra la participation de plusieurs artistes de différentes nationalités. Je suis une artiste du monde, j'agis pour la paix entre les peuples et je trouve cela dommage que des gens ne puissent pas comprendre cet engagement ».

Au Maroc, certains représentants des musiciens marocains sont déjà montés au créneau pour condamner la participation de la jeune Marocaine à ce concert. « Si elle avait été affiliée à notre syndicat, le comité déontologique aurait tout de suite pris contre elle des mesures. Bref, la chanteuse, hier adulée, est aujourd'hui montrée du doigt. Et selon plusieurs représentants associatifs, Sophia a fait un mauvais pas dans sa carrière en fêtant l'existence de l' «Etat» israélien. Une carrière pourtant bien lancée. Actuellement, la chanteuse Sophia Essaïdi Prépare même la sortie de son nouvel album : « Cléopâtre ». Les répétitions du spectacle musical créé par Kamel Ouali et intitulé « Femme d'aujourd'hui » auront lieu entre août et Décembre prochain. La tournée, elle va débuter en janvier 2009. La chanteuse a déjà déclaré qu'elle voudrait que le Maroc fasse également partie de sa tournée. Sophia Essaïdi sera également à l'affiche de « Aïcha », le prochain film de la réalisatrice Yamina Benguigui, dont la diffusion est prévue à la rentrée prochaine sur France 2. Sophia devra y camper le premier rôle. D'un air amusé, elle explique : « j'ai été proposée pour jouer le second rôle dans cette tragi-comédie, mais en sortant de ce casting, la réalisatrice m'a contactée pour camper le personnage de Aïcha. Yamina m'a dit que j'étais son héroïne ». (Source : Le Soir Echos N°77)

Sofia Essaïdi : J'ai chanté pour la paix comme l'indique le thème choisi pour ce concert et pas pour célébrer Israël. Il y avait des artistes de tous horizons. Tous là pour faire changer les choses et engager le dialogue. Moi, je le rappelle, je ne fais pas de la politique mais de la musique. En tant qu'arabe et musulmane, n'est-ce pas une prise de risque ?

Sofia Essaïdi : Le Maroc est parmi les premiers pays à avoir reconnu l'Etat d'Israël. C'est un pays ouvert. Si les gens n'ont pas l'intelligence de voir plus loin qu'un concert pour la célébration d'Israël, je n'y peux rien. Le Maroc n'a jamais reconnu l'Etat d'Israël et n'a jamais normalisé ses relations avec ce pays... Puisque vous ne connaissez pas les sensibilités de ce conflit, pourquoi ne vous êtes vous pas abstenue de participer ? Sofia Essaïdi : Je ne suis pas engagée politiquement et je ne me suis jamais déclaré pro-israélienne. Je suis juste une artiste qui désire faire les choses qu'elle aime. Et, ce que j'aime par-dessus tout est la scène. Je trouve ridicule et inadmissible que l'on mélange tout.


Singles

  • 2007 : Après l'amour
  • Août 2005 : Mon Cabaret
  • Mars 2004 : Roxanne

Lien internet