Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Festival du Boulevard des jeunes musiciens

Festival du Boulevard des jeunes musiciens

Aff Tremplin2011
Le Festival du Boulevard des jeunes musiciens, communément appelé L'boulevard est un festival de musique urbaine sous forme compétitive organisé à Casablanca, au Maroc. Il permet aux artistes de la nouvelle scène marocaine de se faire connaître d'un large public, à travers notamment une compétition. L'boulevard est également devenu l'une des principales manifestations de ce que certains nomment le mouvement Nayda. Sur fond de rap ou de fusion, la jeunesse marocaine réclame le droit à la parole. Pour les groupes marocains, ce festival organisé dans un stade de Casablanca, est l'une des rares occasions de se produire sur scène. 

Historique et développement du festival

Il est dit que ce festival est originellement un projet de fin d’études d'un étudiant anonyme qui n'a reçu aucune reconnaissance et a été mise sur la touche[1].

Créé en 1997 par Mohamed Merhari (alias Momo), un touche à tout à la fois régisseur de théâtre, faisant un peu de son, un peu d’éclairage un peu de décor et Hicham Bahou.

La première édition a lieu en 1998 sous la dénomination Tremplin des Jeunes Musiciens de Casablanca. Cet évènement a été imaginé à cette époque comme étant une compétition pour consacrer la meilleure formation de sa catégorie. Au fil des ans, cette manifestation s’est développée et est devenue une référence. Les groupes aujourd'hui confirmés sur la nouvelle scène marocaine, du calibre des rappeurs marocains Bigg (ex-membre de Mafia C), H-kayne, Fnaïre, Zanka flow et d'autres, ont tous participé à cette compétition et ont été élus meilleur groupe du Boulevard.

Les concerts restent le meilleur moyen pour les groupes de musique underground marocaine de se faire connaître par un public de plus en plus présent et réceptif, d’être salués et soutenus par les médias nationaux et internationaux.

Ce festival est considéré davantage que le plus important festival de musiques actuelles en Afrique et dans le monde arabe. C'est surtout un véritable mouvement vers l'avant, énergique, énergétique et positif, dont la progression se calcule non seulement en nombre de spectateurs dans les stades et de groupes sur scène, mais aussi en termes d'initiatives lancées, d'idées cogitées, de projets menés et de talents révélés. Nayda est devenu le mot magique d'une génération qui puise dans sa langue maternelle mais aussi dans sa propension à créer les ressorts pour re-générer un autre Maroc.[2]

Programmation

La programmation inclut des groupes en compétition mais aussi des jeunes groupes invités qui ont participé aux éditions précédentes ainsi que de grandes formations nationales ou internationales qui apporteront leur contribution au développement de cette jeune scène marocaine à travers des rencontres et des workshops.

Organisation

Le festival dure 4 jours, selon 4 genres musicaux :

  • Electro
  • Rap
  • Rock / Metal
  • Fusion


Chaque journée se déroule en deux parties :

  • L'après-midi se déroule au stade du RUC, il s'agit de la compétition entre différents groupes débutants . Ces compétitions sont appelées "Les Scènes Tremplin".
  • La soirée se déroule au stade du COC, où des groupes connus nationaux et étrangers sont invités. (Kreator, Moonspell, Paradise Lost, Gojira etc..)

Depuis l'édition 2006, l'entrée est payante au COC. À l'édition 2006, le prix d'entrée était de 20 Dhs pour les 4 jours. En 2007, le prix d'entrée s'éleva à 40 Dhs pour les 4 jours.


Lieux

Auparavant, les concerts avaient lieu dans la salle de la F.O.L (Fédération des Œuvres Laïques).

Mais depuis l'édition 2006, les concerts ont lieu dans des stades spécialement aménagés :

  • Le stade du RUC
  • Le stade du COC


Magazine L'Kounache

Cette publication, symbole d'une création graphique à tendance urbaine et locale, réunit les journalistes, artistes, graphistes, illustrateurs, issus de la communauté du Boulevard. Le magazine, avec sa ligne éditoriale, joue le rôle de fédérateur des créateurs de musique alternative marocaine et se pose comme un média rassembleur d'une génération de jeunes fortement demandeurs de supports parlant leur langage et issu de leur milieu.