Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Zine El Haddad

Zine El Haddad

2886_69853770278_783840278_1522100_2422373_n.jpg

 

Il y a quelques années, un journaliste écrivait à propos de Zine El Haddad : « Il est authentique et son parcours est long ». En effet, le chanteur est conscient dès le départ, des difficultés de la voie qu’il s’est choisie celle d’être Tunisien jusqu’à la moelle tant par les paroles et la musique que par sa proximité des sentiments du public.

Ce voyage à travers un long parcours lui fait découvrir le monde de la musique à la capitale des Aghlabides (Kairouan), avant de l’emmener à l’institut Errachidia, la mémoire de la musique tunisienne. Les années passent et le chanteur, au lieu d’attendre, va de l’avant. La chance arrive enfin, le 28 Avril 1980. Ce jour-là, dans la représentation, mensuelle de la troupe Errachidia, Zine El Haddad chante «Le monde s’égaie et la vie chante » «العالم يضحك والدنيا تغني. C’est alors que la chance lui sourit puisqu’il arrive à conquérir l’affection du public et l’approbation des critiques.

Zine El Haddad n’a pas fait de son art une simple imitation du passé. Il s’est efforcé au contraire de suivre son temps et sa génération sans se couper de ses racines ni se détourner de ses sources. Ses efforts et recherches ont abouti à l’enregistrement des cassettes :
- « Amis et proches » « الاحباب والخلان ».
- « Que le bonheur dure » « دام الهناء ».
- « Qu’est-ce que la vie sans toi » « الدنيا بلاش انت اشنية ».
- « A ton anniversaire, je t’offre une rose » « في عيدك نهديلك وردة ».
Et enfin « Ouyoun Ennass » « عيون الناس ».

Etant donné que l’image, au sein de la concurrence des chaînes par satellite est devenue le visa de passage de l’artiste, Zine El Haddad s’est jeté dans les vagues de cette expérience pour produire un certain nombre de clips remarquables dont le dernier est :
- « Je suis jaloux » «انا نغير », précédé par :
- « Les yeux de ma bien-aimée, vagues de la mer» « يا عيون الجميل يا موج البحر » mis en scène par Raouf Kouka.
A ceci, il faut ajouter :
- « Que la bénédiction de Dieu soit sur Son Elu»« اللهم صلي على المصطفى » mis en scène par Mahmoud Bougatfa.
- « Que vaut la vie sans toi » « اشنية الدنيا بلاش انت », mis en scène par Taoufik Erraies oscar du meilleur chanteur du festival de Sharm Ech-cheikh, Egypte 2002.
- «Que tu es douce et belle » " مااحلاك ", mis en scène par Taoufik Erraies
- « Invitation au pèlerinage » « تشويق الحج », mis en scène par Mahmoud Bougatfa, oscar Egypte 2005.

Par ailleurs,
- Il a participé, en Tunisie, à plusieurs festivals nationaux arabes et internationaux.

- Il a été invité par plusieurs chaînes tunisiennes et arabes.

- Il a présenté des spectacles au Koweit, en Arabie Saoudite, à Bahrein en Egypte, à Paris, à Bruxelles, à Londres, en Jordanie et en France.

- Il a connu beaucoup de succès à travers son grand spectacle à l’Opéra d’Egypte en 2005 en présence du secrétaire général de la ligue arabe, avant que le ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine ne le charge de représenter la Tunisie au festival international de « Jerach » par une soirée qui donnerait à l’auditeur arabe une idée sur l’immense patrimoine culturel de la Tunisie. 
Ce spectacle a laissé de bonnes impressions et a fait l’objet de propos élogieux dans la presse jordanienne.

- Il a présenté, en présence de Monsieur le Ministre de la culture et de la Sauvegarde du patrimoine, un spectacle original à la clôture des soirées de El Ebdellia du festival de Carthage portant le titre « Eté 2006 » et chanté quelques-unes de ses nouvelles chansons:
« A ton anniversaire, je t’offre une rose » « في عيدك نهديلك وردة », « Notre lune »« يا قمرنا » et « La brune, ma bien-aimée »« نا حبيبتي السمراء ».

-Il a présenté récemment un spectacle musical à l’occasion des soirées ramadanesques 2008 au palais « Jardins Kheireddine » et chanté deux nouvelles chansons merveilleuses : 
« Les yeux des gens » « عيون الناس » et «l’amour revit » « يعود الحب."

- A l’occasion de la journée nationale de la culture, il a obtenu le troisième ordre de mérite culturel pour ses services en faveur de la chanson tunisienne.

- Il a été désigné membre du comité artistique, dans le cadre des préparatifs des festivités de « Kairouan Capitale de la culture Islamique en 2009 ».

Pour lui, l’année 2009 a débuté par l’interprétation de la chanson « Kairouan Gloire du Temps » " قيروان انت فخر الزمان "écrite par DR Jaafar Majed et composée par Hakim Belgaied, produite à l’occasion de la célébration de « Kairouan Capitale de la Culture Islamique 2009 ».
Cette chanson vient d’être tournée en vidéo-clip par le metteur en scène Khalfallah Khalsi qui a profité de cette occasion pour mettre en exergue les richesses patrimoniales et la beauté architecturale de KAIROUAN.

Un autre événement culturel a marqué la carrière de ce chanteur consistant en sa participation exceptionnelle à la clôture de la première session du Festival des Musiques Sacrées de Paris qui s’est déroulé à Paris du 28.04.2009 au 02.05.2009 à la salle de « L’UNESCO » avec la collaboration de la Troupe « Hadhret Rejel Tounes » conduite par Cheikh Taoufik Doghmene, laissant de très bonnes impressions chez le grand public qui a découvert la musique traditionnelle religieuse de la Tunisie.

6580_125628597028_76144782028_2603824_687555_n.jpg

2ème édition du festival ''Layali El Abdellia'' - 2010