Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Zaouïa Derkaouia

Zaouïa Derkaouia

« Les Derkaouas sont très répandus dans toute l’étendue du Maroc, on les rencontre fort nombreux en Algérie (Oranais), dans le Touat, le Gourara et le Sahara jusqu'à Tombouctou ; on trouve encore des affilies à la congrégation en Tunisie, en Tripolitaine, en Egypte et en Arabie »

La Derkaoua (ou Derqaoua) est une confrérie soufie au Maghreb dérivée de la Chadhiliyya. La tariqa Derkaouia est une sorte d'Ordre mendiant, marqué par la pauvreté, rêvant d'une cité utopique sans riches ni pauvres. Elle prescrit le refus d'obéissance à tout pouvoir temporel et le désintéressement des biens de ce monde. Elle compte de nombreux adeptes en Algérie dans l'Oranie et a pour centre principal les montagnes de l'Ouarsenis.(Qui a vu un soufi habillé en haillon à Oran). Cette confrérie a joué un tel rôle dans l'histoire du Maghreb que Octave Depont et Xavier Coppolani écrivaient en 1897 que dans tous les mouvements insurrectionnels en Algérie et au Maroc on trouvait la main de la confrérie Chadhiliyya-Derkaoua.

À la fin du xviiie siècle un chérif Idrisi Moulay Larbi Derkaoui crée l’ordre des Derkaoua. Son nom complet est Abou Abdallah Mohammed Larbi Ben Mohammed Ben Hossaïn Ben Saïd Ben Ali Ed Derkaoui. Il est né en 1760 et originaire de la tribu des Beni Zerroual de Bou Brih (Maroc). Il fut le disciple du grand mystique Moulay Ali Ben Abderrahman El Amrani El Fasi dit Jamal, renommé pour son savoir et ses vertus, était mort en odeur de sainteté à Fès, en 1779 . qui avait sa Zaouïa à Fès, au lieu-dit Hummat Er-Remula.

La doctrine de Moulay Larbi Derkaoui procède de la tarika Chadhiliyya jazouliya. Héritier de la Baraka et du secret du défunt , Moulay Larbi Derkaoui, fort de ses origines chérifiennes, donne une impulsion vigoureuse à l’ordre qu’il vient de créer. Son succès est foudroyant, tant auprès des élites citadines que dans les masses rurales, notamment en pays Berbère. La Tariqa Derqaouiyia se développe très vite au détriment de la Tariqa Nasiriyia dont la faveur durait depuis plus d’un siècle. Elle fait de nombreux adeptes, non seulement au Maroc mais aussi dans les provinces algériennes soumises à l’autorité des beys turcs.

Il est mort en 1824 dans sa Zaouïa de Bou Brih où il a été enterré.

Il laissa trois fils : Sidi Mohammed, Moulay Ali et Moulay Tayeb. C’est ce dernier qui prit la succession de son père. Moulay Larbi Derkaoui eut de nombreux disciples : Sidi Ahmed El Bedaoui El Fassi, Sidi Mohammed El Bouzidi, Sidi Mohammed El Harraq, Sidi Abdelouhad Ed Derbarh El Fassi, Sidi El Hadj Mohammed El Rhomari, Sidi Mohammed El Fassi, Sidi Malek Ez Zehouni et chérif Idrisi Sidi Bouazza Al Mahaji.

Les sept premiers disciples de Moulay Larbi Derkaoui sont tous Marocains. Ils ont tous fondé des tarikas qui portent leur nom. Seul chérif Idrisi Sidi Bouazza Al Mahaji est algérien. Il a fondé la Tarika Derkaouia en Algérie.

Les disciples vont en foule recueillir à Bou-Brith l’enseignement du nouveau saint. Beaucoup sont des gens intelligents, actifs, ingénieux, qui brûlent de désir de connaître les secrets du monde soufi et d’absorber le plus vite les principes de leur école, ils ont tous le cœur ouvert et sont prêt à tout pour arriver à la connaissance. Rentrés chez eux, ils fondent des zaouïas filiales de la maison mère.

L’activité de Moulay Larbi Derkaoui déborde rapidement du plan spirituel sur le plan temporel. Son influence, la vénération dont il est l’objet , le nombre et la qualité de ses fidèles le conduisent en effet à jouer un rôle de plus en plus éminent dans la vie politique du Maroc .

Tariqa Derkaouiyia - harraqia

Branche importante et prospère fondée à Tétouan par Abou Abdallah Mohammed ben Mohammed el Harraq, élève de Moulay Larbi Derkaoui, mort en 1845. Auteur des pièces mystiques célébrant la confrérie, il eut pour disciples marquants

  • Sidi el Khadir es Sejjai, des Ouled Sejja de Fès ;
  • Sidi Omar ben Taiyiia el Kittani, grande école de Sidi Mohammed ben Jafer el Kettani, auteur du Salouat el Anfas;
  • Sidi Mohammed el Mellouk (Jbel Kandar, Fès) ;
  • El Hajj Mohammed ben Larbi, de Casablanca ;
  • Sidi el Hajj Mohammed (ou Mfeddel) du Jbel Habib.

Au Maroc

  • Shadhiliya-Zarruqiya-Darqawiya :
    • Sidi Ali al-Jamal Amrani (d.1193/1778).
    • Moulay al-Arbi Darqawi (d.1239/1824).
    • Sidi Ahmed b. Ajiba (d.1224/1809).
    • Sidi Mohammed Bouzidi (d.1229/1814).
    • Sidi Abul Qacem al-Wazir (d.1213/1798).
    • Sidi al-Haj Mohammed al-Khayyat (d.1241/1826).
    • Sidi Mohammed Dhafir al-Madani (1242/1827).
    • Sidi Said b. Hammou al-Ma'adiri
    • Sidi Tayyeb b. Mohammed Kattani (d.1253/1838).
    • Sidi Mohammed al-Harraq (d.1261/1846).
    • Sidi Mohammed Rwisi Hassani
    • Sidi Ahmed b. Abdelmumin Bensidiq (d.1262/1847).
    • Sidi Abi Zayyan Ahmed Laghrisi (d.1271/1856).
    • Sidi Mohammed b. al-Ghali Ayyub (d.1273/1858).
    • Sidi Ahmed Badawi Zwitan (d.1275/1860).
    • Sidi Omar Bensouda (d.1285/1870).
    • Sidi Abdelwahid b. Badawi Bennani (d.1285/1870).
    • Sidi Abderrahman b. Tayyeb Darqawi (d.1287/1872).
    • Sidi Mohammed b. Masoud al-Fasi (d.1289/1874).
    • Sidi Iyyashi b. al-Makki Noushma'a (d.1294/1879).
    • Sidi Abdessalam b. Ali Benraysun (d.1299/1884).
    • Sidi Said b. Mohammed Susi (d.1300/1885).
    • Sidi al-Arbi Alawi Lamdaghri (d.1309/1894).
    • Sidi Abdellqadir b. Ahmed b. Ajiba (d.1313/1898).
    • Sidi Mohammed b. Maluk Kandari (d.1316/1901).
    • Sidi Taher b. Mohammed Tsuli (d.1319/1904).
    • Sidi Mhammed b. al-Mufaddal Andalusi (d.1320/1905).
    • Sidi Abi Bakr Tbar Hassani al-Fasi (d.1320/1905).
    • Sidi Ahmed Bensouda al-Muri (d.1321/1906).
    • Sidi Abdelghani b. Abdesalam 'Hjajjij (d.1323/1908).
    • Sidi Abderrahman b. Mohammed Shami (d.1327/1912).
    • Sidi Ali b. Ahmed Susi Darqawi Ilighi (d.1328/1913).
    • Sidi Ahmed b. Lmaati Tadlawi (d.1332/1917).
    • Sidi Mhammed b. Abdelwahid Lahlou (d.1341/1926).
    • Sidi Mohamed b. Abdesalam Benabbud (d.1341/1926).
    • Sidi Mahdi b. Abdessalam Matjinush (d.1341/1926).
    • Sidi al-Arabi Huwari
    • Sidi Ali b. Ahmed Shaqur Alami (d. avant 1345/1930).
    • Sidi Mhammed b. Ali al-Murrakushi (d.1345/1930).
    • Sidi Mohammed b. Tuhami Attar (d.1347/1932).
    • Sidi al-Hassan b. Mohammed al-Kuhan (d.1347/1932).
    • Sidi Mohammed Wakili al-Karmati (d.1347/1932).
    • Sidi Abderrahman b. Tayyeb Darqawi (d.1346/1933).
    • Sidi Mohammed Shadhili Lamaskri (d.1346/1933).
    • Sidi Abdellaziz b. Mohammed Bennani (d.1346/1934).
    • Sidi Abdelkarim b. Tayyeb Darqawi (d.1346/1934).
    • Sidi Ahmed b. al-Qacim al-Khamsi (d.1350/1935).
    • Sidi Mohammed Lamqaddam Khassasi (d.1351/1938).
    • Sidi Mohammed Bensiddiq Hassani (d.1354/1939).
    • Sidi Mohammed b. Ali Wakili (d.1363/1948).
    • Sidi 'Haddu b. Abdelhadi Bensouda (d.1354/1939).
    • Sidi Mohammed b. Yusuf Bensouda (d.1355/1940).
    • Sidi Ahmed Bakhat Slimani (d.1355/1940).
    • Sidi Ahmed b. Jilani Amghari (d.1352/1939).
    • Sidi Mohammed b. Ahmed Hajjami (d.1362/1947).
    • Sidi Abdellaziz b. Mohammed Bensouda (d.1361/1948).
    • Sidi Habib b. Abderrahman Darqawi (d.1365/1950).
    • Sidi Saddiq b. Mohammed Alawi (d.1368/1953).
    • Sidi al-Mufaddal Alami Habibi (d. avant 1270/1955).
    • Sidi Abderrahman Amrani Ghumari (d. avant 1270/1955).
    • Sidi Tayea b. al-Mokhtar Manjra (d.1371/1956).
    • Sidi al-Makki b. Abdellah Sbai Hassani (d.1372/1957).
    • Sidi Mohammed b. Ali Tadili (d.1372/1957).
    • Sidi Ali b. Tawdi Bensouda (d.1377/1962).
    • Sidi Mohammed al-Mokhtar Susi (d.1378/1963).
    • Sidi Idriss b. al-Fatimi Bensouda (d.1380/1965).
    • Sidi Ahmed b. Abdellqadir al-Fasi (d.1381/1966).
    • Sidi Ahmed b. Abi Bakr Tbar Hassani (d.1379/1964).
    • Sidi Idriss b. Boujida al-Fasi (d.1379/1964).
    • Sidi Idriss b. Fatimi Bensouda (d.1380/1965).
    • Sidi Mohammed b. al-Habib Filali (d.1386/1971).
    • Sidi Abdelkabir b. al-Mahi Sqali (d.1388/1973).
    • Sidi Zayn Abidin Benabbud (d.1390/1975).
  • Shadhiliya-Darqawiya-Debbaghiya :
    • Sidi Abdelwahid b. Allal Debbarh (d.1271/1856).
    • Sidi Abu Bakr b. Mohammed Bennani (d.1284/1869).
    • Sidi Mohammed al-Khulti Ribati (d.1302/1887).
    • Sidi Zayn 'Abidin b. Abi Bakr Bennani (d.1310/1895).
    • Sidi Ibrahim b. Mohammed Tadili (d.1314/1899).
    • Sidi Abdessalam b. Mohamed Bennani (d.1313/1898).
    • Sidi Mohammed b. Ahmed Sabbata (d.1325/1910).
    • Sidi Fath'Allah b. Abi Bakr Bennani (d.1353/1940).

Bibliographie

  • Octave Depont et Xavier Coppolani, Les confréries religieuses musulmanes, Publié sous le Patronage de Jules Cambon, gouverneur général de l'Algérie, Ed. Maisonneuve, Paris 1897
  • A. Cochut, Les Khouan, Revue des Deux Mondes, tome 13, 1846
  • Docteur Abd El Mon’im El Hanafi, L’Encyclopédie du Soufisme, 1re édition 2003, Éditions Medbouli, le Caire,
  • Émile Dermenghem, Tlemcen mystique, Saints et Confréries, Richesses de France: Tlemcen et sa région, Numéro18, 1er trimestre 1954
  • ديوان الشيخ العلاوي رضي الله عنه - Diwan du Cheikh Ahmed al-Alawi