Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Rahman Asadollahi joue "Gonakh Gelejak" en mémoire aux victimes du 11 septembre

Rahman Asadollahi joue "Gonakh Gelejak" en mémoire aux victimes du 11 septembre

Une découverte artistique que je viens de faire sur le blog  Jazz, Blues and Co que je salue en passant !

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41DD00ZH8TL._SL500_AA300_.jpg

Rahman Asadollahi est un artiste exilé politique de sa terre qui l'a vu naître depuis 1985. Il est un maestro-compositeur et fin improvisateur à l'accordéon incontestable. Sa musique improvisée est à déguster sans modération car elle évoque les rêves et les lamentations du peuple azéri, un peuple maltraité a qui on refuse leurs droits humains fondamentaux. Bien que profondément et profondément tragique, ce titre est une musique qui célèbre, une certaine ivresse de la vie en dépit de la souffrance. Techniquement brillant, Cet artiste donne une compréhension étonnante de la douleur humaine et de la gloire.

La musique azérie est par ailleurs pleine d'éruptions spectaculaires, tremblant embellissements, cascade d'improvisations, et les descentes lents et sinueux se terminant par une arrivée ponctuelle rapide. La musique traditionnelle azérie recevait par ailleurs dans un ouvrage de Jean During, une attention particulière. Dans cet ouvrage fort bien documenté, et amplement fourni en exemples musicaux, L'auteur ne s'est pas mis à l'écart des aspects techniques, historiques ou purement musicologiques de la musique azerie. Il prend, bien au contraire, soin de situer la pratique musicale dans son contexte géographique et culturel où les apports de civilisations qui ont contribué à la constitution du patrimoine musical azéri.  L’Azerbaïdjan, situé à l’Ouest de la mer Caspienne, fait partie du Caucase et non de l’Asie Centrale. Cependant, la population est turcophone et d’origine centrasiatique, et l’influence iranienne est également très forte. Les azeris ont incontestablement un patrimoine culturel riche composé d'éléments turcs, iraniens et caucasiens.