Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Manifestation pour la fin de la corruption et plus de dignité sera prévue le 20/02 au Maroc

Manifestation pour la fin de la corruption et plus de dignité sera prévue le 20/02 au Maroc

jkl-1.jpg

Citation de Khalid Naciri

Ce n'est pas une nouvelle de grande envergure, mais une manifestation qui aura pour thème la fin de la corruption et plus de dignité pour le peuple marocain sera organisée le dimanche 20 février 2011 dans toutes les villes du Maroc. Celle-ci émane de l'initiative d'un groupe de jeunes miltants Marocains qui opèrent depuis le réseau social Facebook. Un autre groupe distinct du même réseau social appellequant à lui  au "droit à liberté totale du peuple" et invite à une manifestation qui devrait selon ses dires réunir une autre manifestation d'un million de personnes à Rabat le vendredi 25 février 2011 (source) ! Ce qui paraît de toute évidence une grande fanfaronade !

Une réaction d'un internaute postée le 5/02/2011 à 22:07 sur le site français d'Europe1 affirme : "des élections sont truquées les élus corrompus et il faut faire bouger les choses. On va manifester pour notre dignité, nous avons assez de ces dirigeants incompétent et corrompu, ils sont là depuis l'indépendance et le résultat tout le monde le sait."

Ils invitent pour la première fois à manifester pacifiquement  pour une large réforme politique dans leur pays. On rapporte également que Oussama El Khlifi, le militant d'un appel à Facebook qui a appelé à cette manifestation du 20 février dans les principales villes du Maroc, aurait reçu des appels téléphoniques anonymes présentant des menaces de mort, ce qui ne le décourage vraiment pas !

La corruption

Les pratiques de corruption existaient déjà sous le règne de Hassan II. Elles se sont institutionnalisées et amplifiées depuis l'avènement du Roi Mohammed VI. Le constat émane de résidents vivant au Maroc, d' hommes d'affaires installés dans le royaume chérifien, mais aussi de marocains qui en sont les victimes. La corruption est présentée une pratique répandue au Maroc et concerne les civils comme les militaires,  et touche jusqu'au palais royal. (source).

Juguler la corruption exige un contrôle étroit exercé par le Parlement, l’application effective des lois, l’existence de medias indépendants et d’une société civile dynamique, Lorsque ces institutions sont faibles, la corruption se développe et échappe à tout contrôle avec de terribles conséquences pour la société dans son entier avec la persistance d’injustices et d’inégalités.

Qu'en penser ?

L'internet a certes joué un rôle majeur dans les manifestations qui ont mené la Révolution en Egypte et en Tunisie. Mais les internautes tunisiens avaient des cahiers de revendications et un agenda précis bien avant les évènements de Sidi Bouzid, ce qu'on ne retrouve pas chez les militants Facebook marocains aux revendications allant un peu dans tous les vents et tous les sens les plus incohérents du terme ! En Tunisie, Slim Amamou; tentait d'organiser déjà le 22 mai 2010, une manifestation pour protester pour la liberté d'expression et participait au Parti Pirate Tunisien ! Aussi, même si l'internet au Maroc, n'est pas à la portée de tous les Marocains comme c'est le cas en Tunisien malgré la censure de Ammar 404, cette manifestation semble prématurée même si la situation que vivent sur certains plan les marocains et les étranger qui y vivent voient au Maroc un régime corrompu et ces donnés sont corroborées par des organisme spécialisés qui revèlent une corruption bien plus importante que dans la Tunisie de Ben Ali ! (voir aussi). La démocratie, les libertés et la confiance devraient être de valeurs qui doivent être désormais un dénominateur commun entre le Pouvoir et ses Administrés et enfin l'occasion de permettre au Maroc de se positionner!

roi_ben.jpg

 

« Appel pour le mouvement du 20 février pour un Maroc de générosité et de liberté ». Tel est le titre de la vidéo qui circule en ce moment sur Youtube. Elle a pour objectif principal d’inciter le peuple à participer à la manifestation prévue dimanche prochain.

Pendant 2 minutes et quelques secondes, 14 citoyens et citoyennes marocains dénoncent les différents problèmes persistant au sein de la société marocaine. Ces messages percutants retracent la dure réalité vécue au quotidien par chacun. Une belle claque à tous ceux qui traitent les organisateurs de la manifestation de traitres et d'ennemis du Maroc.

Le discours des intervenants est calme et réaliste. Tous commencent avec ces mots : « Je suis Marocain et je vais sortir le 20 février pour … », avant d’expliquer, posément, la principale raison qui les pousse à aller manifester. Les uns revendiquent un Maroc meilleur sans « Hogra » et sans corruption. Les autres réclament le droit à l’enseignement ou encore à l’hospitalisation : « pour que les malades puissent accéder aux hôpitaux et bénéficier des soins gratuitement, sans avoir des relations particulières. »

Un autre jeune homme voudrait manifester pour que « les droits des ouvriers soient respectés et pour qu'il n’y ait plus d’exploitation ». Ces Marocains représentatifs de la société veulent également « juger les voleurs qui ont détruit le pays » et aspirent même à ce qu’« une constitution populaire et démocrate » soit mise en place.

La vidéo s’achève avec le message d’une femme âgée qui dénonce fortement l’augmentation du coût de la vie mais surtout l’oppression ou « Al 9am3 ». A réécouter, dimanche prochain, dans les rues du Royaume.

 

Est-il raisonable de manifester ?

On pose partout des questions du genre, êtes vous pour ou contre la manif du 23 février 2010, mais nul ne connait les vraies revendications ! Certains fantaisistes ou partisants des théories complotistes vont accuser l'Algérie, d'autre l'Amérique, d'autres Israël ou le Polisario de manipuler l'opinion marocaine. Mais personne ne présente un cahier de revendications claires ce qui est très surprenant ! D'autres témoignages parlent d'une fausse manifestation visant à identifier les participants et que la police sera présente pour filmer et ficher les éventuels opposants ou meneurs d'actions !

Ce qui est clair, pour tous, ce n'est pas de voir de bains de sang comme en Egypte au Maroc ! Mais il s'agit tout de même d'un sérieux signal d'alarme d'un régime en sursis qui a favorisé depuis très longtemps la corruption, le trafic de drogue, et qui a mis un tourisme non responsable avant les préoccupations des citoyens en matière d'enseignement, d'hopitaux publics, de soins de santé pour tous !

Quelles sont les libertés demandées, à qui profite les trafic de drogue, comment résoudre la misère que vivent un grand nombre de personne, quelles sont les perspectives pour plus de dignité qui peuvent aussi rendre une liberté ? Besoin de démocratie, certes ! Mais à quel prix ? 

Est-il raisonnable de manifester quand une grande partie de la population vit toujours dans la peur de l'état policier ?

Une vidéo sur Youtube a été mise en ligne !