Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Tayeb Saddiki, un monstre du théâtre marocain est mort

Tayeb Saddiki, un monstre du théâtre marocain est mort

http://www.melca.info/pictures/saddiki.jpg
Enfant de Mogador où Juifs et Musulmans vivaient en nombre égal et en étroite symbiose, Tayeb Saddiki est une des grandes personnalités artistiques du monde arabe. Il nous régalera des perles humoristiques qu’il a récoltées au cours de sa longue carrière de conteur. Il vient de nous quitter ce 5 février.

Tayeb Saddiki (né en 1938, à Essaouira au Maroc, est probablement la personnalité la plus marquante du théâtre marocain. C'est lui qui, durant les années 60, avait remis au goût du jour certains des textes littéraires arabes, tels que le maqamat de Badii Ezzamen El Hamadani [un genre de prose rythmique en langue arabe]. Pour diriger ses pièces, il utilise sur les techniques cinématographiques modernes et travaille en permanence à innover et à créer une tradition théâtrale unique alors au Maghreb.

Son travail a été décisif pour des formation de musique marocaine tels que Jil Jilala et Nass El Ghiwane qui ont débuté leurs carrières grâce à des pièces dirigées par Saddiki. Il se fait connaître comme auteur, traducteur, et metteur en scène au théâtre comme à la télévision. Comédien, il apparaît sur les planches, dans une cinquantaine de pièces, ainsi que sur les écrans dans de nombreux téléfilms et dans une dizaine de longs métrages marocains et étrangers. Il réalise également plusieurs documentaires vidéo. Son unique film de long métrage est l'adaptation de sa propre pièce, Sidi Yassine fi trik. Long métrage : Zeft (1984).

Formé à Casablanca au début des années 70, Nass El Ghiwane renouvelait la musique marocaine avec des textes poétiques soutenus par une musique rythmée proche de celle des Gnawa. Pour l'anecdote, en juin 1971, l'assistance du théâtre national Mohamed V de Casablanca se déchaînait littéralement et manifestait son enthousiasme par des tonnerres d'applaudissements. Leur musique obtint un véritable boom plus car elle était proche de la réalité marocaine. Les membres du groupe effectuaient alors leurs débuts sur les planches au sein d'une de ces nombreuses petites troupes de théâtre avant-gardistes lancées par Tayeb Saddiki, avec qui il perfectionnent leur diction et leur gestuelle.
 

Etudes

  • En 1954, Stage d’Art Dramatique organisé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports à Maâmoura sous la Direction d’André Voisin et Charles Nuges ;
  • En 1957, Etudes Théâtrales à «La Comédie de l’Ouest» à Rennes sous la Direction de Hubert Gignoux puis au Théâtre National Populaire (T.N.P) à Paris sous la Direction Jean Vilar.

Carrière

Directeur Artistique du Théâtre Mohammed V de Rabat (1964) ; Directeur Général du Théâtre Municipal de Casablanca (1964-1977) ; Fondateur du Festival Musical d’Essaouira (1980) ; Chargé de Mission au Ministère d’Etat Chargé du Tourisme (1980-1982), Fondateur depuis 1970 des troupes de théâtres dont : «le Théâtre Ambulant», «Théâtre Ouvrier», «Théâtre des Gens» (Masrah Annas) où il exerce encore ses activités.

Œuvres et travaux

Auteur de 36 adaptations de pièces étrangères, 24 pièces originales ; 18 pièces écrites en collaboration ; Metteur en scène 85 pièces de théâtre, dont la plus célèbre «Al Haraz» ; A joué dans 18 films ; S’intéresse également aux arts plastiques et à la calligraphie arabe (Organisateur de nombreuses d’expositions dans ces domaines au Maroc et à l’Etranger) ; Réalisateur en vidéo «La Mosquée Hassan II» (1992), Et 22 pièces pour la télévision.

Décorations

Al Massira, Chevalier des Arts et des Lettres (France), Officier des Arts et des Lettres (France) ; En 1984, le film «Zeft» (Le goudron) a reçu le prix Exéco de la première œuvre au festival des journées Cinématographiques de Carthage en Tunisie« Wissam Al Kafaâ Al Fikria » décerné par S.M Mohamed VI.

Itinéraire

  • Stage d’Art Dramatique à Rabat sous la Direction d’André Voisin et Charles Nugue
  • Etudes Théâtrales à « La Comédie de l’Ouest » à Rennes sous la Direction de Hubert Gignoux puis au Théâtre National Populaire (T.N.P) à Paris sous la Direction Jean Vilar
  • Stage de perfectionnement à l’Ecole Supérieure de Strasbourg (France)
  • Fondateur du Théâtre Ouvrier (Casablanca) – Al Masrah Al Oummali
  • Stage et voyage d’études en Allemagne (Berliner Ensemble)
  • Directeur Artistique du Théâtre National Mohamed V (1964)
  • Fondateur du Théâtre Ambulant
  • Fondateur de Masrah-Ennas (Le Théâtre des Gens)
  • Fondateur du Café-théâtre (Casablanca – 1970)
  • Directeur Générale du Théâtre Municipal de Casablanca (1964-1977)
  • Membre de l’Institut International du Théâtre (Comité exécutif : UNESCO)
  • Chargé de mission du Ministère d’Etat, chargé du tourisme (1980-1982)
  • Fondateur du Festival d’Essaouira (la Musique d’abord – 1980)
  • Décoré de la Marche Verte
  • Chevalier des Arts et des Lettres (France)
  • Officier des Arts et des Lettres (France)
  • « Wissam Al Kafaâ Al Fikria » décerné par S.M Mohamed VI

Oeuvres

  • A traduit et adapté 34 œuvres dramatiques
  • A écrit trente deux pièces de théâtre (en arabe et en français)
  • A collaboré avec André Paccard à l’écriture des Arts Traditionnels dans l’Architecture Musulmane au Maroc (éd. Atelier 74)
  • A mis en scène un répertoire composé de plus de quatre vingt œuvres
  • A joué en tant que comédien dans cinquante pièces, une dizaine de films et dans trente cinq œuvres dramatiques et émissions télévisées
  • A réalisé et produit pour la télévision trente œuvres (téléfilms, œuvres dramatiques, etc.)
  • A réalisé pour le cinéma quatre courts-métrages et un long métrage (Zeft – 1984)
  • A réalisé une dizaine de documentaires (vidéo)
  • Peintre calligraphe : dix-huit expositions au Maroc et douze expositions en TunisieKoweïtQatar, Sultanat d’Oman, FranceCanadaBelgiqueAlgérie...

Pièces originales 

  • Fi Tariq (En Route)
  • Diwan Sidi Abderrahman Al Mejdoub
  • La Bataille De Zellaqa
  • Maqamat Badii Ezzaman Al Hamadani
  • Essefoud
  • La Légende Du Pauvre
  • Le Livre Des Déclarations Et Du Plaisir Partage
  • Le Dîner De Gala (En Français)
  • La Bataille Des Trois Rois
  • Les Sept Grains De Beauté (En français)
  • Nous Sommes Faits Pour Nous Entendre (En français)
  • Molière, Ou Pour L’amour De L’humanité (En français)
  • Un Incident Technique Indépendant De Notre Volonté (En français)
  • Alfil Wa Sarawil – Eléphant Et Pantalons
  • Jrada Malha – Sauterelle Salée
  • Bint Al Ar-Ar – La Fille En Thuya
  • Walaw Kant Foula – Même Une Fève
  • Al Mataam Al Baladi – La Gargote
  • Caftan Al Hob – Caftan D’amour
  • Al Moudaf Ilayhi
  • Baddaz
  • Jnane Chiba – Le Verger De L’absinthe
  • Ajjen Al Meltem – Le Lutin Voilé
  • Ayyam Al Barghout – Le Temps Des Puces
  • As’hour
  • Tiw Tiw
  • Al Masrah Elmahdoume
  • La Boule Magique
  • L’obsédé Textuel

Pièces écrites en collaboration

  • Soltan Tolba (avec A. Kenfaoui)
  • Moulay Ismaïl (avec Saïd Saddiki)
  • Les Moutons Répètent (avec Ahmed El Alj)
  • El Harraz (avec Chraïbi)
  • Pour Mon Pays Bien Aimé (avec Haddani)
  • Nouz Wa Dayjour (avec Chraïbi)
  • Kane Ya Ma Kane (avec Saïd Saddiki)
  • La Marche Verte (création collective)
  • Ben Brahim Le Poète (création collective)
  • Alf Hikaya Wa Hikaya (avec Nidal Achkar et Wakil Saïf)
  • Massiratouna (création collective)
  • Azwat Wa Adwa’a (avec Saïd Saddiki et Mohamed Kaouti)
  • Abou Nawass (avec Saïd Saddiki)
  • Le Maroc Est Un (avec Saïd Saddiki)
  • Iqad Essaoouira (avec Mohamed Ben Saïd Saddiki et Saïd Saddiki)

Pièces adaptées en langue arabe

  • Le Médecin Volant (Molière)
  • La Jalousie Du Barbouillé (Molière)
  • La Farce Du Maître Pathelin
  • Le Lagataire Universel (Regnard)
  • Le Révizor (Nicolaï Gogol)
  • L’assemblée Des Femmes / Lysistrata (Aristophane)
  • Lady Godiva (Carrole)
  • Le Voyage de Tchong-li (Sacha Guitry)
  • La Locandiera (Carlo Goldoni)
  • L’école Des Femmes (Molière)
  • En Attendant Godot (Beckett)
  • Volpone (Ben Johnson)
  • La Peur Des Coups (Courteline)
  • Le Jeu De L’amour Et Du Hasard (Marivaux)
  • Amédée ou Comment S’en Débarasser (Ionesco)
  • Piège Pour Un Homme Seul (Robert Thomas)
  • Le Journal D’un Fou (Gogol)
  • Fando Et Lys (Arrabal)
  • Misère Et Noblesse (Scarpetta)
  • Les Chaises (Ionesco)
  • Le Nouveau Locataire (Ionesco)
  • Le Tableau (Ionesco)

Répertoire

1955

Hamlet, de Shakespeare, traduction de Khalil Matrane

Le médecin volant de Molière, adaptation de Tayeb Saddiki

La Jalousie Du Barbouillé Molière, adaptation de Tayeb Saddiki

El warith d’après Le Légataire Universel de Regnard, adaptation de Ahmed el Alj et Tayeb Saddiki

1956

Bonhomme Misère (A. Voisin)

Les Fourberies De Jeha (d’après Molière – adaptation de Atae Wakil)

Les Gens De La Caverne, de Tawfiq Al Hakim

1957

Volte Face, de Tawfiq Al Hakim

Al Moufatich d’après Le Révizor de Nicolaï Gogol, adaptation de Tayeb Saddiki

1959

Al jins al latif d’après l’assemblée Des Femmes et Lysistrata d’Aristophane, adaptation de Tayeb Saddiki

Pantagleize de Michel de Ghelderode (en Français)

1960

Le Cartaginois de Plaute (en Français)

Volpone d’après Ben Johnson, adaptation de Tayeb Saddiki

Les Fourberies De Scapin (en Français)

La Peur Des Coups de Courteline, adaptation de Tayeb Saddiki

1961

Lady Godiva de Carrole, adaptation de Tayeb Saddiki

Le Voyage de Tchong-li de Sacha Guitry, adaptation de Tayeb Saddiki

Mahjouba d’après L’école Des Femmes de Molière, adaptation de Tayeb Saddiki

1962

Le Dernier Acte d’Aziz Seghrouchni

Le Voyage de Tchong-li de Sacha Guitry, adaptation de Tayeb Saddiki

1963

La bataille des Trois Rois de Mohamed Saïd et Tayeb Saddiki

1964

Mammoun d’après Amédée Ou Comment S’en Débarrasser de Eugène Ionesco, adaptation de Tayeb Saddiki

Hamid ou Hammad, d’Abdallah Chakroun

1965

Soltan Tolba, de Abdessamad Kenfaoui et Tayeb Saddiki

Le Maroc Est Un de Mohamed Saïd et Tayeb Saddiki

1966

Madinat Ennouhas de Mohamed Saïd

Piège Pour Un Homme Seul de Robert Thomas, adaptation de Tayeb Saddiki

Fi Tariq de Tayeb Saddiki

1967

Diwan Sidi Abderrahman Al Mejdoub de Tayeb Saddiki (prologue de Mohamed Saïd)

1968

Moulay Ismaïl de Mohamed Saïd et Tayeb Saddiki

1969

Les Moutons Répètent de Ahmed El Alj et Tayeb Saddiki

1970

Kaddour Nour et Ghandour d’après Fonado et Lys de Arrabal, adaptation de Tayeb Saddiki (en Français)

1971

Pour Mon Pays Bien Aimé de Ali Haddani et Tayeb Saddiki

1972

Nour et Dayjour de A. Chraïbi et Tayeb Saddiki

Tant qu’elle Caquette de Ali Haddani

Kane Ya Ma Kane de Mohamed Saïd et Tayeb Saddiki

1974

Al Qouq Fi Sandouq d’après Misère Et Noblesse de Scarpetta, adaptation de Tayeb Saddiki Moulay Idriss de A. Beqqali

Essefoud de Tayeb Saddiki

1975

La Marche Verte (création collective)

La Légende Du Pauvre de Tayeb Saddiki

Ben Brahim Le Poète (création collective)

1976

Al Ghoufrane de A. Madani

1977

Bouktef d’Abdessamad Kenfaoui

1981

Iqad Essaoouira de Mohamed Ben Saïd Saddiki

1983

Chants Mystiques du Maroc

1984

Le Livre Des Déclarations Et Du Plaisir Partagé (La Vie De La Mort De Abu Hayan Tawhidi) de Tayeb Saddiki

1985

Alf Hikaya Wa Hikaya de Wahid Saïf (scénario de Tayeb Saddiki et Nidal Achkar)

Massiratouna (création collective)

Nahnou (création collective)

1989

Aswat Wa Adwaâ (création collective)

1991

Les Sept Grains De Beauté de Tayeb Saddiki

1992

Nous Sommes Faits Pour Nous Entendre de Tayeb Saddiki

1993

Molière Ou Pour L’amour De L’humanité (Prix Atlas)

1995

Un Incident Technique Indépendant De Notre Volonté

1996

Douze Bçat – Pièces Théâtrales Traditionnelles

1997

Eléphant Et Pantalons

Les Jardins De L’absinthe

Même Une Fève

1998

Caftan D’amour

2000

As’hour

2001

Tiw Tiw

2002

Al Masrah Almahdoume

2003

Azizi

La Boule Magique


TOURNÉES INTERNATIONALES DE MASRAH ENNAS

Festivals

  • Festival de Marrakech (trois fois)
  • Festival d’Essaouira (2 fois)
  • Festival de Volubilis
  • Festival de Rabat
  • Festival d’Alger
  • Festival des Arts Africains (Alger)
  • Festival de Timgad (Algérie)
  • Festival de Tabarka (Tunisie) (3 fois)
  • Festival Hammamat (Tunisie) (4 fois)
  • Festival de Carthage (Tunisie) (4 fois)
  • Festival de Monastir (Tunisie) (3 fois)
  • Festival de Damas (Syrie) (2 fois)
  • Festival de Jarash (Jordanie)
  • Festival de Bagdad (Irak)
  • Festival de Chiraz Persépolis (Iran)
  • Festival de Paris (2 fois)
  • Festival de Nancy (France)
  • Festival de Tournemire (France)
  • Festival de Lyon (France)
  • Festival de Mexico (Mexique)
  • Festival d’été Marseille, Théâtre de la criée (France)
  • Festival du Koweït
  • Festival d’Amiens (cinéma) (France)
  • Festival de Montréal (cinéma) (Canada)
  • Festival de Carthage (cinéma) (Tunisie)
  • Journées marocaines (Toulouse – France)
  • Semaine du Maroc (Bordeaux – France)
  • Festival des orangers (Rabat)
  • Festival Al Haboul (Meknès)
  • Festival Fès-Saïss (Fès)
  • Festival de Safi
  • Journées marocaines (Mauritanie)

COMMUNICATIONS INTERNATIONALES

  • Le Théâtre Arabe (Berlin)
  • Le Théâtre Marocain (New York)
  • Tricentenaire de Molière (Paris – France)
  • Place de l’Artiste dans la société (Beyrouth – Liban)
  • Le spectacle et le social (New Delhi – Inde)
  • Le Cinéma Marocain (Montréal – Canada)
  • Le Théâtre Marocain (Doha – Qatar)

Plusieurs conférences en TunisieAlgérieFranceSyrieJordanie, Egypte, Sénégal, Oman, IrakQatar, Canada, Côte d'IvoireAbu DabiKoweït, Mauritanie, EspagneBelgiqueNew DelhiSicilePalestine.

CINÉMA – TAYEB SADDIKI COMÉDIEN

  • Le Poulet de Jean Fléchet
  • Le Médecin Malgré Lui de Chrétien Jacques
  • Tartarin De Tarascon de Francis Blanche
  • Lawrence D’arabie de Devid Lean
  • Le Messager de Mostapha Akkad
  • Brahim de Jean Fléchet
  • Les Enfants Du Soleil
  • Loqmat Aïch de Larbi Bennani
  • L'enfant des Sables de Hamid Bennani
  • L'homme qui Bordait des Secrets de Chraïbi

CINÉMA – FILMS RÉALISÉS SUR LA VIE DE TAYEB SADDIKI

  • Un Homme, un Pays de Georges Troller pour la 2ème chaîne allemande (1985)
  • Tayeb Saddiki (1991), film algéro-marocain de Baderdine Boutemmen

TÉLÉFILMS ÉCRITS ET RÉALISÉS PAR TAYEB SADDIKI

  • La jalousie du barbouillé (Molière)
  • La Farce Du Maître Pathelin
  • L’école Des Femmes (Molière)
  • Diwan Al Majdoub
  • Fi Tarik
  • Nahnou
  • Massiratouna
  • El Harraz
  • Nour Et Deyjour
  • La Légende Du Pauvre
  • Les Enseignes Traduites
  • La Superstition
  • Les Bonnes (Genet)
  • La Peur Des Coups (Courteline)
  • Moummou Boukhersa
  • Alf Hikaya Wa Hikaya
  • Maqamat Badiî Ezzamane
  • Aswat Wa Adwae
  • Les Sept Grains De Beauté
  • Le Festival de Marrakech
  • Caftan D’amour
  • Al Fil Wa Sarawil
  • Jnane Chiba
  • Wa Law Kant Foula
  • El Harraz (2ème version)
  • Al Qouq Fi Sandouq
  • Annaqcha (Gogol)
  • Bouketf (Kenfaoui)
  • Les Chaises (Ionesco)
  • Azizi (Saïd Saddiki)
  • Volpone (Ben Johnson)

FILMS ÉCRITS ET RÉALISÉS PAR TAYEB SADDIKI

  • La Médecine Traditionnelle avec Jacques Barratier (40 min)
  • Le Festival de Marrakech (26 min)
  • Les Ciriers de Fès (22 min)
  • Libellule (30 min)
  • I.U.M. (Université d’Ifrane) (25 min)
  • Le Chapiteau d’Agadir (40 min)
  • Dakira – Dix Heures De Montage Sur L’histoire du Maroc
  • BCM (30 min)
  • OCP (40 min)
  • Zeft – Long métrage (1983)
  • La Peinture Marocaine (36 min)
  • Le Festival de Bagdad (20 min)
  • Il Était une Fois (30 min) avec Hamid Berada

OEUVRE ÉDITÉES EN FRANÇAIS

Poèsie

  1. Point virgule (édition Boukili)
  2. L’auteur parle le metteur en scène montre (édition Boukili)
  3. Rimarien

Théâtre

  1. Les sept grains de beauté
  2. Dîner de gala
  3. Pour l’amour de l’humanité
  4. Nous sommes faits pour nous entendre
  5. Un incident technique indépendant de notre volonté
  6. Fi tarik

Autres oeuvres

  1. Mogador Fabor
  2. Par coeur

A paraître

  1. L4obsédé textuel
  2. Kwiza la blanche

OEUVRE ÉDITÉES EN ARABE

  • diwan Sidi Abderrahman Al Majdoub
  • Kitab Al Imtaâ wa lmouânassa
  • Caftan el Hob
  • Jnan chiba
  • Al fil wa sarawil
  • Walaw kant foula
  • Annakcha (Volpone)
  • Al mouyfatich
  • As’hour
  • Soltan tolba (Kenfaoui)
  • Abou Nawass
  • Al maqamat
Tayeb Saddiki, un monstre du théâtre marocain est mort