Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Tanger

Tanger

"Par une belle fin d'après-midi, je me promenais lentement dans un réseau complexe de galeries. Allongé dans mon lit, je passais en revue ce que j'avais vu en rêve, désolé d'avoir quitté cet endroit merveilleux en m'éveillant quand soudain, je compris avec stupeur que cette ville magique existait vraiment. C'était Tanger." Paul Bowles.

 

Tanger (en arabe : طنجة, Tanja ; en gréco-romain : Tinjis), est une ville située dans le nord du Maroc qui est le chef-lieu de la région de Tanger-Tétouan et de la préfecture de Tanger-Asilah.

Située dans la partie occidentale du Pays de Jebala, la ville est la principale porte du Maroc sur l'Europe, dont elle est séparée par les 14 km du détroit de Gibraltar. C'est la seule ville au monde donnant à la fois sur l'océan atlantique et sur la mer Méditerranée. Sa population s'élevait à 669 685 habitants au recensement de 2004, en faisant la cinquième ville du Maroc.

Région

La région de Tanger-Tétouan regroupe deux Wilayas : Wilaya de Tanger-Asilah, avec une Préfecture : Fahs-Bni Mkada et Wilaya de Tétouan avec une préfecture : Préfecture de Tétouan et deux provinces : Province de Chefchaouen, et province de Larache.

Climat

Le nord-ouest du Maroc connait l'indice de pluviométrie le plus élevé du pays, les hivers peuvent y être très froids et les étés sont plutôt doux contrairement au sud du pays.

Histoire de Tanger

La situation géographique et stratégique de Tanger l'avait destinée dès sa fondation à une histoire hors du commun. Rarement ville a été plus convoitée ! Après son intégration définitive au royaume du Maroc en 1956, le statut particulier de la ville disparait. Redevenue marocaine, cette ville gardera à jamais les traces de cette incroyable histoire avec pour héritage cette ambiance cosmopolite si particulière.

Cosmopolitisme de Tanger

Tanger a longtemps bénéficié d'un statut particulier de ville internationale, active, commerciale et ouverte. De par sa position géographique –au croisement de deux mers et deux continents– Cette ville est au carrefour de nombreuses influences, qu'elles soient culturelles, politiques ou religieuses. Son histoire a montré que ces influences ont été multiples, et qu'elles ont construit une mémoire très riche, prenant ses sources jusque dans les légendes et la mythologie : Hercule, par exemple, aurait séparé en deux la montagne reliant l'Espagne au Maroc. Elle a été surnommée "la ville des étrangers" suite a ses nombreuses colonisations (Les phéniciens, les Arabes, les Anglais, les Français et les Espagnols). Tanger a une histoire riche et une géographie unique. La beauté de son site et de sa lumière en ont fait une source d'inspiration pour des générations d'artistes et d'intellectuels parmi les plus grands. De même qu'à Safi, la communauté juive était fort présente et n'est pas installée dans un mellah, et l'existence de cultes mixtes,judéo-musulmans était harmonieuse.

Culture à Tanger

bus-tanger--MAROC-.jpg

Mélange effervescent de neuf et d'ancien, de plages et de marchés, la ville marocaine de Tanger a longtemps attiré les visiteurs du monde entier. Ce point de jonction entre l'Afrique et l'Europe était autrefois un refuge pour les espions de tout pays, qui retrouvaient ici des artistes, des écrivains et diverses célébrités tombés sous le charme de la vie de Bohème qui y régnait. Tanger n'est plus aussi prisée par les artistes malgré les efforts déployés pour faire renaître le passé glorieux de cette ville.

La position stratégique de Tanger génèrera toujours de l'activité et du tourisme. Mais la période dorée de la vie de Bohème qui en avait fait un paradis pour la jet-set internationale et les amoureux de belles propriétés semble bien révolue.

Tourisme à Tanger

Les Tangérois en général parlent avec beaucoup de fierté et de nostalgie de la période du statut international. Même l’Etat, cherche, à coup de grands projets économiques et touristiques, à redonner à la ville sa dimension cosmopolite. Tanger n’ayant pas le climat nécessaire pour développer le genre de tourisme qui prévaut à Marrakech ou Agadir, on cherche à y attirer les touristes en valorisant son passé. Depuis quelques années, en effet, les gens ne font que traverser la ville pour aller ailleurs: les Marocains qui passent leurs vacances en Espagne ou ailleurs, les touristes qui vont vers les villes de l’intérieur. Tanger voit surtout défiler chaque été près d’un million de Marocains résidant à l’étranger (les autres passant par les ports de Ceuta et Nador). Mais ces touristes de passage séjournent rarement dans la ville. Les hôtels tangérois s’en ressentent. Ils ont d’ailleurs vieilli et auraient besoin d’être sérieusement relookés.

142147-b-le-grand-voyage-d-ibn-battuta---de-tanger-a-la-mec.jpg

Le Grand Voyage d'Ibn Battûta, de Tanger à La Mecque


Liens internet

 http://img.over-blog.com/600x437/1/50/59/42/album-Mario-Scolas----photos-du-Maroc/said-ben-Allal--Modele-a-Tanger-/284879_2159110053691_1124719060_32507721_3903892_n.jpg