Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Symbolique de l'araignée dans l'islam

Symbolique de l'araignée dans l'islam

tarentella

En Sardaigne, c'est l'araignée qui mène la transe

 

Depuis au moins 4000 ans, l'araignée est utilisée comme symbole dans de nombreuses civilisations, soit comme prédatrice, soit en raison de sa toile étonnamment régulière, fragile et évoquant la fragilité de nos certitudes et des apparences trompeuses, régulièrement reconstruite, mais si bien adaptée au piégeage des insectes, soit en raison du fil qu'elle tisse. L'araignée (ou sa toile) est présente dans certains décors, et dans divers mythes fondateurs en tant que démiurge, créatrice cosmique. Connue sous le nom de « Anansi » en Afrique de l'Ouest, elle est présentée comme ayant préparé le matériau qui a produit les premiers hommes. Créatrice du Soleil rayonnant, de la Lune et des étoiles, elle aurait aussi apporté les céréales et la houe aux hommes. Au Mali, une légende raconte que déguisée en oiseau, elle régule le temps et initie la rosée (Tegh 56). En Inde, les Upanishad voient un symbole de liberté dans l'araignée qui peut descendre, mais surtout s'élever le long du fil qu'elle crée selon ses besoins ; le fil équivalent du yogi étant la syllabe « Om̐ » en sanskrit qui doit lui permettre de s'élever jusqu'à la révélation et à la libération.

La symbolique de l'araignée exprime la fragilité de la toile :

  • "[...] Ainsi arrive-t-il à tous ceux qui oublient Dieu, Et l'espérance de l'impie périra. Son assurance est brisée, Son soutien est une toile d'araignée. Il s'appuie sur sa maison, et elle n'est pas ferme; Il s'y cramponne, et elle ne résiste pas". (Job 8/13-15)
  • "Il est bâti une maison d'araignée, il s'est construit une hutte de gardien : riche il se couche mais c'est la dernière fois, quant il ouvre les yeux plus rien." (Job 27,18)
  • "Mais la demeure de l'araignée est la plus fragile des demeures". (Coran, 29,40)

Est-ce pour vous le monde des illusions trompeuses ?

Les entomologistes définissent habituellement les multiples espèces d'araignée comme des "commensaux de l’habitat de l'homme, qui tendent leurs fils et tissent leurs toiles aux plafonds et dans les recoins de nos maisons".

« Des deux côtés, on repère les mêmes traditions, les mêmes croyances alors que les pratiques des rites agraires démontrent amplement qu’il y a en fait deux couches de croyances, l’une islamique, la plus répandue, qui est l’officielle, et l’autre, sous-jacente, propre aux adeptes des religions du terroir, et qui puise ses fondements dans une autre conception du monde, de Dieu et des puissances intermédiaires qui sont censées intercéder entre le maître de l’Univers et les collectivités humaines qui l’implorent » (source).

Dans le Soufisme il y a plusieurs choses originales. Cependant, on peut y voir une similitude remarquable aux traditions spirituelles d’autres écoles et directions - la similitude des buts, les manières de leurs réalisations, et même les méthodes - Ceci indique une chose importante: que le Soufisme, l’Hésychasme, le Taôisme, le mysticisme Bouddhiste, le yoga Hindou classique, la façon de l’école mexicaine de Juan Matus, et certaines autres directions sont basés sur les mêmes lois du développement spirituelLe soufisme nous apprend à être vraiment le calife de Dieu, c'est-à-dire chargé de réaliser Sa volonté sur la terre. De participer à Sa création continuée. Cette création continuée qui est exprimée dans la sourate de l'Araignée XXIX, 19 : « Ne voit-il pas que Dieu produit la création et la reproduit sans cesse »Dans la tradition de l'Islam, le métier à tisser symbolise la structure et le mouvement de l'universEn Afrique du Nord, dans les plus humbles chaumières des massifs montagneux, la maîtresse de maison possède un métier à tisser : deux ensouples de bois supportées par deux montants; un cadre simple... L'ensouple du haut porte le nom d'ensouple du ciel, celle du bas représente la terre. Ces quatre morceaux de bois symbolisent déjà tout l'univers.

Dans le Coran, la sourate Al-`Ankabût (L’araignée) tire son nom du verset 41 où apparaît le mot `ankabût (araignée). Cette sourate est une sourate mecquoise de 69 versets. Elle est descendue avant sourate Ar-Roûm, et figure après sourate Al-Qassas dans l’ordre du Coran. L’Histoire de la vie (Sîra) du Prophète Sidna Mohamed, un épisode particulier explique que  lors de son émigration vers Médine, celui-ci dût, avec Abû Bakr, trouver refuge dans une grotte. Ses poursuivants polythéistes voulurent y pénétrer, mais découvrant une toile qu’une araignée (Ankabût) venait de tisser et un nid que des pigeons venaient de construire, ils repartirent. Ce stratagème induisit les ennemis dans l’erreur et préserva sa vie et celle de son compagnon.

Pourquoi l’araignée ?

Il nous reste à parler de la raison pour laquelle cette sourate fut nommée “L’araignée ”.

Lorsque notre Seigneur nous propose une créature particulière en exemple, l’objectif de la sourate y est nécessairement lié. Sourate “Les fourmis” par exemple traite des causes de la supériorité d’une nation en prenant les fourmis comme symbole de cette réussite; en effet les fourmis sont particulièrement bien organisées et se comportent comme une grande nation. Sourate “Les abeilles”, qui a pour objectif de nous apprendre le remerciement pour les bienfaits, nous montre comment ces créatures, lorsqu’elles firent preuve d’obéissance aux ordres divins, Allah les fit sécréter un miel délicieux et bénéfique, qui est un remède pour les gens. De même, le fait de suivre les lois divines prescrites, fait fuser la lumière de la guidance, apportant un remède aux maux des hommes, exactement comme le miel. Mais alors, pourquoi la sourate des épreuves s’intitule-t-elle “L’araignée ” ?

Comme une toile d’araignée.

Cela vient du fait que les épreuves s’enchevêtrent comme les fils d’une toile d’araignée. Il est difficile de les dissocier car elles forment une toile complexe, couvrant l’ensemble de la vie d’un homme. Pourtant les épreuves sont fragiles et faciles à surmonter avec l’aide d’Allah : “Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée. Si seulement ils savaient! ” verset 41.

Lorsqu’une épreuve le touche, l’homme d’ordinaire change d’attitude et cherche secours. Et malheureusement, il tend à avoir recours à autre qu'Allah (exalté soit-Il), à l’une de Ses créatures. C’est pourquoi la sourate nous dit : Chercher secours contre les épreuves auprès des hommes, c’est comme chercher refuge dans la toile de l’araignée, une demeure fragile qui n’apporte ni protection ni refuge: “Ceux qui ont pris des protecteurs en dehors d’Allah ressemblent à l’araignée qui s’est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée…” verset 41. Comme si le verset voulait dire: les pires épreuves et les plus dangereuses consistent à rechercher la satisfaction des gens au prix de sa religion, de demander l’aide ou de s’en remettre à autre qu’Allah.

La maison la plus fragile

La maison de l’araignée est fragile à cause de la ragilité de ses fils, mais aussi du point de vue social. En effet, après la fécondation de la femelle par le mâle, celle-ci le tue et le jette en dehors de la toile. Quelle étrange maison, la pire de toutes !

Aussi la sourate prend-t-elle l’exemple de l’araignée pour nous apprendre que les fils de sa toile, même s’ils sont denses et complexes, sont fragiles comme les épreuves (auxquelles il est facile de venir à bout avec l’aide d’Allah). Et celui qui cherche refuge auprès d’autre qu’Allah (exalté soit-Il) au moment de l’épreuve, est comme celui qui cherche refuge dans cette maison matériellement et socialement fragile.

Gloire à Allah pour le choix de ce titre pour la sourate des épreuves, qui nous rappelle de ne pas adopter les comportements de cet insecte.

Mais le chrétien sait aussi qu'un Dictateur se prépare à faire son numéro avec un nombre : le nombre 666. La toile se tend et son maillage se rétrécit chaque jour d'avantage tout en se renforçant.

  • " [...]Ainsi arrive-t-il à tous ceux qui oublient Dieu, Et l'espérance de l'impie périra. Son assurance est brisée, Son soutien est une toile d'araignée". (Job 8/13-14)
  • " [...]Ils couvent des œufs de basilic, Et ils tissent des toiles d'araignée. Celui qui mange de leurs œufs meurt; Et, si l'on en brise un, il sort une vipère. Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement, Et ils ne peuvent se couvrir de leur ouvrage; Leurs œuvres sont des œuvres d'iniquité, Et les actes de violence sont dans leurs mains". (Isa 59/5-6)