Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
"Sarkha", le cri prémonitoire de la jeunesse tunisienne - École Nationale des Arts du Cirque de Tunis

"Sarkha", le cri prémonitoire de la jeunesse tunisienne - École Nationale des Arts du Cirque de Tunis

Visuel-Sarkha-Web--2-.jpg

Inclassable, ce spectacle de cirque tunisien rattrapé par l’actualité, dénonce avec douceur la violence du monde. Neuf artistes issus de l'École Nationale des Arts du Cirque de Tunis disent l'impossible et le silence avec leurs corps et portent sur scène les élans qui les animent.

Pour parler de leurs rêves, de leurs blessures et de leurs espoirs, Sarkha croise les langages et fusionne les techniques circassiennes. Chef d’orchestre d’une partition délicate, Laurence Levasseur nous offre un hymne à la vie, un hommage aux poètes tunisiens où le cirque, la danse et le théâtre s’entremêlent pour faire dialoguer le verbe et la chair.

«Sarkha est le «cri de nos silences», dit-elle, «à la fois prétexte et provocation pour faire surgir chez le spectateur des sensations enfouies. Un cri visuel et musical venu de l'autre rive de la Méditerranée.»

Créé en 2009, ce spectacle témoigne, aujourd’hui plus que jamais, des espoirs de toute une génération. Sarkha dénonce, en effet, dans une sorte de d’étrange douceur mêlé à une grande vitalité, des choses très fortes, comme la violence, l'obscurantisme, la solitude...

Cie Najma – Nouveau cirque tunisien. Mise en scène et chorégraphie Laurence Levasseur. Durée 1h10 – tout public à partir de 6 ans.

Du 17 juin au 2 juillet 2011 – Ile Seguin – Boulogne Billancourt