Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
"Rockollection" - Laurent Voulzy

"Rockollection" - Laurent Voulzy

7924_1226389776267_1124719060_30683910_7169240_n--1-.jpg

Said Ben Allal

 

Rockollection est une le titre d'une chanson de Laurent Voulzy qui a l'originalité de faire alterner des couplets en français, écrits par Alain Souchon et composés par Voulzy, avec des reprises de chansons anglo-saxonnes datant (dans la version originale) des années 1960. Depuis trente ans, cette chanson a marqué tous les esprits. Laurent Voulzy considère qu'il doit beaucoup à ce tube, vendu à plus de 4 millions d'exemplaires à travers l'Europe. Il décide de fêter l'anniversaire de la sortie de ce morceau qui mêle histoire personnelle et chansons des années 60. C'est ainsi qu'il enregistre une nouvelle version de "Rockcollection" en ajoutant quelques "citations" musicales postérieures à 1977. Avec Alain Souchon, il en profite pour écrire d'autres chansons qui lui permettent de sortir un nouvel album intitulé "Recollection". On y trouve la nouvelle version de "Rockollection" ainsi que la chanson "Jelly Bean", premier simple, qui n'est autre qu'une évocation de l'enfance et de l'adolescence de l'artiste.

Rockollection présente des mots d'argot de l'époque : les thèmes abordés sont le lycée, les amours avec les filles en jupe plissée et queue de cheval, les scooters, le certif' (qui rime avec les tifs qu'on ne veut pas se faire couper de peur d'avoir « la boule à zéro »), les vacances en camping (à Saint-Malo « avec des parents en maillot qui dansent sur Luis Mariano »), le job d'été qui aurait permis l'achat de la guitare, le retour dans la banlieue, le baby, les disquaires(d'où l'on ressort « avec un single des Stones caché sous ses fringues »), ou encore le rêve américain. Dans l'ultime couplet, on comprend clairement que le narrateur a mûri depuis cette époque dont il est nostalgique ; il lui reste finalement le souvenir des chanteurs à la radio qui ont marqué cette période de sa vie (« des trucs qui lui collent encore au cœur et au corps »). (Wikipedia)

Laurent Voulzy rend hommage à toutes ces idoles des années 60 en reprenant certains airs de leurs plus célèbres titres. Dans la version originale de Rockollection, on trouve les extraits (à noter que ce ne sont pas des samples mais des morceaux rejoués en studio) des chansons suivantes : The Loco-Motion : Little Eva, A Hard Day’s Night : The Beatles, I Get Around : The Beach Boys, Gloria : Them, (I Can’t Get No) Satisfaction : The Rolling Stones, Mr. Tambourine Man : Bob Dylan, Massachusetts : The Bee Gees, Mellow Yellow : Donovan, California Dreamin’ : The Mamas & the Papas. Pour la petite histoire, Voulzy et Souchon ont vu leurs droits d’auteurs bloqués du fait des conflits avec les nombreux auteurs des œuvres citées.

http://c3.ac-images.myspacecdn.com/images02/22/l_19ec99a68b6540fea6fae4d207ff5e8a.jpg

 

 

Laurent_Voulzy_-_Belle_Ile_En_Mer-front.jpg

 

Paroles

On a tous dans l’ cœur

Une petite fille oubliée

Une jupe plissée, queue d’ cheval

À la sortie du lycée

On a tous dans l’ cœur

Un morceau d’ ferraille usé

Un vieux scooter de rêve

Pour faire le cirque dans l’ quartier

Et la p’tite fille chantait

(Et la p’tite fille chantait)

Et la p’tite fille chantait

(Et la p’tite fille chantait)

Un truc qui m’ colle encore

Au cœur et au corps

Locomotion

On a tous dans l’ cœur

Le ticket pour Liverpool

Sortie d’ scène, hélicoptère

Pour échapper à la foule

Excuse-me Sir mais j’entends plus

Big-Ben qui sonne

Les scarabées bourdonnent

C’est la folie à London

Et les Beatles chantaient

(Et les Beatles chantaient)

Et les Beatles chantaient

(Et les Beatles chantaient)

Un truc qui m’ colle encore

Au cœur et au corps

Hard day’s night

À quoi ça va m’ servir

D’aller m’ faire couper les tifs ?

Est-ce que ma vie s’ra mieux

Une fois qu’ j’aurai mon certif’ ?

Betty a rigolé

Devant ma boule à zéro

J’lui ai dit : « Si ça t ‘plait pas

T’as qu’à te plaindre au dirlo ! »

Et j’ me suis fais virer

(Et j’ me suis fais virer)

Et les Beach Boys chantaient

(Et les Beach Boysx chantaient)

Un truc qui m’ colle encore

Au cœur et au corps

Get around

On a tous dans l’ cœur

Des vacances à Saint-Malo

Et des parents en maillot

Qui dansent sur Luis Mariano,

Au Camping des flots bleus

J’ me traîne des tonnes de cafard

Si j’avais bossé un peu

J’ me serais payé une guitare

Et Saint-Malo dormait

(Et Saint-Malo dormait)

Et les radios chantaient

(Et les radios chantaient)

Un truc qui m’ colle encore

Au cœur et au corps

Gloria

Au café d’ ma banlieue

T’as vu la bande à Jimmy

Ça frime pas mal,

Ça roule autour du baby

Le pauvre Jimmy s’est fait piquer

Chez l’ disquaire, c’est dingue

Avec un single des Stones

Caché sous ses fringues

Et les loulous roulaient

(Et les loulous roulaient)

Et les cailloux chantaient

(Et les cailloux chantaient)

Un truc qui m’ colle encore

Au cœur et au corps

Satisfaction

Le jour où j’ vais partir

Je sens bien qu’ ça va faire mal

Ma mère aime pas mon blouson

Et les franges de mon futal

Le long des autoroutes

Il y a de beaux paysages

J’ai ma guitare sur le dos

Et pas d’ ronds pour le voyage

Et Bob Dylan chantait

(Et Bob Dylan chantait)

Et Bob Dylan chantait

(Et Bob Dylan chantait)

Un truc qui m’colle encore

Au cœur et au corps

Mister Tambourine man

Laissez-moi passer

J’ai mes papiers, mon visa

Je suis déjà dans l’avion

Going to America

Même si j’ reste ici

Que j’ passe ma vie à Nogent

J’aurai une vieille Chevrolet

Et dix huit filles dedans

Et les Bee Gees chantaient

(Et les Bee Gees chantaient)

Et les Bee Gees chantaient

(Et les Bee Gees chantaient)

Massachusetts

Au printemps soixante-six

J’ suis tombé fou amoureux

Ça m’a fait plutôt du mal

J’avais de l’eau dans les yeux

Ma p’tite poupée, j’ t’emmène

Dans le pays d’ mes langueurs

Elle fait douceur, douceur,

La musique que j’ai dans l’ cœur

Toute la nuit on s’aimait

Quand Donovan chantait

Un truc qui m’colle encore

Au cœur et au corps

Mellow Yellow

Maintenant, j’ai une guitare

Et j ‘voyage organisé

J’ me lève tous les jours trop tard

Et j’ vis aux Champs-Élysées

J’suis parti je n’ sais où

Mais pas où j’ voulais aller

Dans ma tête, y a des trous

J’ me souviens plus des couplets

Y a des rêves qui sont cassés

Des airs qui partent en fumée

Des trucs qui m’ collent encore

Au cœur et au corps

California dreamin’

 

Pour fêter les 30 ans de « Rockollection », Laurent Voulzy invente une nouvelle version de quarante-cinq minutes. Même intro, nouvelles reprises, le tout agrémenté de compositions neuves racontant une histoire : la sienne. Cette  version longue de 19 minutes de bonne humeur est  le clip français le plus long de l'histoire.