Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Rencontre avec Ahmed Benani, politologue et anthropologue et exilé marocain (université de Lausanne, Suisse)

Rencontre avec Ahmed Benani, politologue et anthropologue et exilé marocain (université de Lausanne, Suisse)

Fait à Bruxelles , les 2 et 3 août 2012. 

Il nous parle du Maroc, de la monarchie marocaine et du makhzen.

‘‘Les gens disent non à l’oppression légitimée par le discours religieux.’’
‘‘…et préconisent ce que Gauchet disait : la sortie du religieux ne signifie pas la sortie de la religion.’
‘‘Mais la contre-révolution menée par les partisans de la sainte ignorance…et au nom de cette sacralisation de l’ignorance on prétend gouverner nos sociétés ?’’

 

-Qu’est-ce que Ahmed a refusé ?
-L’humiliation bien entendu, le statut de sujet…toutes les formes d’injustices, d’arrogance, de négation de mon individualité…

‘‘Moi j’ai choisi l’exil, non pas parce que j’étais forcé mais j’étais exilé volontairement tout ce temps là par dignité pour préserver ma dignité et ma liberté, parce que l’espace d’où je proviens ne permet pas d’y vivre.’’
…et je ne suis pas un homme qu’on achète et je ne suis pas un homme de compromis avec ceux qui étaient des ennemis de la nation. 
Il est possible que M6 soit un homme sympathique ; je ne le connais pas je ne l’ai pas fréquenté ; mais ce n’est pas ça qui m’intéresse mais le cadre dans lequel cet homme exerce son autorité…c’est la manière dont il a corrompu…j’ai des amis qui ont été récemment achetés et corrompus…et quand je vois cette puissance là, elle me fait horreur…elle me fait gerber en quelque sorte ; je me tiens à distance.’’

‘‘Je sais qu’à l’intérieur, je ne tiendrai pas 24 heures avec un tel discours…peut-être que je fantasme dans un certain sens…mais pour le moment, il y’a une ligne, une frontière que j’ai établie. Ça me rappelle le mot de Abdellah Ibrahim…‘‘Désormais, entre le palais et nous (l’UNFP) il y’a le cadavre de Mehdi Benbarka’’.

‘‘Etymologiquement, c’est l’endroit où se concentre la richesse…métaphoriquement c’est devenu le siège du pouvoir…c’est à la fois quelque chose de visible et d’imperméable, impénétrable…mystérieux.’’
‘‘Le Makhzen est comme une tumeur qui diffuse des métastases tueuses de l’espérance, tueuses de la modernité…’’

Le Maroc souhaité d’Ahmed Benani ?
‘‘…c’est un Maroc qui reviendra à une vie ordinaire de nation moderne, de nation qui honore les droits de ses citoyens…un Maroc qui sera de tolérance, de communication, de liberté…qui pourra établir des relations tout à fait normales avec ses voisins…

 

Réalisation : Radouane et Ziad El Baroudi

16 février 2013 à Bruxelles : histoire d'une désillusion Marocaine - Espace Magh