Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Récital de Fado de Cristina Nobrega à l'Acropolium de Carthage

Récital de Fado de Cristina Nobrega à l'Acropolium de Carthage

La jeune chanteuse portugaise Cristina Nobrega s'est produite vendredi soir à l'Acropolium de Carthage, dans le cadre d'un récital de chant Fado organisé par l'ambassade du Portugal à Tunis pour célébrer la fête nationale de ce pays.

CristinaNobrega5.jpg

Devant un public connaisseur et averti, Cristina Nobrega a interprété les plus beaux morceaux de son répertoire du Fado qui lui a valu le ''Prix artiste révélation 2009'' de la Fondation Amalia Rodrigue.

Avec une voix à la fois tendre et voluptueuse et une démarche fidèle à la tradition du Fado qui constitue l'âme du Portugal et l'une des composantes de son patrimoine immatériel national, Cristina Nobrega a chanté l'amour, la solitude, l'absence, et les retrouvailles dans un style qui lui est très particulier mais qui n'entache en rien son appartenance à la lignée des grands maîtres de cet art populaire séculaire.

Au cours de cette soirée, l'artiste a présenté quatorze titres dont ''Amor de mel, amor de fel'' d'Amalia Rodrigues, la Callas du Portugal, sur une musique du célébrissime musicien Carlos Goncalvas qui a composé la quasi-intégralité de l'œuvre de la Diva Rodrigues dont ''Lagrina'', une chanson culte du Fado.

Mais le public ne savait pas que Carlos Goncalvas, ce grand maître de la guitare portugaise était présent ce soir sur la scène de l'Acropolium.

Pourtant durant plus d'une heure, et dans la pure tradition du Fado,  il a donné le tempo à l'orchestre pour accompagner cette artiste de la nouvelle vague du Fado, comme il l'a déjà toujours fait auparavant avec tant d'autres, devenus au fil du temps des icônes à l'échelle mondiale.

''Nous célébrons aujourd'hui la fête nationale du Portugal en apportant un soutien effectif à la Révolution tunisienne que nous accompagnons et saluons'' a déclaré  à la TAP, l'ambassadeur du Portugal en Tunisie qui a rappelé que son pays a déposé une demande pour inscrire le Fado sur la liste du patrimoine universel immatériel de l'UNESCO. 

Source TAP.