Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Rebético et bouzouki chantent la Grèce

Rebético et bouzouki chantent la Grèce

  • La femme: - "Ne pleure pas, mon amour doré. Que veux-tu que je fasse? Mon destin était écrit ainsi, que je me couche et meure pour toi."
  • L'homme : - "Regarde, vois comme je deviens, arpentant mélancoliquement les rues, seul et pensant à toi chaque jour, seul et pleurant toujours."

(Extrait de la chanson dialoguée Si tu n'étais pas phtisique de Keromitis – 1937)

 

300px-547-09-vamvakarisportrait450.jpg

Markos Vamvakaris, le père du Rébétiko


 

 

Le rebétiko (ρεμπέτικο), rembétiko ou rebétiko tragoúdi (ρεμπέτικο τραγούδι) est une forme de musique populaire grecque apparue en Grèce dans les années 1920.

Le joueur, chanteur, compositeur de rebetiko est appelé un rebétis (ο ρεμπέτης), au pluriel rebétès (οι ρεμπέτες), au féminin singulier la rebétissa (η ρεμπέτισσα), au féminin pluriel les rebétissès (οι ρεμπέτισσες).

Il s'agit pour la plupart des cas de chansons simples, que chantaient autrefois les gens simples, pauvres du peuple. Une légende raconte que ces chansons étaient devenues populaires dans les régions du vieux Athènes, à Constantinople, à Evroupoli (île de Syros aujourd'hui), à Alexandrie, et Thessalonique. Les chanson se jouent sur un air de bouzouki et de violon.

rebetiko.JPG

Comme le flamenco, le fado, la chanson napolitaine, le Raï, la rebetiko,avant d'être un genre musical est une manière de sentir la musique. C'est une expressivité vocale particulière au caractère à connotationethnique, avant d'être un type de musique ou un rythme caractérisé par des contours changeants. Même si les artistes actuel ne sont pas tous des marginaux comme les rebetes du Pirée dans les années 1930, cette musique expriment encore de nos jours l'esprit du blues authentiquement grec. --Mario Scolas

Les thèmes favoris de ces chansons expriment la solitude, l’errance, l’exil, le mal de vivre et d'aimer du laissé-pour-compte de la société contemporaine, mais aussi sa fierté, sa quête de dignité et sa révolte contre le sort qu’on lui fait subir.

972160_379381828839974_549016106_n.jpg

L'afflux de populations à Athènes suite à l'annexion par la Turquie de la Thrace orientale et de Smyrne en 1923, est à l'origine du rebetiko), et constitue une musique de l'exil aux racines orientales avec le bouzouki comme instrument de base, que ces Grecs d'Asie Mineure exprimèrent dans les tékédés, petites échoppes-cafés. Cette musique est bien issue d'un riche métissage aux influences plurielles, le rebetiko provient non seulement de la Grèce mais également de la Turquie, l’Égypte, ainsi que de la musique sépharade et celle des Balkans. Qu'il soit chanté tantôt en Grec, tantôt en Turc ou encore en langue sépharade, aucune de ces cultures ne peut prétendre s'approprier de ce style musical produit par son environnement, comme le blues du sud des États-Unis.

300px-Koza_Mostra_-_Agathon_Iakovidis_-_Alcohol_Is_Free.jpg

Koza Mostra & Agathon Iakovidis, métissage musical entre ska et Rebetiko

Giorgos Mazonakis et Koza Mostra - "Kai Lege Lege"

La Grèce au Concours Eurovision de la chanson 2013 : Koza Mostra & Agathon Iakovidis - Alcohol Is Free