Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Pourquoi les marocains manifesteront-ils dimanche 20 mars ?

Pourquoi les marocains manifesteront-ils dimanche 20 mars ?

161690_641551805_4051231_n.jpg
Le discours royal est une avancée mais la démocratie est une construction permanente. Les poches de résistance au changement sont nombreuses au Maroc, on ne peut les changer avec seulement avec des discours ce n'est pas suffisant, il faut des actes.
Les actes depuis le discours sont tous anti-démocratiques et liberticides: la répression brutale des manifs, les arrestations, des médias publics qui mentent... c'est pour cela qu'il faut manifester pacifiquement, pour réaffirmer et défendre nos revendications pour la démocratie, la liberté, la justice et la dignité, contre la tyrannie et les passe-droits. Il faut maintenir la pression pour ne pas nous faire voler nos acquis et les concrétiser sur le terrain.
Les ami(e)s rien n'est joué, le plus dur reste à faire.
Tous dans la rue pour la liberté, la démocratie et la dignité. Tous à la fête nationale de la liberté le 20 mars 2011.
  • 11h13- Quelques slogans chantés dans les manifs. Comme pour le 20 février, on ne signale aucun slogan visant directement le roi:

- achaab yourid is9at alistibdad

- Esme3 lsawt cha3b!

- Ya maghribi lbarlaman 3lik ou 3liiya mesrahiya

- Hada mghrib ellah krim la sehha la te3lim

- Mekhzen yetle3 barra! Mekhzen out!

- al sha3b ureed es9at al booliss al seyassi

- Parlement, government, Majidi, Hima, El fassi, Makhzen: DEGAGE!

- Rafdona al jama3i lidostour al makhzani, we all refuse the makhzen constitut

-Khobz. Houriya karama insaniya

  • 10h55 - Source crédible : 6000 personnes en ce moment à Rabat , Al Adl wa al Ihssan sont très minoritaires. Les manifestant se dirigeant maintenant vers le parlement
  • 10h46- A Rabat les manifestants veulent la dissolution de la « police politique » , et la poursuite de certains proches du pouvoir
  • 10h15- Début de la manifestation à Casablanca, par un hommage au poète tunisien Abou El Kacem Chebbi : « Si le peuple veut un jour la vie…. » . Le nombre des manifestants est encore plus important que le 20 février

261028207.jpg

http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01852/mor_1852887c.jpg

Les personnalités politiques les plus détestées par les manifestants, en fonction des slogans qu’ils scandaient lors des différentes marches organisées au Maroc et principalement à Rabat et Casablanca, sont les suivantes :

  •  Mounir Majidi, le secrétaire particulier du Roi Mohammed VI 
  •  Hassan Bouhemou, le directeur général du holding royale Siger 
  •  Anas Sefrioui, le PDG du groupe Addoha 
  •  Abbas El Fassi, le Premier ministre 
  •  Fouad Ali El Himma, le fondateur du Parti Authenticité et Modernité (PAM) 
  •  Moncef Belkhayat, le ministre de la Jeunesse et des Sports 
  •  Taïb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères 
  •  Ali Fassi Fihri, président de la FRMF 
  •  Yasmina Baddou, ministre de la Santé 
  •  Salahedine Mezouar, ministre des Finances 
  •  Khalid Naciri, ministre de la Communication 
  •  Fayçal Laraïchi, PDG de la SNRT 
  •  Salim Cheikh, DG de 2M 
  •  Karim Ghellab, ministre du Transport 
  •  Mohamed Sajid, maire de Casablanca 
  •  Taïb Cherkaoui, ministre de l’Intérieur 
  •  Mustapha Mouzouni, préfet de police de Casablanca 
  •  Mohamed Halab, wali du grand Casablanca
Manifestation à Bruxelles en solidarité