Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Musique capverdienne: Tcheka : clip vidéo d'"Antuneku"

Musique capverdienne: Tcheka : clip vidéo d'"Antuneku"

Antuneku est le nom d'un ami de  Tcheka qui tient une "merceria" en face de l'université du Cap-Vert. C'est là que le clip a été tourné. C'est également là que les étudiants passent boire un punch. Antuneku apparaît d'ailleurs dans ce clip vidéo ...Le batuque est un rythme particulier à l'île de Santiago dans l'archipel du Cap-Vert. Il transmet la mémoire collective et l'identité d'un peuple. Né en marge des travaux des champs, le batuque est traditionnellement réservé aux femmes : assises en cercle, elles frappent sur la "tchabeta", un ballot de tissus, en général des pagnes empilés, qu'elles roulent et placent entre leurs cuisses. Véritables tambours d'étoffes, c'est l'épaisseur et la compression de ces tissus qui produisent la variété des sons. Le batuque accompagne un chant, la "finaçon", que les femmes improvisent au gré de leur auditoire et des circonstances. Selon la tradition africaine, les chanteuses commentent les événements du village et célèbrent les fêtes agraires, les naissances, les mariages, les décès. Parfois l'une ou l'autre pénètre le "terrero" (l'intérieur du cercle) pour danser. Aujourd'hui la rigidité de la tradition vole en éclat : d'un côté les femmes, ne portant plus guère de pagnes, fabriquent leurs tambours avec des sacs en plastique, qui empilés et pliés selon la coutume, produisent des sons d'une grande richesse (à écouter : l'album de Terrero), et de l'autre côté des jeunes hommes (Tcheka n'est pas le seul) s'emparent de ces formes traditionnelles, batuque ou finaçon, qui les ont bercés durant leur enfance, pour mieux affirmer leur identité africaine. (source : TCHEKA « Argui ! » CD Lusafrica 023132 (dist. en France : Harmonia Mundi)