Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Musique à Tétouan

Musique à Tétouan

Sur le plan musical, Tétouan est un point de rencontre et de convergences de plusieurs styles et genres musicaux:

  • la musique arabo-andalouse (Al Aala), principal genre de musique de la ville qui anime toutes les occasions festives. Le style classique a été modernisé par Mohammed El Arbi Temsamani. Les principaux instruments sont le violon, le luth et les percussions (Tar et Derbouka). Le piano et les cuivres (saxophone et clarinette) ont été introduits par Temsamani.

  • la musique d'origine algérienne est également présente par ses Qasida de type Zendani, chantées par Mennana El Kharraz et Zohra Bettioua, surtout lors des réunions féminines.

  • la musique rurale montagnarde est représentée par la Taktouka, la Aïta et Alala-Yillali. Les instruments principaux sont ici le violon, le oud, le Guembri et les percussions. Un danseur déguisé portant un plateau à thé accompagne presque toujours l'orchestre. Ce style a été modernisé et largement popularisé par Abdessadaq Chqara.

Conservatoire de Tétouan

festival-luth-ttouan10.jpg

Mohamed Ben Larbi Temsamani : Un tangérois adopté par les tétouanais !

Muhammed Ben l-'Arbi Temsamani (1920-2001) a commencé à se passionner pour la musique à Tanger, grâce à sa mère et ses oncles qui lui ont fait aimer l'univers fabuleux de la musique andalouse et qui l'ont encouragé à apprendre le piano, le luth et l'alto. Sa formation s'est affermie aux côtés de Moulay Ahmed Loukili avec lequel il a créé l'association Ijwân al-Fann. En 1956, il est nommé directeur du conservatoire de musique de Tétouan. Sans renoncer aux techniques traditionnelles d'enseignement, il s'inspire de méthodes d'apprentissage occidentales et conseille l'étude du solfège à ses étudiants. Il a enrichi l'instrumentarium traditionnel avec des instruments comme la clarinette, le hautbois, le saxophone et le piano. La démarche de Temsamani a abouti à une restructuration modale de quelques san'a. Il a réussi à faire une synthèse en puisant dans les ressources de l'Ecole de Tétouan-Chefchaouen. Il a intégré quelques san'a qui n'existaient pas dans le répertoire de l'Ecole de Fès. Soucieux d'enrichir l'aspect vocal et chorégraphique, il a fait participer les étudiantes du conservatoire pour les chants et les danses. Cédant à la tentation d'harmoniser la musique, travail qui avait été initié par les Orientalistes, il a enregistré quelques san'a de al-Âla avec son orchestre auquel s'étaient joints des musiciens espagnols.

L'interprète de Qá'im wa nisf al-Istihlâl peut être situé dans la même lignée que celui qu'il reconnaît volontiers comme son maître : Moulay Ahmed Loukili. Mais ce qui fait son originalité, c'est son style. L'une de ses caractéristiques reste la précision dans l'exécution des phrases musicales. Cette rigueur pousse Temsamani à intégrer quelques fioritures dans le schéma de la san'a, durant les réponses instrumentales. En outre, il a expérimenté des sonorités variées et agréables en développant l'instrumentation. L'emploi du registre grave par l'ensemble de l'orchestre pour répondre aux kursî ou taghtiya (deuxième mélodie d'une san'a à 5 ou 7 vers) a permis l'appréciation des différents sons des instruments et a engendré un sentiment de nostalgie par rapport au paradis perdu, al-Andalous. Dans ses concerts, il privilégie l'interprétation en solo, soit dans les réponses instrumentales, soit dans le genre muwwâl (10) , afin de mettre en valeur la personnalité de l'interprète. Il enrichit, en outre, le chant responsorial et crée même un dialogue entre les voix féminine et masculine. Par ailleurs, il développe une nouvelle technique pour le piano, instrument auquel il accorde le rôle principal qui était réservé au rbâb. Sa recherche de nouvelles sonorités a embelli le répertoire de al-Âla qui s'est ouvert à un public en quête de modernité. (Source Extrait du texte originel par Omar METIOUI, Tanger, janvier 2001).

http://img.over-blog.com/720x482/1/50/59/42/calligraphies/divers/festival-de-musique-arabo-andalouse-de-Tetouan-2010/28287_1450800551790_1286528219_31268672_4555637_n.jpg

 

Voir aussi