Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Moussem des Cierges de Moulay Abdallah Benhassoun

Moussem des Cierges de Moulay Abdallah Benhassoun

 

Le soufisme, voie mystique de l'amour est devenu depuis l'avènement de l'Islam, un véritable phénomène de la société marocaine. Cette forme de l'islam vise l'ouverture d'esprit qui est de plus en plus prisé par la jeunesse marocaine. Dans ce clip vidéo, vous observez le dhikr-al-hadhra qui est le rituel collectif du Dhikr qui se manifeste par une scansion répétitive du nom de Dieu sur un ostinato progressant par degrés. Certains soufis le pratiquent avec des instruments de musique, d'autres avec claquements de mains ou de doigts. Le hadra public est ouvert, créatif, improvisé et peut être aussi “chaotique” et mener vers l'extase ! Cet art musical se manifeste encore dans les Moussems, les anniversaires et les festivités en l'honneur de l'anniversaire de la naissance du Prophète Sidna Mohamed à Salé dans le contexte de cette vidéo prise en 2008.

Le soufisme, est à l’écoute du contexte mondial et des grandes mutations sociales. Il invite au partage, à  l’unité, à l’accueil réel de la différence et à l’ouverture sur l’universel. Cette tradition pluriséculaire répandue dans le monde entier, le soufisme est à l'origine de nombreuses voies spirituelles.  Situé au Cœur de l’islam, il a pour vocation première à parfaire l’épanouissement spirituel des individus. Il conduit intérieurement à l’unité et à l’expérience de la proximité divine. Extérieurement, il favorise l’enracinement des vertus et des comportements nobles des individus et contribue ainsi à influencer l’harmonie au sein de la société. Le soufisme traduit un acte de résistance face aux poussées islamistes et ouvre la voie d'une nouvelle ère pour l’islam de la tolérance et de l’amour.

 

Évocation de la qasida de sidi Hamza Ben Hassoun (originaire du Rif appelé aussi le Prince de Salé) : qasida de Salé

Si  tu avais goûté à la brulure de l’exil ô toi qui blâme

Tu aurais pardonné à celui dont l’âme est troublée.

C’est ben hassoun, plein de grandeur et de dignité qui constitue à la fois, ma famille, mes amis et les meilleurs de mes compagnons !

Comment mon cœur pourrait-il  oublier le pays de Salwane ?

Voir aussi

Moussem des Cierges de Moulay Abdallah Benhassoun 

Un café maure où s'arrête le temps - Mostafa Khalili - malhoun de Salé