Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mostra de Venise 2013 : "Il y a une place pour les homosexuels marocains"

Mostra de Venise 2013 : "Il y a une place pour les homosexuels marocains"

La  70e édition de la mostra de Venise présente un film marocain intitulé « L’Armée du salut », d’Abdellah Taïa. Le thème de l’homosexualité abordé par l’œuvre en fait déjà un sujet de polémique en terre d’islam. Ce film fait déjà scandale au Maroc, alors qu'il n'y a aucune chance qu'il ne soit projeté sous le régime homophobe de la dictature de Mohammed VI.

http://www.artisthick.ma/wp-content/uploads/942404_10151550144132898_601342171_n.jpg

Amine Ennaji à droite

 

Le texte de présentation du film explique : « Inspiré par son roman autobiographique, le ravissant début cinématographique de l'écrivain marocain Abdellah Taïa est l'histoire d'un passage de l'adolescence à la vie adulte, voguant entre amour, douleur, désir et violence. … C'est autant un film rempli d'inhibitions, d'hypocrisie, de brutalité et de honte que c'en est un de désir, d'amour, de dignité et de survie. Sans aucun doute, c'est l'annonce d'un grand cinéaste en devenir. »

http://ritaproductions.com/wp-content/uploads/ADS_PRESENTATION.jpg

Compte tenu de son caractère tabou, ce film ne sera pas projeté au Maroc. Cela démontre tout simplement le long chemin que les gays du Maroc ont encore à parcourir avant que l'homosexualité soit comprise dans son pays et que les droits humains y prennent leur place. Rappelons que cet écrivain réside en France depuis 1999. Il a reçu le Prix de Flore en 2010 pour son livre «Le jour du roi» paru aux Éditions françaises du Seuil. Abdellah Taïa est l’auteur de plusieurs romans dont «Une mélancolie arabe» et «Lettres à un jeune Marocain». L'acteur Amine Ennaji affirme qu'interprététer le rôle d’un gay ne le dérangeait pas si le scénario lui plaît.

amine-ennaji-acteur-marocain-Mario-Scolas.jpg

Synopsis 

Il a pour thème la jeunesse de l'auteur et son éveil sexuel, à travers deux histoires en parallèle. L'une raconte les souvenirs d'enfance et d'adolescence de l'auteur au Maroc, construits autour de l'importance de son frère aîné. L'autre traite de sa liaison avec un universitaire suisse alors qu'il est étudiant et son arrivée à Genève.

l-armee-du-salut-film-marocain.jpg