Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mohammed Leftah

Mohammed Leftah

Mohammed Leftah (né à Settat, au Maroc), en 1946 - Décédé le 20 juillet 2008 au Caire) est un écrivain marocain. Figure emblématique de la littérature marocaine, il est d'abord informaticien puis chroniqueur littéraire avant de s'installer en Egypte. Il signe plusieurs romans dont Au bonheur des limbes et Demoiselles de Numidie, il décrit un univers complexe, s'interrogeant sur l'exil et le souvenir. Il demeure sans doute l'un des plus grands écrivains marocains, capable d'avoir su intégrer dans son œuvre le pluralisme des modes de vie et de pensée de nos sociétés contemporaines.

Ecrivains et intellectuels s’insurgent contre la censure dont fait l'objet dans son pays natal pour son ouvrage posthume intitulé Le Dernier Combat du captain Ni'mat, récompensé par le prix de la Mamounia. (source)

Biographie

Mohammed Leftah étudie à Casablanca, puis s'oriente vers une carrière scientifique et s'installe à Paris dans une école d'ingénieurs en travaux publics.

En 1968, au milieu des évènements qui secouent la capitale, il écrit des poèmes… et s'enivre. En 1972, il revient au Maroc, se forme à l’informatique, devient informaticien puis journaliste littéraire au Matin du Sahara et au Temps du Maroc.

À partir des années 1990, il écrit dans la fièvre.

Lecteur érudit, il s'attache à relire et réinterpréter les mythes anciens dans le contexte de la modernité de la société marocaine. Considérant l'écriture comme une arme, il écrit en 2007, 'Un martyr de notre temps', critique virulente de la violence terroriste.

Mohamed Leftah décède des suite d'un cancer le 20 juillet 2008 au Caire, où il résidait depuis 2000.

Réception de son œuvre parmi les critiques

  • « Qu'il s'agisse des romans ou des nouvelles, ces ?uvres ont détonné dans le paysage littéraire. Qu'une voix d'une si profonde maturité, d'une ampleur passionnelle qui vous traîne vers le sublime à travers une promenade cauchemardesque dans les bas-fonds, émerge après des années de silence, et de surcroît en français venant du Caire via un éditeur parisien, n'a pu que sidérer les lecteurs, en état de choc. » — Keenza Sefrioui, Le Journal Hebdomadaire
  • « Un styliste à la Genet. Voluptueux interprète des pulsions et des passions, il nous révèle la société marocaine à la lumière du désir sexuel. » — Salim Jay, Match du monde

 

Il faut sauver le Captain Ni'mat

Le Dernier combat du Captain Ni'mat deMohammed Leftah relate sans détour la découverte de l'amour des garçons par un officier de l'armée de l'air égyptienne. (source)

L'homosexualité, ou le dernier combat pour rester un homme

A la différence de Rachid O ou d'Abdellah Taïa, Mohammed Leftah qui se pose en narrateur n'a jamais revendiqué une quelconque identité homosexuelle.

Mohamed Leftah aurait pu se borner à raconter une histoire d'homosexualité en pays musulman. Mais l’écrivain marocain exilé en France, né en 1946 et aujourd’hui décédé, va plus loin. Il décrit le dernier combat du Captain Ni’mat – l'acceptation de son homosexualité, après quarante ans d'un mariage heureux – comme «une forme de résistance au groupe, à l’oralité bavarde et à ses clichés, une affirmation du moi, de l'individu dans sa singularité unique, toutes notions qui demeurent quasiment du domaine de l4impensé, voire de l'impensable», chez l’écrasante majorité des compatriotes de Ni’mat, dans une Egypte soumise à la montée de l'intégrisme.

C'est l'Egypte de Moubarak qu'ausculte ici Leftah. Un monde de classes et de privilèges tenu par les militaires, hanté par les défaites contre Israël, gangrené par les islamistes. Mais derrière ce roman à l'écriture érotique raffinée se cache surtout une œuvre hautement subversive. Car l'homosexualité est considérée en Egypte - et dans le reste du monde arabe -, « comme une perversion extrême, grave, mettant en cause les fondements de la religion et de la société, une diffamation insultante pour la virilité des Egyptiens » (source)

http://www.loiseauindigo.fr/wp-content/uploads/2010/04/Couv-Leftah-1-Bdef.jpg

Voir aussi

  • Cercle de réflexion et d'action pour le développement du Maroc
  • Cercle des libres penseurs
  • Gays et lesbiennes du Maroc
  • Société marocaine
  • Gay et musulman
  • Art sur les Chemins de l'Amour
  • Marocains du Monde
  • Enseignement de la tolérance