Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mohamed Garfi

Mohamed Garfi

 

Mohamed Garfi (محمد القرفي), né le 17 novembre 1948 à Tunis, est un musicologue, chef d'orchestre et compositeur tunisien. Il enseigne actuellement à l'Institut supérieur de musique de Sousse. Il  est  aussi un auteur spécialisé qui a déjà à son actif de nombreux livres traitant de la musique dont "Les formes instrumentales dans la musique classique de Tunisie : étude comparative des formes arabo-turques" et "La musique arabe, ses instruments et ses chansons".

Biographie

Apprentissage

Diplômé du Conservatoire national de musique de Tunis et de la Schola Cantorum de Paris, il a obtenu également un DEA en musicologie de l'Université Paris IV-Sorbonne.

Il débute sa carrière artistique en tant qu'altiste au sein de l'Orchestre symphonique tunisien dès sa création en 1969.

Chef d'orchestre

Il fonde l'Orchestre 71, puis l'Orchestre arabe de la ville de Tunis qu'il dirige dans les années 1980. Sous sa direction, l'Orchestre arabe de la ville de Tunis épouse un genre tout à fait nouveau en Tunisie : le théâtre chanté. Au cours de cette période, l'orchestre participe activement à l'enrichissement de la scène artistique par de nouvelles créations et de nouvelles voix. Après avoir quitter l'orchestre, il fonde l'ensemble musical Zakharef arabiyya avec lequel il produit quelques spectacles.

Compositeur et chef d'orchestre, Mohamed Garfi est l'un des spécialistes de la musique tunisienne et arabe. À son actif figurent de grands spectacles conçus pour les ouvertures et les clôtures du Festival international de Carthage et du Festival de la médina et des concerts donnés au Théâtre municipal de Tunis. Pour réaliser ses spectacles, il fait appel à des instrumentistes étrangers (en particulier français) et à quelques instrumentistes tunisiens professionnels.

Pendant sa carrière, il collabore avec plusieurs musiciens tunisiens, dont Noureddine El Béji, Dorsaf Hamdani, Amani Souissi, Dhikra Mohamed et Sonia M'Barek, et étrangers dont les frères Rahbani, Marcel Khalifé ou encore Julia Boutros.

Compositeur

Garfi met en musique plusieurs poèmes, dont ceux d'Abou el Kacem Chebbi, Mahmoud Darwich, Abdelhamid Khraïef, Mnaouar Smadah, Aboû Nouwâs, Amel Donkal, Ahmed Fouad Najm, Mansour Rahbani ou encore Said Akl.

Il produit plusieurs opérettes, Branches rougesCantate pour le Liban et Histoire de Carthage, et met en musique plusieurs films comme Et demain ? de Brahim Babaï et Pique-nique, l'un des trois courts-métrages qui composent le film Au pays du Tararanni de Férid Boughedir.

Ses œuvres sont jouées par plusieurs orchestres dont l'Orchestre symphonique scolaire et universitaire, l'Orchestre arabe de la ville de Tunis, l'Orchestre 71, etc.

Discographie

  • Wijhat Nadher (Point de vue) : double album sorti en 2008 par le label Phonie.

Publications

Après avoir mené une carrière de compositeur et d'orchestrateur, notamment dans le théâtre chanté, il publie à Tunis trois ouvrages :

  • Les formes instrumentales dans la musique classique de Tunisie : étude comparative des formes arabo-turques (ISBN 9973177290) en 1996 ;
  • Pages de la musique universelle (ISBN 9973177487) en 1997 (introduction de Mansour Rahbani) ;
  • Musique et spectacle : Le théâtre lyrique arabe. Esquisse d'un itinéraire (1847-1975) (ISBN 9782296074255) en 2009.

En 2006, il publie à Beyrouth une traduction annotée de La musique arabe d'Antonin Laffage : La musique arabe, ses instruments et ses chansons1.

Références

  1.  (fr) [pdf] « Clôture du colloque « L'avenir du livre » : pour un partenariat tous azimuts », Le quotidien de la foire, n°3, 28 avril-8 mai 2006

Liens externes

  • (fr) Souad Ben Slimane, « Clôture du festival international de Carthage », La Presse de Tunisie, 19 août 2008
  • (fr) Mohamed Garfi, « Les droits des artistes, parlons-en », Réalités, 6 septembre 2001
Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Garfi ».