Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mohamed Benabdeslam Al-Brihi

Mohamed Benabdeslam Al-Brihi

Mohamed Benabdeslam Al Brihi fut un célèbre maître de la musique arabo-andalouse né à Fès à la du fin xixe siècle, décédé dans les alentours des années 1940.

Biographie

Il connaissait les modes andalous par cœur, sans notations musicales, car comme la plupart des musiciens de l'époque, ils apprenaient la musique par l'oralité transmises par les chioukh (les maitres de musique) dont son père Abdeslam, il était le plus connu et le plus recherché à Fès pour animer les soirées et les mariages.

Sa musique est décrite comme étant d'une virtuosité remarquable selon les témoignages de l'époque, c'est le tarab al-kabir des arabes venus d'Andalousie diront d'autre ! Sa formation musicale firqa, comprenait cinq musiciens au maximum, le maître jouait le rebab.

C'est lui qui donnait le rythme, le luthiste avec l'oud andalou à cinq cordes, puis suivait le percussionniste avec la darbouka, puis le violoniste avec le kaman (al-Mtiri), le munshid et un claqueur de mains (seffaq), ils s'asseyaient par terre sur des tapis et des coussins selon des représentations que nous possédons de lui. Pendant leurs interprétations, ils effectuaient des pauses, ils étaient les premiers à manger et à boire avant les convives, il ne recevaient pas de rétributions financière, étant donné qu'ils exerçaient d'autres professions ou métiers ou des rentes.

Il reste aujourd'hui très peu d'enregistrements de la musique de Mohamed Benabdeslam Al-Brihi, à l'aide d'électrophones sur disques microsillons, notamment quelques extraits de 1920 dans lesquels il est accompagné du munshid Driss Benjelloun, le luthiste Azzuz Bennani et du violoniste Al-Mtiri.

Au moment où Abdelkrim Raïs assure la relève, il donnera en mémoire de son maître à son orchestre son nom pour perpétuer sa mémoire.