Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mausolée du Cheikh Abderrahmane Al Majdoub

Mausolée du Cheikh Abderrahmane Al Majdoub

autres-0084.JPG

 

autres-0085.JPG

 

Grâce aux efforts de Sidi Abderrahim Amrani Marrakchi, j'ai pu prendre cette photographie du mausolée  du Cheikh Abderrahmane Al Mejdoub.

Jamais quelqu'un a vu cette photo sur internet auparavant !

http://fr.myspace.com/hamadcha

 

Cheikh Abderrahmane Al Majdoub (parfois transcrit Mejdoub), est un poète soufi marocain né dans un faubourg d’El Jadida, il a vécu entre Fès et Meknès, sous le règne du Roi de France Louis XIV qui s'est montré fin observateur de la société marocaine de son époque. Il meurt à Meknès en 1565. Personnage iconoclaste, Majdoub continue, malgré le temps, à marquer la vie quotidienne des peuples du Maghreb. A chaque fois que les choses vont mal, que la crise des valeurs pointe à l’horizon ou que les Marocains ne voient plus le bout du tunnel, on ne cesse de l'évoquer. C’est que le personnage a des réponses.

Ne pense pas a l'étroitesse du temps, regarde chez Allah comme elle est large. Les difficultés anéantissent les faibles mais les hommes anéantissent les difficultés.

Sentences donné par le saint homme

  • 1. Ils m'ont vu sale et laid----Ils ont dit c'est une tête vide
  • Or je suis comme un livre couvert----dedans se trouve bien de choses utiles.
  • 2. Ne pense pas trop et ne cherche pas trop----Ne prend pas la tristesse éternellement. Les planètes ne sont pas fixes----et la vie n'est pas éternelle.
  • 3.Je n'ai eu dans ma vie qu'une chèvre----mais j'ai écris de beaux quatrains
  • Combien sont ceux comblés par les faveurs d'Allah----et ils disent ce sont les faveurs de nos propres bras
  • 4.Voyage tu connaîtras des gens ---- Et le Noble tu lui dois obéissance
  • Le ventru a la grosse tête ---- Pour un demi sou vends le.
  • 5. Mon coeur est coincé entre le marteau et l'enclume ----et le maudit couvreur n’a pas de pitié. J'ai un coeur faible qui ne supporte aucune peine----et vous oh mon Dieu vous étês des barbares.
  • 6 . O toi qui sème le bien graine par graine ----O toi qui sème le mal par des lots
  • Le bien se multiplie et se hisse----le mal se détruit et se tarisse.

 

      

 

Qasida de Rubaïyat de Cheikh Abderrahmane Al Majdoub

 

Bibliographie

  • "Les quatrains de Medjoub le sarcastique" poète maghrébin du XVIe siècle, G.P. Maisonneuve et Larosse, Paris 1966.
  • A.-L. de Premare, Sidi abd-er-rahman el-mejdub, éditions du C.N.R.S., Paris, 1985, 300 pp.
  • A.L. de Prémare, La Tradition orale du Mejdub: récits et quatrains inédits, recueillis, transcrits, traduits et annotés par A.L. de Prémare. Aix-en-Provence: Edisud, 1986.
  • Alfred-Louis de Premare, Sidi Abd-er-Rahman el-Mejdub: Mysticisme populaire, société et pouvoir au Maroc au 16e siècle (Les Cahiers du C.R.E.S.M) (Broché), 27 septembre 1985
  • On proverbs derived from the poems of Mejdoub: M. Ben Cheneb "Proverbes arabes de l'Algérie et du Maghreb" (1900).