Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Maria Clara Art Point présente: "Murmure de notes", évènement autour de la musique acoustique - Première édition – Juin 2011

Maria Clara Art Point présente: "Murmure de notes", évènement autour de la musique acoustique - Première édition – Juin 2011

invitation-concert.jpg

Dimanche 12 juin 2011

DUO FLÛTE ET HARPE

Clara DAVID & Maelle ROCHUT

15h00 Ouverture des portes

Exposition et petit bar

17h00 Concert

(en deux parties – fin 19h)

Adresse : 8, rue De Pascale - 1040 Bruxelles  

(croisement rue Belliard)   www.mariaclara-artpoint.be

C'est autour du Concerto pour flûte et harpe de Mozart que Clara David et Maelle Rochut se sont réunies pour la première fois, découvrant ainsi leur complicité musicale. Sur scène, elles donnent la pleine mesure de leur tempérament et de leur talent. Elles abordent un répertoire allant de Bach à Takemitsu en passant par Debussy, Ravel, Fauré, Roussel... Les impressionnistes ont en effet offert de nombreux chefs-d’œuvre à ces instruments dont les timbres évoquent à merveille l'univers onirique et subtil de ce courant.

* * *

MARIA CLARA ART POINT

Oasis culturelle en plein centre du quartier européen de Bruxelles.

Une source de chaleur et de détente, à deux pas de la rue Belliard.

De façon atypique, des expositions collectives d'objets d'art, vous sont proposées dans un atelier d'artiste. Alors que, d'un côté de ce rez-de-chaussée typiquement bruxellois, vous pouvez trouver un artiste à l'oeuvre ou des élèves de peinture, de l'autre côté vous pouvez admirer des créations telles que tableaux, photos, bijoux, sculptures, céramiques, luminaires, créations textiles...

 

EXPOSITION ACTUELLE

(du 28 avril au 15 juillet 2011)

LES ARTISTES : 

AUX MURS

Jean-Pierre Decombat

France

Technique mixte

"Le sommeil n'est pas indispensable au rêve"  H. Michaux


Le tableau est une sorte de miracle, c'est une situation qui cherche à se libérer dans un infatigable recommencement, à la recherche de ce qui lui manque.
Obsession ou hantise, elle ronge inéluctablement ce qui fait question dans notre espace et pose la réalité de notre envie de vivre de ce côté du monde, où l'ombre
et  la lumière brodent nos petites errances, hors de toute perception et hors de tout savoir.

 

Véronique Renier

Belgique

Technique mixte

Questionner la mémoire, son fonctionnement, ses disfonctionnements ; questionner le souvenir, ces moments passés qui vivent en nous, que nous portons, qui nous portent, qui nous définissent et nous façonnent.                     

Traces : images proches, fortes, vives, précieuses, aimées, haïes, qui obsèdent, qui aident, qui enferment ou qui libèrent ; images fragiles, abîmées, floues, délavées, presque effacées déjà.

Oublis : images gommées, perdues, disparues, refoulées, enfouies, cachées, que l’on cherche, que l’on ne trouve pas ou plus, pourtant encore un peu là, parfois prêtes à ressurgir.  Images mais aussi sons, bruits, odeurs, goûts, mots, sensations : une multitude de mondes en nous, désordonnés, mêlés, superposés, sans hiérarchie, sans véritable chronologie.

 

Traces, oublis : qu’est-ce qui reste, qu’est-ce qui s’efface ? 

 

La photographie, en tant que trace visuelle du souvenir, aide-t-elle à fixer les moments passés, à en rendre compte, à constituer notre mémoire ?  Evoquant souvent plus que ce qu’elle ne montre, n’évoquant parfois rien de ce qu’elle montre, la photographie laisse apparaître ce fossé entre le cliché et la réalité passée : tout au plus l’image nous met-elle en contact avec un univers associé.

 

Univers que l’on s’est efforcé de ressusciter au moyen d’images abîmées, morcelées, recomposées, en utilisant la couleur, le flou, le papier…  Faire apparaître ainsi la fragilité de ces souvenirs pourtant si vivaces en nous, et y associer les mots, toile de fond de notre mémoire visuelle, qui tissent le fil de notre histoire.

Luise Galm 

Allemagne           

Dessin

Dans ses dessins et durant le processus créatif, l’artiste cherche à capter, du modèle vivant toujours le sentiment métaphysique de l’Etre, son abîme fascinant et les replis de l’âme sensible et vulnérable.

Tout présent dans l’esprit d’expressionnisme du moment entre modèle et artiste, son art devient un dialogue intensif entre gestes spontanément tourmentés et  matériaux comme encre de Chine, brou de noix et de l’eau.

D’une volonté sérieuse elle cherche la profondeur d’expression. L’authenticité d’une beauté bohème de l’œuvre pour l’artiste devient primordiale.

 

Kis'keya

Haüti/Congo

Peinture

 

Corps plongés dan la matière ; formes et ombres

Vague apparence de réalité, trace d’existence

Pensée du temps qui passe, esprit qui pleure…

Traces du vent, de ce qui a été, de ce qui ne sera peut-être plus, jamais…

Un silence rythmé par la calligraphie

Des mots glissés sur la matière

A la lisibilité fragile, fuyants, insaisissables.

 

Marion E. Duru

France

Photographie

« Depuis une dizaine d’année, je prends des photos. Au fil du temps, elles se répondent, se nourrissent ou se complètent.

Quand je prends une photo, je joue avec les couleurs, les textures et la lumière ».

La série présentée à la galerie, s’appelle « Mes Âmuta », nom crée par l’artiste, pour exprimer le mouvement de l’âme ; mue, transformation, meute, soulèvement, expédition…

« Chaque photo me raconte, m’évoque une sensation ressentie en lien avec mon vécu. »

 

Simon Outers

Belgique

Gravure et sérigraphie – boîtes lumineuses

/…/ Dans le métro, dans la rue, dans l’intimité. Il a le trait vif, acéré, jaillissant, serait quelque part de la famille des Bruegel, Bosch, Grosz et autres compères du compte-rendu sans œillères d’une vie sociale à la hue et à la diable. Tantôt, il confronte des têtes et tantôt, il joue habillement des conventions. N’hésitant pas à assortir ses eaux-fortes, aquatintes ou sérigraphies de collages, parfois surprenants, témoigne d’un talent à s’adapter aux supports les plus divers. Joliment ajustés, ses portraits sociaux ont du rythme, profilent à juste titre une société plus souvent désabusée que réjouie.

Lagalerie.be

 

Dragan Markovic

Serbie

Photographie – boîtes lumineuses

 Le projet "In Between" date de 2006. L’un des buts était de travailler sur la limite entre photographie, maquette, peinture, modélisation 3d… Le propos étant notamment de mettre en porte-à-faux le sacro-saint concept de vérité photographique.

Dans la continuité du projet In Between, mais en n’usant pas exactement de la même recette de filtres, "Les Assauts Numériques" inclus des personnages humains. Le propos se déplace quelque peu, ou plutôt s’enrichit d’une dimension analytique sur l’individu, le corps social, et leur rapport à l’espace public.
Deux images issues de ce projet sont ici présentées sous forme de caissons lumineux. La lumière est diffusée par l'image elle-même, ce qui accentue la sensation d'infra-univers avec son soleil propre, à peine différent mais néanmoins d'une radicale altérité.

"L’espace semble à ces esprits dépossédés une volonté dévoratrice [...] A la fin il les remplace. Le corps alors se désolidarise d’avec la pensée, l’individu franchit alors la frontière de sa peau et habite de l’autre côté de ses sens. Il cherche à se voir d’un point quelconque de l’espace [...] Il est semblable à quelque chose mais simplement semblable. Et il invente des espaces dont il est la ‘possession convulsive ".

Roger Caillois  » Mimétisme et psychasténie légendaire « , op. cit., pp 8-9.

 

SCULPTURES ET CERAMIQUES

Ana Belén Montero 

Espagne

Sculpture & céramique

La Vie est le grand mystère que je tente d'appréhender par le biais de mon travail.

Mes réflexions sur les notions de conception et d'éclosion m'ont amenée à réaliser des formes aux allures molles qui s'imbriquent les unes dans les autres en couches successives et concentriques, comme si chaque couche permettait à la suivante de se former en toute quiétude... Le tout dans l'environnement protecteur d'un aquarium.

J'ai joué avec les notions de mou et de dur, de vivant et d'inanimé, pour créer une tension qui nous interroge sur nos certitudes à propos de ce qu'est la vie.

Les tableaux muraux en céramique s'inspirent quant à eux, des racines et des fossiles, des traces laissées par le vivant sur le minéral et des passages entre l'existence et le néant.

La technique utilisée est le raku nu ou « naked raku »: il s'agit d'une technique particulière d'enfumage de l'argile - parfois sigillée - que je polis très soigneusement avant cuisson.

 

Ulrike Bender

Allemagne

Sculpture

Mes statues et mes bustes désirent montrer le corps humain dans sa vulnérabilité, ses blessures

et toutes les épreuves aux travers desquelles on passe durant notre vie.

Mais je désire montrer tout autant sa force et la guérison possible.

On peut toujours être enveloppé d'un manteau de rémission tout en gardant en mémoire notre sensibilité, acquérir l'expérience de la sagesse et garder notre fierté.

 

Katharina Eichler 

Allemagne

Céramique

"Observer l'unité de la matière en respectant les différences d'une forme qui protège l'inconnu ...

Respecter cette unité en découvrant les rondeurs généreuses que contienne la matière invisible ...

Façonner cette matière en préservant la voie unie de ce que renferme son contenu ... et ...

Exposer l'union douce de transmettre la création des différences libres de l'argile indivisible."

                                                                                                                                           Nicolas Burki

Marie Chantelot 

Belgique

Céramique utilitaire

Il s’agit de Cycles, de Recyclages.

Je préserve, je conserve dans la porcelaine des ensembles d’objets, leurs fragments, leurs seuls archétypes.

D’abord, je trie, je filtre, je rassemble, puis je ne transmets que ce qui me hante.

Je pioche dans un passé proche ou lointain et je  "cuisine" ces mets du souvenir pour que d’autres puissent les savourer.

Des objets vulnérables au temps sont imbibés de porcelaine liquide, colorée ou non, et cuits à haute température.

La porcelaine leur donne cette enveloppe à la fois douce et protectrice. C’est pour moi une petite couverture enfantine, une innocence nouvelle qui préserve la chaleur du souvenir.

La couche de porcelaine est très fine, donc très proche des objets. Le secret de leur empreinte est interne, accompagné des cendres de combustion des matières organiques.

Dorénavant, ils seront très résistants au temps.

Mes matières de prédilection : tissus usés, laines ou cotons détricotés, marc de café, papiers d’articles subversifs, toile de matelas anciens, vieilles éponges,….

Dans la série « Fil », il y a l’idée d’enroulement qui renforce l’histoire des cycles.

Les propos viennent de la mythologie, de l’actualité, des ancêtres….. Beaucoup de pièces d’origine organiques et certaines uniquement centrées sur l’image type.

Ce que je souhaite, c’est que certains en profitent pour reprendre encore ces objets, les regrouper ou métamorphoser autrement, alors, je serai vraiment une passeuse.

Objets inanimés avez-vous donc…. (Lamartine). Bien sûr, il s’agit de cela.


Isabella Mangold 

Autriche

Céramique

 Isabella Mangold travaille ses céramiques comme une superposition de feuilles légères. La légèreté de ses ‘mille feuilles’est soulignée par ces teintes évanescentes qui n’ont jamais de couleurs vraiment définies, tout comme les formes. La matière devient presque esprit. Ces céramiques sont objets indéfinissables ; sculptures ou poteries, utiles ou  juste présentes!  

 

Ann Van Mingeroet 

Belgique

Céramique utilitaires

Cette terre évitée en dedans nos maisons,

Souvent laissée à nos portes,

Ici recueillie pour être apprivoisée,                 

S'est alors couchée dans mes mains

Et, en harmonie avec mon être, s'est donnée.

Elle a accepté l'alchimie, s'est faite vibrante,

Répondant au tour, montant, glissant entre mes mains.

Consacrée sous forme de nichoirs, de bols ou de théières

Qui de leur matière brute, forme épurée et tons naturels

Respectent la simplicité de leur sens :

Accueillir la vie et continuer la leur, orner nos intérieurs,

Et témoigner de notre histoire.

  

BIJOUX

 

Collectif Bijou5

International

Bijoux

Avec Aurore De Heusch , Frédérique Coomans, Agnès Figueres,  Sylvie Jousset et Sophie Gheeraert

Comment s’exprimer en bijouterie contemporaine, sur les mêmes thèmes sans jamais se ressembler, tout en gardant chacune un style unique ? Ce quintet féminin et multiculturel, ces cinq créatrices de 25 à 46 ans, aux origines européennes (belge, française et espagnole) et aux styles très hétéroclites, ces cinq passionnées aux personnalités complémentaires se sont réunies pour un partage d’expériences et de savoirs.

 

Elles ont travaillé, pour la galerie Maria Clara art point sur les thèmes « passage » et « écriture ».

 

Vanessa Aerts

Belgique

Bijoux

"Partant de grenailles d'or ou d'argent, je fonds, étire, lamine la matière pour former des fils ou plaques de différents calibres. Je dessine rarement mes bijoux, sauf pour en faire des déclinaisons. Ils se construisent petit à petit, des choix s'imposent, d'autres se révèlent, une idée en amenant une autre. Le résultat est souvent simple ; des lignes épurées, délicates et architecturales. Quelques touches de couleur apportées par des pièces semi-précieuses."       

 

LUMINAIRES

Moune

Belgique

Luminaires

La Lampe fait partie de nos intérieurs depuis tellement longtemps qu’il nous arrive de la négliger… objet commun, connu de tous…

Vous allez la découvrir absolue, presque rebelle, tellement fière d’être enfin reconnue comme objet d’art car, à chaque fois, unique.

Chez Moune, tout est spontané, vient du cœur, de ses humeurs aussi… Amassés dans son atelier les manomètres, vieux robinets,

bobines, outils oubliés, écorces, passent un jour d’inspiration entre ses mains et vous guident dans un monde lumineux, presqu’irréel…

Son imagination sans limite vous invite dans un univers ludique, charmant, surprenant et parfois même mystérieux.

Vous l’entendrez vous parler de Mme boudeuse, Monsieur Grande Dent, Papou Zoulou, du petit Voyeur ou encore de son interprétation de

Saint Exupéry à bord de son avion…  Magie lumineuse et surprenante telle est la définition des créations de Moune.

 

Matthieu Olyff 

Belgique

Luminaires

Sculptures plus que luminaires issues chacune du pliage d’une seule feuille de papier aquarelle…

Il y a d’abord la sculpture mat, dont les formes sont mises en valeur par la lumière extérieure, ambiante. Et lorsqu’on l’allume, cet objet devient autre, grâce à la lumière intérieure qui nous révèle un second aspect de ses angles. 


CREATIONS TEXTILES

Tamboura style

Burkina Faso

Créations pour femmes

Couturière de profession depuis près de 30 ans,  Mme Assita Tamboura a commencé ce métier en autodidacte, en Côte d’Ivoire. Après quelques années d’apprentissage en France, elle est rentrée au Burkina Faso, son pays d’origine pour exercer pleinement son métier.

Elle a été plusieurs fois retenue pour représenter le Burkina Faso, lors de nombreux festivals. 

 

Aujourd’hui, elle a ouvert un atelier de formation de couture au profit de tous ceux ou de toutes celles qui désirent se former, se perfectionner et faire carrière dans la couture.

Anggy Haïf

Cameroun

Créations pour hommes

Le styliste camerounais Anggy Haïf est animé d’une rare force créatrice. Depuis son deuxième prix Jeunes créateurs au Festival international de la mode africaine en 2003, il collectionne les prix et les défilés et habille de grandes personnalités africaines. Ses créations utilisent autant des matériaux naturels que des matières plus classiques.

« Je me revendique ni créateur africain, ni créateur international, mais simplement créateur universel. Tout le monde ne considère pas cet état de fait puisque lorsque j’ai été invité dernièrement à l’Institut Français de la Mode, on a dissocié les créateurs africains des créateurs français. On veut que l’on ne serve uniquement que la communauté africaine pour ne vendre qu’une identité africaine. Nous souhaitons être respectés de la même manière que des Jean-Paul Gauthier ou des Paco Rabanne. Si on parvient à trouver cet équilibre, la création africaine aura sa place dans le gotha de la mode et nos collections deviendront universelles. »

Cabanekaban

Japon

Sacs en cuir

 

Les sacs Cabanekaban sont inspirés par une réflexion sur les usages des objets et des formes du quotidien. Ils cherchent à magnifier leur singularité et leur versatilité. Ils jouent sur la souplesse des matériaux et sur la transformabilité de formes complexes.

Les sacs sont conçus comme le prolongement naturel du corps. Ils sont des membranes tactiles qui interagissent avec la main.

 

Tamara Louis

Belgique

Sacs et impressions

Installée depuis janvier 2006 à la citadelle de Namur, mon activité se divise en 3 parties : les articles publicitaires en tissu, les formations et stages créatifs et enfin, la création et design de mode.

Mon parcours commence à l’Académie des Beaux-Arts de Namur, où je découvre la gravure, ensuite j’entame le cursus de design textile à La Cambre, Bruxelles, avec la sérigraphie (méthode d’impression) en spécialisation.

Suite à ma bourse de recherches à la Fondation de la Tapisserie de Tournai en 2003, j’expose mon travail en Italie et je commence à donner des stages dans les écoles artistiques.

Aujourd’hui, je travaille principalement à la commande et pour d’autres créateurs, stylistes, illustrateurs, peintres, designers…

Dernières créations : “This is not a love song, this is a life bag”

Nouvelle collection printemps/été 2010, l’univers de celle-ci est particulier. Images et couleurs issues de rencontres sous forme d’enquête sur les histoires de cœur. Une cinquantaine de témoignages, qui m’ont inspiré textes et mise en forme. Un résultat qui montre le lien entres les personnes et la fraîcheur de la rencontre avec les autres.

 

Ma Tasse de Thé

France

Prêt à porter pour femme

Marine, créatrice de Ma Tasse de Thé, crée des pièces uniques pour tous les jours, recherchant toujours l’alliance du confort et de l’originalité. C’est dans cet esprit qu’elle invente et réalise des modèles astucieux et insolites ! Elle s’inspire de l’air du temps en conjuguant les styles et les univers, afin de créer des vêtements et des accessoires de mode tantôt colorés et pop , ou plus classique et chic, mais toujours ludiques! Chaque vêtement est réalisé à la main, dans son petit atelier lyonnais. Il s'agit pour la plupart de pièces uniques car elle aime l'idée de confectionner des vêtements que personne d'autre n'aura !

 

Michèle Forest 

France

Créations textiles

"Graphiste indépendante, spécialisée dans la communication des collectivités

locales et territoriales, j'aime créer des univers chaleureux et colorés.

Formée à l'école Supérieure des Arts Appliqués Duperré, je mélange graphisme

et illustration pour créer des images de rue, des chartes graphiques, des brochures..."

"Seule la chose ressentie possède ce don d'émotion et donc de persuasion".  Cassandre

 

Julie Menuge

France

Création textiles

Que reste-t-il de la route de la soie et des voyages de Marco Polo ?

Rencontres entre les tissus précieux et prisés en provenance d’Istanbul jusqu’aux fins fonds de la Chine et des vêtements de sport contrefaits aux logos bien connus, issus des industries pétrochimiques basées en Asie.

 

Thomas Billas

France

Accessoires pour homme

Le choix d'un homme élégant se limite au peu de produit que le marché lui réserve, vêtements comme accessoires. Hors la différence et l'élégance se mesure souvent dans les plus infimes détails. Si maintenant, pour nous les hommes, la seule alternative à la cravate est le nœud papillon, nous pourrons nous accordez sur le fait que le choix est limité. Pour commencer, je propose ici une alternative à ces deux choix, un V pour la boutonnière, Tout aussi élégant que ses homologues, il n'en est pas moins élégant.

L'homme ordinaire est exigeant avec les autres, l'homme exceptionnel est exigeant avec lui même.


Kis'keya & Caroline Hack 
"Maria Clara art point"