Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Marcelin Flandrin

Marcelin Flandrin

flandrin--la-cigogne.jpg

Les pionniers de la photographie qui ont réalisés des clichés du Maroc (souvent en tirages albuminés) étaient de noms comme Tancrède Dumas, Lévy & Fils, A. Cavilla, Molinari, James Valentine qui opéraient dès les années 1870. On retient encore des noms comme Jean Besancenot, Léo Davin, George Washington Wilson, Lucien Vogel, Victor Hell, Henri de La Martinière, J. Belin, Adolf De Meyer, H. Regnault et J. Robichez ou encore Jean Rhoné.

Marcelin Flandrin (né en 1889 - décédé en 1957) quand à lui fut un artiste photographe qui exerça sa profession au sein du service photographique de l'armée française. On lui doit de nombreuses séries de reportages réalisées notamment dans le cadre de la guerre du Rif au Maroc avec les dangers que cela comportait car ses clichés de guerre étaient pris régulièrement, en première ligne du front.

La déclaration de guerre de la Première guerre mondiale en 1914 le maintient sous les drapeaux. Toujours affecté au service photographique des armées, il sera versé à sa demande dans l'aviation alors balbutiante et terminera la grande guerre comme observateur aérien. On lui doit de nombreux clichés aériens des différents combats de la fin de la grande guerre.

M. Flandrin Caravane dans la Palmeraie Marrakech - 1920-b10

M. Flandrin, Caravane dans la Palmeraie, Marrakech - 1920

Démobilisé, Marcelin Flandrin retourne au Maroc et s'y installe comme photographe à Casablanca. Il y immortalisera cette ville en pleine évolution et édite en 1920 un carnet de photographies à Casablanca comprenant 144 photos en héliogravures et publiera, en 1921, dans le magazine l'Illustration, un reportage photographique d'un voyage aérien entre Casablanca et la métropole.

souvenircasablanca.jpg

flandrinow3.jpg

En 1922, il sera chargé d'illustrer, à l'exposition coloniale de Marseille, la pavillon du Maroc qui avait pour thème " Maroc d'hier et d'aujourd'hui ". Cette même année, il présentera un reportage sur le voyage du Président de la République à travers le Protectorat français.

Flandrin_Musiciennes_Heliogravure_Circa_1924-f3312.jpg

En 1926 il suit le sultan du Maroc lors de son voyage officiel en France et réalise un ouvrage de luxe retraçant cet évènement.

Nombreux sont ceux qui se souviennent des ses tirages au gélatino-bromure d’argent signé la Cigogne qui ont fait de lui l'un des plus importants éditeurs de cartes postales du Maroc, Guerre du Rif, villes et villages du territoire seront à jamais immortalisés grâce à lui. Il n'hésita pas non plus de prendre des clichés de jolies femmes marocaines dénudées, ce qui était une pratique très audacieuse pour l'époque !

photojuif2.jpg

Cité par le sous secrétariat d'Etat à l'Aéronautique et par le Maréchal Lyautey, médaille d'or des Municipalités du Maroc, médaille de vermeil de l'Aéro-club de France et du Maroc dont il était l'un des fondateurs, Marcelin Flandrin était titulaire de plusieurs distinctions honorifiques tant civiles que militaires.

Cinéma et propagande : Mohammed V dans la Lune

http://33.img.v4.skyrock.net/6787/89396787/pics/3193363483_1_4_HjGXh1bw.jpg

Maison de la photographie de Marrakech

Le fonds photographique de la Maison de la photographie à Marrakech comprend plus de 4 000 tirages anciens, qui ont été réalisées pendant la période couvrant 1870 à 1950 en mettant en lumière les premiers photographes et les origines de la photographie coloniale. Cette collection inédite met en lumière des vues inédites sur le Maroc. A travers, notamment des clichés sur le site de Volubilis (photographies Henri de La Martinière), des paysages marocains (tels que les photographies de J. Belin par exemple), ainsi que des grands ensembles architecturaux et casbah. Elle donne une place importante aux portraits ; notamment ceux réalisés par Adolf De Meyer, H. Regnault et J. Robichez. Ces photographies illustrent diverses thématiques historiques et de la culture marocaine de l'époque. Parmi elles, nous pouvons citer celle de la culture berbère ou des juifs du Maroc mise en valeur par des photographies et le premier documentaire en couleurs réalisé au Maroc par Daniel Chicault en 1957 sur les tribus Berbères du Haut Atlas. La collection est composée également d'une importante série de plaques de verre (plaque photographique) prises par des photographes anonymes, voyageurs effectuant leur périple au Maroc.

photo-3-a1082.jpg

Site officiel

Références

Voir aussi