Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Luigi Tenco et Dalida : le drame de San Remo

Luigi Tenco et Dalida : le drame de San Remo

tenco.jpg

Qu’est-ce qui peut conduire un jeune homme de 29 ans à se donner la mort ? Ce geste fou, impossible, c’est celui que commet Luigi Tenco après un revers au festival de San Remo. Le chanteur des années 60, alors amant de Dalida, est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel...

En 1967 il se présente, peut-être à contrecœur, au Festival de San Rémo avec la chanson Ciao amore ciao, chantée, comme c’était l’usage à cette époque, par deux chanteurs séparément: d'abord Tenco lui-même, ensuite Dalida.

Selon quelques témoignages, il semble qu'initialement Tenco n'appréciait pas Ciao amore ciao, mais Dalida réussit à le convaincre de la présenter au festival.

Ce détail montre l'ironie du sort compte tenu de tout ce qu’il advint par la suite. La chanson n'est pas retenue à la soirée finale du Festival, se classant à la douzième place. Au repêchage, c'est la chanson La rivoluzione de Gianni Pettenati qui fut choisie. Tenco en est totalement découragé.

Enfermé dans sa chambre de l’hôtel Savoy, il est par la suite trouvé mort, une balle dans la tête, par Dalida elle-même.

On trouva un billet écrit de sa main qui contenait le texte :

« Je n’ai voulu que le bien du public italien et je lui ai dédié inutilement cinq ans de ma vie. Je fais ceci non parce que je suis fatigué de la vie (pas du tout) mais comme un acte de protestation contre un public qui envoie "Io tu e le rose" en finale et à une commission qui sélectionne "La rivoluzione". J'espère que cela servira à ouvrir les yeux.. ciao. Luigi. »

Ceci, évidemment, sur le moment, fit penser que le suicide était l’unique explication à cette mort absurde. D’autant plus que Tenco avait fait l’acquisition d’un revolver l'année précédente pour sa défense personnelle. Toutefois, pendant plusieurs décennies, de nombreux doutes se sont accumulés sur les causes réelles de sa mort : par exemple, le corps fut retrouvé avec une blessure par balle à la tempe gauche : détail particulièrement troublant, Tenco n’était pas du tout gaucher. En outre on ne retrouva jamais le projectile qui fut la cause de la mort.

Pour ces raisons, après des années de pressions exercées par la presse, le 12 décembre 2005, après 38 ans, le Procureur général de San Rémo demande l’exhumation du corps pour tenter d’établir la vérité une fois pour toutes, c'est-à-dire pour savoir si Tenco s’était suicidé ou, comme la rumeur avait couru durant toutes ces années, s'il avait été assassiné pour des raisons à déterminer.

Le 15 février 2006, l’affaire Tenco est officiellement déclarée close. Une nouvelle expertise du corps de Tenco retient, en effet, la mort par suicide, toutes les autres hypothèses étant écartées, mais contrairement à ce que l’on attendait, la balle dans le crâne n’est pas retrouvée. Malgré cette décision, des thèses alternatives au suicide circulent toujours.