Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Lettre de Moulay Ismaïl à Louis XIV

Lettre de Moulay Ismaïl à Louis XIV

05052010181.jpg

 

Sous le règne de Moulay Ismail (1672-1727), Meknès a connu une période de grande prospérité. Admirateur de Louis XIV, Moulay Ismaïl fit édifier par ses esclaves une cité digne de lui à Meknès .Moulay Ismail peut être considéré comme le créateur d'un état monarchique (fondé sur la personne du souverain) car il était l'héritier d'un pouvoir qui avait spécificité d'un État tribal. Il dota le pays d'un armée de métier puissante dont les effectifs ont atteint jusqu'à 150.000 hommes. Moulay Ismail qui était fasciné par Versailles eut le goût colossal. Il entoura sa capitale de bastions, de murailles et de portes monumentales. Ses haras pouvaient contenir jusqu'à 12.000 chevaux.

Cette publication du contenu de la lettre, adressée à Louis IV est  datée depuis Meknès (le 12 août 1693) fut traduite par Petit de la Croix, le 12 novembre 1693. Pour toute réponse le Roi Soleil proposa à Moulay Ismaïl de convertir à la religion chrétienne….Ce document est exceptionnel sur internet…et a été publié par mon père…

Ce document doit particulièrement intéresser les amateur d’histoire de Meknès…Ce que je peux ressentir dans le contenu de cette lettre, c’est que le souverain marocain apparaît désireux d’avoir des meilleures relations d’amitié avec la France, ces ambassadeurs (voir ici), exercent une influence importante sur le développement de l’exotisme marocain…en France, si on se souvient encore de l’épisode ou Moulay Ismaïl offre un couple de lions, une tigresse, des autruches au Roi de France…je reviendrai sur le sujet à l'occasion.

Moulay Ismaïl fut le frère et successeur de Moulay al-Rachid, le fondateur de la dynastie alaouite. Il continua la politique de consolidation du royaume entreprise par son frère en réprimant des séditions à Fès et à Marrakech (1672 et 1677), qui perdit son statut de capitale, et en menant des campagnes contre des révoltes berbères dans le Sud et dans l'Atlas. Pour tenir en main le front intérieur, reprendre la politique de reconquête de la côte sur les Européens et résister aux Turcs, à l'est, il forma une armée sur le mode des janissaires turcs avec des Noirs soudanais de Tombouctou ou de Ségou. Les enfants de recrues ou d'esclaves sahariens étaient élevés dans ce dessein, et lui étaient dévoués corps et âme ; ses troupes comptèrent jusqu'à 150 000 hommes. Il força les Anglais à évacuer Tanger (1684) ; s'il enleva les autres places fortes aux Européens, il ne put chasser les Espagnols des présides (Melilla, Ceuta, Alhucemas, Vélez). Il contint les Turcs sur la frontière orientale malgré des expéditions au Sahel algérien (Laghouat, Aïn Séfra).

Sa tentative de mariage avec une princesse française et son caractère tyrannique contribuèrent à donner une image de Moulay Ismaïl conforme à l'idée que se faisait le XVIIe siècle du monarque oriental, au pouvoir fantasque et absolu. Admirateur de Louis XIV, Moulay Ismaïl fit édifier par ses esclaves une cité digne de lui à Meknès.

Selon leurs traditions orales, les Touareg situent égalment au Tafilalet l'origine de leur migration sous leur reine mythique Tin-Hinan.

Le Tafilalet est une région historique. L'adjectif correspondant est filali (ou filalien lorsqu'il s'agit de la dynastie régnante). C'est un ensemble d'oasis qui était traditionnellement des points d'arrivée au Maghreb des caravanes transsahariennes. Aujourd'hui, la région correspond à la province d'Errachidia, ancienne Ksar-es-Souk. Il fait partie, depuis 1997, de la région Meknès-Tafilalet. Le Tafilalet a beaucoup souffert de l'établissement d'une frontière algéro-marocaine et des tensions qui surviennent périodiquement entre les deux pays.

mausolee-moulay-ismail-7-visoterra-14963.jpg

Le mausolée de Moulay Ismaïl est situé à Meknès au Maroc. Cette mosquée, construite en 1703  par Ahmed Eddahbi, est devenue le mausolée où repose Moulay Ismaïl aux côtés d'une de ses épouses et deux de ses fils. C'est un des rares monument religieux du Maroc ouvert aux non-musulmans. Après plusieurs cours dont la dernière comporte un bassin pour les ablutions et où les visiteurs doivent se déchausser, l'on accède à la superbe antichambre du mausolée. De là on peut voir sans y pénétrer (accès réservé aux musulmans) la chambre funéraire richement décorée. Chambre ornée de quatre horloges comtoises, cadeaux de Louis XIV au Sultan, par l'intermédiaire de Colbert. Louis XIV voulait ainsi se faire pardonner son refus de donner la main de l'une de ses filles à Moulay Ismaïl. Le mausolée a été restauré en 1960 sous le règne de Mohammed V.