Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Les « faux » mariages homosexuels de Sidi Ali au Maroc : enjeux d’un scandale médiatique

Les « faux » mariages homosexuels de Sidi Ali au Maroc : enjeux d’un scandale médiatique

Florence Bergeaud-Blackler et Victor Eck, « Les « faux » mariages homosexuels de Sidi Ali au Maroc : enjeux d’un scandale médiatique », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée [En ligne], 129 | juillet 2011, mis en ligne le 16 juillet 2014, consulté le 08 décembre 2011. URL : http://remmm.revues.org/7180p. 203-221

http://14.img.v4.skyrock.com/14b/grand-palais/pics/544615680_small.jpg

Les affaires de « mariages homosexuels » à Ksar el Kebir puis à Sidi Ali ont fait grand bruit dans la presse marocaine.
Au-delà de l’émotion soulevée par le scandaleux amalgame entre l’institution respectée du mariage et une forme illégale de sexualité, elle a mis en évidence une transformation du traitement public de la question homosexuelle.
Le changement de ton de la presse reflète-t-il celui de l’attitude de la société marocaine vis-à-vis de l’homosexualité ? Assiste-t-on à l’émergence d’une communauté homosexuelle militant pour la défense de ses droits ? Les « mariages » de Ksar el Kebir et de Sidi Ali constituent-ils des démonstrations visant à briser le tabou de l’homosexualité par l’émergence d’une « fierté » homosexuelle ?
D’enquêtes menées à Sidi Ali, Fez et Casablanca, nous concluons que la médiatisation autour des affaires de mariages d’homosexuels a été un instrument d’une stratégie d’un « retour de la morale » aux relents nationalistes consécutive à la période d’establishement du roi Mohamed VI.
L’article s’attache à montrer les enjeux locaux et nationaux d’une fausse chasse aux sorcières dans un pays où les conditions d’un débat sur la dépénalisation de l’homosexualité ne semblent pas encore réalisées.