Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le premier Festival culturel national de la poésie melhoun Sidi Lakhdar Benkhlouf se tiendra du 20 au 26 août 2013 à Mostaghanem

Le premier Festival culturel national de la poésie melhoun Sidi Lakhdar Benkhlouf se tiendra du 20 au 26 août 2013 à Mostaghanem

Le premier Festival culturel national de la poésie melhoun Sidi Lakhdar Benkhlouf aura lieu du 20 au 26 août 2013 à Mostaghanem. Dédié à Sidi Lakhdar Benkhlouf, fondateur de la poésie melhoun au Maghreb au XVIe siècle, cet événement tend à mettre en valeur ce genre en Algérie, comme le précise le commissaire du festival et musicologue Abdelkader Bendamèche. 
Mais aussi en signe de reconnaissance à la grandeur de la personnalité de ce fondateur. Le commissaire a indiqué que “Sidi Lakhdar Benkhelouf a été laudateur le plus prolifique du Prophète Mohamed (QLSSSL), après Hassan Ibn Thabit”. Tout en ajoutant qu’il était “le témoin oculaire et le miroir du XVIe siècle”. Cette forme de poésie narrative s’inspire de la littérature arabe de la période anté-islamique avec dhou El-Isbaâ El-Adouani, rendu célèbre pour les incursions et les combats auxquels il prenait part. Le XVIe siècle a été marqué culturellement par l’émergence d’une forme de poésie populaire appelée “chiîr el-melhoun” initiée et représentée justement par Sidi Lakhdar Benkhlouf. Questionné sur le choix de la ville de la tenue de l’événement, le commissaire général du festival indique que ce n’est pas le fruit du hasard, “Sidi Lakhdar est originaire d’une région à cinquante kilomètres à l’est de la wilaya de Mostaghanem”. A rappeler, de nombreux maîtres du chant chaâbi, madih et bédoui ont repris les œuvres de Sidi Lakhder. On peut citer Mahieddine Bachetarzi, Maâlma Yamna, El-Hadj M’hamed El-Anka, cheikh Hamada, cheikh El-Djillali Aïn Tadelès, Hassen El-Annabi, Mohamed Tahar Fergani, El-Hachemi Guerouabi, Boudjemaâ El-Ankis, Amar Zahi, Maâzouz Bouadjadj, Dahmane Benachour, Rabah Deriassa, Kamel Bourdib, Amar Lachab, Maâmar Chadly et tant d’autres. Durant cinq jours, différents spectacles seront présentés d’une manière simultanée tout au long de cette première édition qui sera marquée aussi par un séminaire national sur la poésie melhoun dont les travaux et recommandations seront publiés annuellement. Le programme sera entre autres ponctué par des “concerts de chants soutenus par la diffusion de la poésie melhoun renseignée et sa déclamation systématique”, “la mise à jour d’un fichier national des poètes du melhoun”, “l’édition et la publication de la lettre trimestrielle du melhoun” qui évaluera en permanence les recherches entreprises dans ce domaine et la promotion d’autres poètes populaires à travers le territoire national.

Imène AMOKRANE