Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le makhzen « corrige » subrepticement la constitution marocaine (dostour)

Le makhzen « corrige » subrepticement la constitution marocaine (dostour)

http://a6.idata.over-blog.com/1/50/59/42/CHEB-RAYAN/divers/mohammed-VI--2-.jpg

Tout le peuple Marocain observe en ce jour comment une clique de corrompus assis au pouvoir depuis des decennies ont modifiés à l'insus de tous le fameux dostour pour lequel un scrutin (déjà douteux) a été réalisé. Ceci reflète l'état d'esprit du Makhzen et la politique est l´ignorance de toute une population. 

http://a7.idata.over-blog.com/1/50/59/42/CHEB-RAYAN/divers/Constitution-Maroc.jpg

Le texte initial publié le 17 Juin 2011 et débattu pendant la période de dix jours octroyée par le régime aux marocains pour étudier leur constitution, a été modifié sans avertissement le 30 Juin, c’est à dire la veille seulement du référendum. Un changement en particulier est loin d’être trivial car il concerne justement la désignation du président du conseil constitutionnel.

Le premier texte officiel de la constitution, pour laquelle le référendum du 01 juillet 2011 a été organisé, est celui paru dans le bulletin officiel 5952bis ( voir ce lien http://www.sgg.gov.ma/BO/bulletin/AR/2011/BO5952A.pdf et en particulier la page 2947 article 42 quatrième paragraphe et la page 2961 l’article 130 quatrième paragraphe) du 17 juin 2011.

Mais le bulletin officiel 5956 daté du 30 juin 2011, dans sa page 3106 (http://www.sgg.gov.ma/BO/bulletin/AR/2011/BO_5956_Ar.pdf) comporte des correctifs à trois articles 42 -55 -132 de la constitution.

L’article 42 « corrigé » donne au roi le droit de nommer par dahir le président de la cour constitutionnelle alors que le texte initial lui donnait ce droit mais le dahir de nomination devait être contresigné par le chef du gouvernement, cette dernière disposition a disparu, avec toutes les conséquences. Le chef de gouvernement se trouve ôté de ce petit droit de regard.

Source