Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le luth tunisien à l'honneur au festival de musique de l'IMA avec "Les cordes de la médina" et "Dialogue"

Le luth tunisien à l'honneur au festival de musique de l'IMA avec "Les cordes de la médina" et "Dialogue"

Dans une odyssée musicale invitant le flamenco et la samba de l'Orient, les mélodies alexandrines, les Kurdi sons et les sonorités andalouses, le Luth Andalou tunisien, sera à l'honneur pour l'ouverture du 12ème festival de musique de l'Institut du monde arabe (IMA) de Paris qui se tiendra du 8 au 18 juin 2011.

http://img.over-blog.com/500x666/1/50/59/42/festval/P1090734.jpg

Autour du luth, l'ouverture de cette édition 2011 sera donc assurée par "Les cordes de la médina", un concert du tunisien Hamdi Makhlouf qui a entamé en 2004, une série de concerts de "oud" (luth) solo et parfois en trio et en quatuor. Né en 1980, il a étudié le luth avec son maître Wahid Triki et obtenu sous sa direction le diplôme de professeur-soliste. Imprégné de l'univers de la musique arabo-andalouse, Hamdi Makhlouf ne cesse d'alimenter sa réflexion sur la musique et les sons à travers ses compositions qu'il fera partager à son public lors de cette soirée.

La deuxième soirée tunisienne, prévue le 11 juin, sera animée par le luthiste tunisien Khaled Ben Yahia dans un concert placé sous le signe "Dialogue".

Khaled Ben Yahia jouera aussi bien des pièces du répertoire traditionnel que ses propres compositions.  Il sera accompagné par Lassaad Hosni, un des plus grands noms de la darbouka (percussion) dans ce qui promet d'être un spectacle de haute facture, une odyssée musicale sur fond mélancolique d'amour, de tendresse et de nostalgie soit un dialogue magnifique entre les errements du oud et la jubilation des percussions. Né en 1963, Khaled Ben Yahia a étudié au conservatoire en 1987 avec à la clef, de sol, évidemment un premier prix. Il est fortement influencé par le compositeur égyptien Mohamed Abdelwaheb ainsi que par les luthistes égyptiens Al Kassabghi et Riadh Sumbati.

Poursuivant un cycle inauguré l'an dernier et entièrement dédié au luth, autour duquel graviteront d'autres instruments comme la guitare, le bouzouk ou les percussions traditionnelles, la 12ème édition du festival de musique de l'IMA connaît la participation de la Tunisie, la Palestine, l'Egypte, la Syrie, l'Algérie, Le liban, le Kurdistan, la France et l'Irak.

Seront présents à ce rendez-vous musical notamment l'irakien Naseer Shamma, le français Thierry Robin dit "Titi", le compositeur et musicien de jazz d'origine libanaise Rabih Abou Khalil et le palestinien Adel Salameh qui, lit-on dans la lettre d'information électronique de l'IMA, "viendra défendre son dernier album "AWDA" (le retour) dont il affirme: cette oeuvre musicale est le fruit de mon voyage de retour en Palestine il y'a deux ans. Elle est inspirée par le mouvement des gens et par le rythme de la ville, le silence effrayant des rues pendant la nuit et l'impétuosité des corps dans les passages des souks en journée. (source)

http://idata.over-blog.com/3/51/15/40/Lut-Andalou-copie-1.JPG