Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le jeûne : véritable cure thérapeutique

Le jeûne : véritable cure thérapeutique

http://www.paris-hallal.com/blog/wp-content/uploads/2009/11/jeune-hajj.jpg

Dans toutes les civilisations, le jeûne est prescrit  non seulement à des fins spirituelles mais aussi à des fins thérapeutiques. Nous le verrons plus loin, le jeûne permet, en effet de guérir des maladies mais aussi de conserver sa santé.

Pratique ancestrale pour s'autoguérir (même les animaux l'ont compris et cessent de manger lors des maladies ou blessures), le jeûne (action de jeuner) résulte de l'abstention de prise de nourriture. Cette abstention peut être :

  • volontaire pour des raisons médicales, spirituelles ou politiques,
  • contrainte par suite de privations ou de sous-alimentation pour des raisons socio-économiques,

 

Selon la théorie naturopathique, la maladie n’est que l’expression de notre corps pour se débarrasser des toxines. Dans cette même logique, la guérison n’intervient que lorsque les substances indésirables sont expulsées hors du corps.

Hippocrate, énoncait déjà cette vérité : « Toutes les maladies se guérissent au moyen de quelque évacuation, ou par la bouche, ou par l’anus, ou par la vessie, ou par quelque émonctoire. » Le jeûne  est Le moyen le plus efficace pour désincruster les déchets.

Le jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches d’autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s’abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l’exception de l’eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l’organisme. Selon ses tenants, le jeûne contribuerait au maintien d’une bonne santé, au même titre qu’une saine alimentation, l’exercice physique et l’équilibre émotif. Les gens qui entreprennent un jeûne le font généralement pour « faire un grand ménage » ou donner au corps des conditions optimales de guérison. De tout temps, il a également été associé à des pratiques spirituelles ou religieuses. Il procurerait en outre un sentiment de clarté d’esprit et de « désencombrement mental ». L’application du jeûne à des fins thérapeutiques demeure toutefois un sujet controversé. Certains praticiens y voient un danger pour la santé ou croient qu’il serait imprudent de l’entreprendre sans la supervision d’un professionnel de la santé.

L’instinct est dans la Nature

Chez les animaux, le jeûne est quelque chose de très courant.

En général, lorsqu’un animal est malade, il jeûne.

 

 

 http://ecx.images-amazon.com/images/I/51j9O7dwy0L.jpg

  • 1. Il est important  de s’hydrater.

Un bon verre d’eau pour commencer le repas est conseillé. Il ne faut pas sauter sur la bouteille d’eau, au risque d’alourdir son estomac et voir l’envie de manger disparaître. “ Il faut boire un maximum ”,  l’idéal serait de boire 1,5 litre d’eau, d’une façon répartie. Le manque d’eau accentue l’état de fatigue . De plus, bien s’hydrater permet d’éliminer toutes les toxines accumulées par l’organisme.

 

  • 2. Puisez des fibres dans les dattes et les fruits.

Elles accompagnent presque obligatoirement les repas durant le jeûne. Ce sont les dattes. Une source riche en fibres solubles mais pas seulement, elles offrent un nombre de nutriments importants. Très sucrées, il ne faut tout de même pas en abuser.  Riches en vitamines C et A, ainsi qu’en fibres alimentaires, les fruits ne doivent pas être négligés. Ils sont également une source d’eau. 

 

  • 3. Des protéines aussi mais pas trop.

Il faut privilégier les protéines dites maigres, que l’on retrouve dans les produits laitiers par exemple. La viande, le poisson et les œufs nous offrent également.

 

  • 4. La tentation des déserts sucrés.

Les pâtisseries sucrées enrobées de miel, habillées d’amandes, et croquantes à souhaits, vous feront de l’œil. Mais soyez plus forts que ses tentatrices trop caloriques. 

 

  • 5. N’évitez pas l’exercice physique

Avec une certaine mesure, ne négligez pas les exercices physiques. “ Après le repas, il ne faut pas rester inactif.. Les personnes en bonne santé et capable de bouger, ne doivent pas se restreindre à manger et à dormir ”.

Chaque personne doit trouver son propre rythme, en prenant compte des facteurs de santé, et capacités physiques.


 

Lire la suite ici