Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le dialecte arabe fassi

Le dialecte arabe fassi

L'accent de Fès est le plus curieux de l'arabe marocain et a dominé la culture du Maroc. Depuis des siècles, le fassi s’est imposé comme parler prestigieux désignant une identité citadine et aristocrate. Cette forme d'arabe andalous est devenu une langue éteinte dans la Péninsule Ibérique après l'expulsion des Morisques qui a suivi la Reconquista, bien qu'il soit encore employé dans la musique arabo-andalouse et ait sensiblement influencé les dialectes de plusieurs villes du Maghreb : Tetouan, Fès, Salé, Rabat, Tanger, Marrakech, Essaouira, Casablanca- Anfa, Tlemcen, Nedroma, Mostaganem, Cherchell, Dellys, Alger.

La langue de Fès se dinstingue notamment par une prononciation particulière du R (faisant penser qu'il pourrait s'agir d'un anglais ou un français essayant de parler en arabe), la lettre du 9af est quasi inexistante. Ce dialecte est pourtant l'un des plus anciens du Maroc et est très proche du judeo-arabe, peut etre en raison de la forte présence de juifs marocains dans la région...Bien que prestigieux, le dialecte fassi est considéré de nos jours comme pédant. L'accent fassi aussi est peu usité chez les jeunes, seuls les vieux s'y accrochent car les Fassis ont dans leur majorité migré vers les villes où le commerce est florissant comme Casablanca, Marrakech, Agadir où à Rabat pour la politique et la fonction publique.


De nos jours et surtout à Casablanca et Rabat, la majorité des fassis scolarisés sont venus s'y installer ne parlent que rarement l'arabe et ont adopté le français comme langue maternelle.

 

Faut-il introduire la darija dans la langue officielle du Maroc ?