Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
La troupe «Al Marhala» chante les révolutions arabes au Théâtre municipal de Tunis

La troupe «Al Marhala» chante les révolutions arabes au Théâtre municipal de Tunis

De retour sur la scène du Théâtre municipal de Tunis après plusieurs années de censure et de répression, la troupe tunisienne ''Al Marhala'' (créée en 1986) a présenté mercredi soir un brillant concert, en hommage aux révolutions arabes, sous la direction du maestro Hichem Badrani.

Ce concert, organisé par ''Tunisia International Production'' (TIP), vise à faire promouvoir la musique engagée qui a beaucoup souffert de la censure et de la marginalisation dans le monde arabe.

Dans une déclaration à l'Agence TAP, M.Lassaâd Kheder, directeur général de TIP, a exprimé son souhait de voir la troupe Al Marhala se produire prochainement dans plusieurs villes et capitales arabes, dont Benghazi, Tripoli et le Caire, pour mieux faire connaître la musique engagée liée aux aspirations du peuple.

La soirée a été inaugurée par des projections de vidéos illustrant les moments forts des révolutions survenues en Tunisie, Libye, Egypte, Syrie et Yémen, ainsi que la lutte du peuple palestinien contre l'occupation israélienne.

La troupe ''Al Marhala'', composée de plus de vingt musiciens, accompagnés de quatre jeunes artistes au chant (Aïda Ouerghemmi, Mongia Sfaxi, Nizar Boushih et Amine Saied), a offert au public présent des chansons qui ont été très appréciées au niveau de la parole et de l'interprétation

Ainsi, la chanteuse Aïda Ouerghemmi a merveilleusement interprété une chanson en arabe classique intitulée ''Ennawress''(Albatros), évoquant la vie solitaire de l'émigré et ''Irhal'', un appel au changement.

Avec sa voix expressive et forte, Nizar Boushih a présenté ''Miâd'' (rendez-vous) et ''Al Thawra al arabia'' (La Révolution arabe) exprimant la volonté des peuples arabes, à l'origine de la chute de la dictature.

D'autre part, la troupe ''Al Marhala'' a également proposé une série de nouvelles chansons rendant hommage aux révolutions arabes dont ''Al Barzakh'' et ''Al Watan Al-Arabi''.

Le jeune artiste libyen Wael Badri est monté sur scène pour interpréter des airs évoquant la patrie et les sacrifices des révolutionnaires libyens pour la liberté et la dignité.

Source de l'article Jet Set Magazine