Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
La légende d'un zemmouri : Estevanico

La légende d'un zemmouri : Estevanico

http://www.gumboartgallery.com/image/37475914_scaled_234x320.jpg
Estavanico
 dit  Moustapha al-Azemmouri fut un esclave musulman d'Afrique du Nord originaire de la  région marocaine d'Azemmour ayant vécu selon certaines sources de 1503 à 1539. Mentionné dans diverses archives expéditionnaires datant du 16ème siècle sous les noms de Stéphane le NoirStéphane le Maure ou Petit Stéphane, il vécut sous la condition d'esclave dans l'expédition de l'explorateur espagnol Pánfilo de Narváez.
Estevanicomap.GIF

Il jouera un rôle important pour une nouvelle 
conquête, traversant l'Arizona et pénétrant au Nouveau-Mexique, à la rencontre de son destin, car il sera tué, en 1539, par les membres d'une tribu indigène très hostile. Le plus Ancien document qui relate l'exploration de ce personnage est le livre de son compagnon, dans leur errance qui a duré entre 1527 et 1536, l'espagnol  Cabeza de Vaca,« Naufrage : Relation d'un voyage fait en Floride », qui a été traduit en plusieurs langues y compris le français, il y mentionne également aussi le trait de courage et le mérite de cet explorateur doukkali : Estevanico d’Azemmour.Mustapha Zemmouri est peu connu des Marocains qui n'ont sans doute jamais entendu parler de lui car les manuels scolaires sont muets de cette personne qui a vécu au XVIème siècle.
Explorateurs emblématique de l'
Amérique du Nord, Estevanico a illustré les relations séculaires entre les États-Unis d'Amérique. Par ce mérite, le royaume chérifien marque une présence dans l'Histoire de la découverte du Nouveau Monde. Dans le cadre des relations séculaires entre les deux pays, n'oublions pas que le Maroc a été le premier état à avoir reconnu l'indépendance des États-Unis, le 20 février 1778.
http://natureculture.org/wiki/images/4/43/488.gif 

L'enfance

Dans les livres d'histoire, on l'appelle Estevanico de Azemor. Mais, tout récemment, quelques historiens marocains lui ont trouvé un nom marocain, Mustapha Azemmouri, sachant qu'Estevanico est un diminutif du nom espagnol Esteban. Par analogie, Esteban est proche de Mustapha. Donc, fort probablement qu'il s'appelait originellement Mustapha.

En 1513, Estevanico fut vendu en esclavage aux Portugais occupant la ville d'Azemmour. Il fut ainsi converti au catholicismeSept ans plus tard, en 1520, il fut revendu à Andrés Dorantes de Carranza, un noble espagnol avec lequel il noua d'intimes relations.

L'expédition

Estevanico voyagea avec Dorantes à Hispaniola et Cuba dans l'expédition infortunée de Pánfilo de Narváez en 1527 afin de conquérir la Floride. Il devint alors le premier africain à poser pied sur ce qui est maintenant les États-Unis d'Amérique.
Les membres de l'expédition périrent tous, soit noyés, soit affamés, soit tués par les 
aborigènes sauf Estevanico, Andrés Dorantes de Carranza, Álvar Núñez Cabeza de Vaca et Alonso del Castillo Maldonado. Les quatre rescapés passèrent de nombreuses années avec les Indiens d'Amérique du Nord avant de parvenir à rejoindre leurs compatriotes dans la région de Sinaloa en Nouvelle-Espagne en traversant le désert de Sonora.
En 1539, Estevanico fut encore une fois l'un des quatre à accompagner Fray Marcos de Niza en temps que guide à la recherche des fabuleuses cités d'or. Cependant, les autres contractèrent une maladie et Estevanico fut le seul à continuer, frayant le chemin de ce qui est maintenant le Nouveau-Mexique et l'Arizona.

Il fut tué par les Zuñi d'Háwikuh qui se méfièrent de lui notamment à cause de sa gourde qui était garnie de plumes de chouetteoiseau qui symbolyse la mort  pour le peuple zuñi.

La légende

La  légende veut qu'Estevanico fut un polyglotte remarquable et qu'il fut capable d'apprendre en quelques semaines le langage des Amérindiens. Il est également dit qu'Estevanico fut considéré comme déité par les tribus amérindiennes en raison de son grand savoir en ce qui concerne les herbes et les remèdes.
La légende de Moustapha al-Azemmouri a inspiré un 
roman écrit par  Hamza Ben Driss Ottmani  qui s'intitule  "Le Fils du Soleil" qui a été récompensé par le Premier prix du Maroc de création littéraire.

Liens externes