Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
La Cité Moderne (Berchem-Sainte-Agathe à Bruxelles) entre modernité et oeuvre sociale

La Cité Moderne (Berchem-Sainte-Agathe à Bruxelles) entre modernité et oeuvre sociale

La Cité Moderne est un ensemble architectural bruxellois qui comprend actuellement 275 logements Cette cité-jardin située à Berchem Sainte Agathe (à proximité de l'Hopital Français Reine Elisabeth) a été bâtie dans le cadre du logement social (1922 -1925) pour abriter des familles modestes à très bas revenus et acceuille encore de nos jours les franges des populations les plus pauvre de la Région de Bruxelles-Capitale.

hopital-francais--Cite-Moderne-4630.JPG

Hopital Français, Reine Elisabeth.

hopital-francais--Cite-Moderne-4614.JPG

La cité est le fruit de l’architecte Victor Bourgeois (1897-1962), tête de file avant-gardiste en Belgique du courant moderniste, réflexion sur l’architecture et l’urbanisme, ce dernier bénéficia du grand prix des arts décoratifs de Paris en1925).

hopital-francais--Cite-Moderne-4611.JPG

Ce qu’on trouve intéressant à dire, c’est que ces maisons et petits immeubles à appartements ont toutes un style cubiste qui refuse toute ornementation, présentent des volumes sobres aux angles droits et aux toits plats.

hopital-francais--Cite-Moderne-4615.JPG

L’usage du béton armé, nouveauté à l’époque, permet de réduire les coûts de construction. Chaque maison est orientée de manière égalitaire (certaines disposées en dents de scie) de façon à recevoir au mieux la lumière de jour et possède un jardin privé qui pouvait être cultivé. Il s'agit du premier exemple de ce type d'architecture en Belgique.

hopital-francais--Cite-Moderne-4612.JPG

Le plan de la cité consiste en une série de rues courtes et d’impasses évitant la circulation de transit, de placettes et de squares imaginés par l’urbaniste et paysagiste Louis Van der Swaelmen. Cet aménagement urbain permet d’améliorer la convivialité et la solidarité entre les habitants ainsi que leur sécurité. Les noms attribués aux rues et places soulignent ces intentions : rue de la Fondation, de la Gérance, de l’Évolution, du Bon accueil, de l’Entraide ou des Ébats, place de l’Initiative ou des Coopérateurs.

La Cité obtient en 1925, le Grand Prix de l'Exposition des Arts Décoratifs. Elle figure toujours comme une référence dans de nombreux traités et ouvrages d’architecture.

Aujourd’hui dans un état déplorable malgré le classement du site en 2000, et comportant même des habitations à l’abandon, la cité attend une rénovation constamment reportée.

Cet état de fait est dû en partie à la difficulté de concevoir des projets qui allient les exigences de confort et de sécurité actuelles, bien loin de celles des années 1920, à la volonté de ne pas dénaturer l’intégrité original de ce patrimoine architectural.

Une nouvelle cité destinée aux familles des classes moyennes jouxte harmonieusement celle de l'architecte Victor Bourgeois pour éviter la ghettoïsation.

hopital-francais--Cite-Moderne-4620.JPG

hopital-francais--Cite-Moderne-4623.JPG

hopital-francais--Cite-Moderne-4621.JPG