Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
José Suárez

José Suárez

José Lisardo Suárez Sánchez  (né le 19 septembre 1919, à Trubia (Asturies) - décédé le 6 août 1981 à Moreda de Aller (Asturies)) était mieux connu sous son nom d'artiste José Suárez et fut un célèbre acteur et politicien espagnol.

 

39900_152067458141517_100000147924812_529472_8347972_n.jpg

Biographie

A la suite de la maladie du père, la famille Suárez s’installe à Oviedo, et déménage ensuite à Logroño, une ville du nord de l'Espagne sur l'Ebre où José étudie dans un institut tenus par les frères maristes des écoles.

José Suárez travaillait pour la Feve, la compagnie de chemin de fer de voies étroites locale. C’est d'ailleurs au cours de son activité professionnelle qu'il rencontre le réalisateur Gonzalo Delgrás qui lui confie un rôle dans une histoire d'amour Altar Mayor (1943), à côté de María Dolores Pradera et il commence ainsi sa carrière cinématographique en interprétant le rôle d'un campesino (paysan) asturien dans les décors traditionnel des Pics d'Europe et de Covadonga.

40532_151782474836682_100000147924812_527917_963_n.jpg

39975_152164348131828_100000147924812_530019_490286_n.jpg

En 1954, il interprète un rôle dans un film policier intitulé ¿crimen imposible? (crimes impossibles ?) réalisé par  César Fernández Ardavín aux côtés de  Silvia Morgan (1923-2009), José Suárez est récompensé suite à ce film comme le meilleur acteur espagnol. Mais José Suárez est surtout revélé avec Grand-rue (Calle Mayor) de  Juan Antonio Bardem, un film franco-espagnol sorti dans les salles en 1956 où il joue le rôle d'un mauvais garçon d'une petite ville de province. Il fut dès lors, considéré comme l'un des 4 acteurs les plus populaires espagnol avec Fernando Fernán-Gómez (1921-2007),  Francisco Rabal et Jorge Mistral.

Après une période cinématographique assez intense avec plus de 65 rôles à son actifs, José Suárez reçoit de moins en moins de rôles intéressants, mais refait surface en 1972 dans le tournage de Marianella d'Angelino Fons, qui est l'un de ses derniers rôles où il interprète le rôle d'un médecin qui guérit de sa cécité le fils d'un industriel minier mais provoquant la mort de Marianela, interprétée par l'actrice et chanteuse espagnole Rocío Dúrcal (1944-2006). Ce film est une adapatation de l’œuvre de Benito Pérez Galdós.

Le dernier rôle important qu'il a joué pour le cinéma espagnol était le rôle de Don Pablo en 1975 dans La Trastienda (Blood and Passion réalisé par  Jorge Grau),  une partie du film qui a été tourné à Pampelune pendant les fêtes de San Fermín et il peut être considéré comme un documentaire de référence de l'époque sur cette ancestrale tradition, cette célébration a acquis au xxe siècle une renommée internationale, grâce, notamment, à l'auteur américain Ernest Hemingway, qui a contribué à la rendre populaire cette fête à travers plusieurs romans (notamment dans Le Soleil se lève aussi), un film indispensable qui coïncide avec la fin de la période du franquisme en Espagne.

38601_152524741429122_100000147924812_534121_3125016_n.jpg

María Asquerino, Lola Flores, Cesáreo González (producteur de Pena, penita, pena en 1953), José Suárez

28649_132034526811477_100000147924812_390382_5827475_n.jpg

Acteurs espagnols qui ont rencontré le pape Pie XII

41080_152164634798466_100000147924812_530021_6100073_n.jpg

José Suárez a également exploité également une salle de cinéma sur la place de Moreda de Aller, municipalité où son épouse est d'ailleurs originaire. Il aura avec elle une fille (Maria Eugenia Suárez Vazquez) qui continuera à exploiter cette salle après son décès.

L'Homme engagé

Homme influent, José Suárez a présidé pendant plusieurs années le groupe des acteurs au sein du Syndicat National et de la Mutuelle des artistes.

41265_151782178170045_100000147924812_527916_6323139_n.jpg

José Suarèz avec Don Juan de Borbón,  prétendant au trône d'Espagne

 

39974_152526328095630_100000147924812_534133_4018421_n.jpg

Homme très engagé et de conviction et haute conscience politique, il devint également le maire de la municipalité asturienne de Aller et chef du Movimiento Nacional sous le régime de Franco.Ami du Patrimoine culturel et immatériel de sa localité auquel il demeura toujours attaché, il devint le Président des Humanitarios de San Martín (cette association plus que centenaire fut fondée en 1905, et avait pour but principal de venir en aide et de résoudre les problèmes entre les agriculteurs dans la municipalité de Aller et d'organiser une importante fête annuelle qui attire toujours de nos jours un très grand nombre de personnes au niveau national et international).

Il  décède à Moreda de Aller, le 6 août 1981 des suites d'une grave maladie.

Un hommage en sa mémoire, est réalisé sur Facebook, par sa fille Eugenia et ses amis.

carthage_en_flamme.jpg
carthage-en-flammes-affiche_239124_8469.jpg
texas--adios-affiche_155190_23085.jpg
Aquel-hombre-de-Tanger.jpg

860403507_L.jpg

le-defi-affiche_94730_19642.jpg

Jose_Suarez_Texas.jpg

Capture d'écran de José Suárez, as Cisco Delgado, en 1966 dans le film Texas Adios

40915_1171892194725_1750642239_335655_919238_n.jpg

 


Filmographie

  • Curro Jiménez dans le rôle de Antonio Navajo

  • 1975 La Trastienda dans le rôle de  Don Pablo

  • 1974 Los Caballeros del Botón de Ancla.

  • 1972 La Horde des salopards.

  • 1972 Marianela.

  • 1971 La Montaña rebelde.

  • 1971 El Cristo del Océano.

  • 1970 La Muerte de un presidente.

  • 1969 : Le Dernier des salauds (Il Pistolero dell'Ave Maria).

  • 1969 El Taxi de los conflictos.

  • 1966 El Primer cuartel.

  • 1966 Texas adios.

  • 1965 7 hommes en or.

  • 1964 La Boda : Primé meilleur acteur auel Festival de San Sebastián

  • 1964 Le jaguar.

  • 1964 Les Canons de san antioco.

  • 1963 Zorro se démasque.

  • 1959 Carthage en flammes.

  • 1958 Le Défi.

  • 1957 Las aeroguapas.

  • 1956 Grand-rue : Primé meilleur acteur espagnol selon la revue Triunfo en 1957.

  • 1954 Once pares de botas.

  • 1954 La Danza de los deseos de Florián Rey avec Elva de Bethancourt.

  • 1953 Condenados.

  • 1953 Así es Madrid.

  • 1952 Ronda española.

  • 1951 Alba de América de Juan de Orduña avec Antonio Vilar (1912-1995).

  • 1950 Aquel hombre de Tánger de Luis María Delgado et Robert Elwyn avec Nils Asther.

  • 1950 Brigada criminal.

  • 1949 La Mujer de nadie.

  • 1947 Oro y marfil.

  • 1947 Trece onzas de oro.

39837_152251581456438_100000147924812_530415_280291_n.jpg

35942_152251348123128_100000147924812_530413_8023247_n.jpg

Bibliographie

  • Torres, Augusto M. (1994). Diccionario del cine español. Madrid: Espasa Calpe. ISBN 84-239-9203-9.

Liens externes

 

Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Su%C3%A1rez ».