Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Jeûne, non-jeûne du Ramadan, les droits de l'homme et le Makhzen

Jeûne, non-jeûne du Ramadan, les droits de l'homme et le Makhzen

50270_126485961089_5989933_n.jpg

Ce groupe sur Facebook n'appelle certainement pas au non-jeûne du Ramadan mais défend les dé-jeûneurs comme faisant partie de la société marocaine ayant le droit d'exercer leur liberté de ne pas observer le jeûne. Pourquoi oblige-t-on le dé-jeûneur à se cacher?

Le débat sur le droit de ne pas observer le jeûne du ramadan refait surface pour la troisème année consécutive au Maroc. Alors que l'an dernier, une tentative de rupture de jeûne en public organisée par le groupe Mali (Mouvement alternatif pour les libertés individuelles) s'était conclue par de nombreuses arrestations, cette fois, c'est sur les réseaux sociaux qu'a été lancée l'initiative.

http://natureculture.org/wiki/images/3/39/Aidkom_Mabrouk.jpg

Les membres de ce groupe comptant actuellement 1.438 membres veulent faire sortir le Maroc de l'hypocrisie social considérant que la société marocaine connaît une montée du fondamentalisme religieux sur deux niveaux : au niveau des groupes islamistes radicaux et au niveau de l'état marocain qui adopte le même discours des groupes islamistes.

L'ambition de ce groupe sur Facebook est d'accompagner la société vers une acceptation de la pluralité et de la diversité.

Du temps du Glaoui, lorsqu'une femme sortait en jellaba à la place du haïk, cela était considéré comme une transgression des us et de la morale.

Dans l'inconscient collectif marocain, il s'agit de se conformer aux normes du "groupe" au risque d'être diabolisé. On nous accuse d'ébranler la foi des musulmans. Cette foi est-elle donc si fragile?