Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Infiltration de racailles de l'extrême droite française sur le Facebook de l'Élysée

Infiltration de racailles de l'extrême droite française sur le Facebook de l'Élysée

14-juillet-2013-fete-nationale.jpg

Un phénomène nouveau est apparu sur Facebook, des trolls (avec de fausses identités la plupart du temps) s'introduisent sur le Facebook de l'Elysée, afin d'insulter le Président de la République. Ces appels à la haine proviennent essentiellement de sites identaires et de l'extrême-droite revancharde. Notons également des identités Facebook multiples afin de multiplier ce genre d'agressions haineuses envers les institutions françaises.

Cela va de l'insulte, à la moquerie, et à la diffamation. Déplorons tout de même le manque de modération sur cette page qui présente les activités du Président de la République.

Plusieurs appels proviennent de sites identitaires proche des différents mouvements des droites extrêmes et autres mouvements nauséabonds.

Ces inciviques ne font que salir l'image de la République française et dépassent les limites de la Liberté d'expression.

De la nécessité d'appliquer les sanctions prévues par les lois du peuple français

Osons espérer que des mesures seront prises à l'encontre de ces racailles se cachant derrière de fausses identités. L'offense au chef de l'État est régie en France, par les articles 23, 26, 36 et 37 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, dans le but de réprimer les offenses envers des personnalités, protégées en raison des fonctions qu'elles occupent : Initialement puni de trois mois à un an d'emprisonnement et/ou de 300 à 300 000 francs d'amende, les peines planchers ont été supprimées par la loi du 16 décembre 1992, puis la loi du 15 juin 2000 a supprimé la peine de prison pour ne laisser que l'amende, qui a ensuite été convertie à 45 000 euros par l'ordonnance du 19 septembre 2000.