Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Hommage à Souleimane Chawki

Hommage à Souleimane Chawki

Souleimane Chawki (né à Fès en 1929 - décédé en février 2013) fut un musicien, chanteur et compositeur marocain.

Biographie

Imprégné, depuis son plus jeune âge, au genre poético-musical malhoun dont son père était un fervent disciple, il s'instruit après l'enseignement fondamental à l'école des notables de Dar Dbibegh, et prendra le chemin de l'exil en France pour affiner les fondements musicaux. En 1950; Il poursuivra les cours d'un professeur allemand. Six plus tard, une fois diplômé, il quitte l'École française des Arts. Il apprendra le oud avec un professeur turc.

Dès l'indépendance du Maroc (1957), il étudie dans un conservatoire de musique à Marrakech avant de rejoindre le Conservatoire nationale de musique qui, à l’époque, relevait du ministère de la culture. Il dispensera des cours de luth.

Il compose en 1961 une opérette intitulée Assarab, (Le mirage), avec comme parolier feu Ahmed Tayeb Laâlej et à la distribution musicale, André Mariton, alors directeur du conservatoire municipal de Casablanca. Cette oeuvre musicale comprenait un orchestre de 75 instrumentalistes et des chanteuses marocaines, juives et italiennes.

Plus tard, il composer pour de grands noms de la chanson marocaine et arabe, pour ne retenir que Bahija IdrissIbrahim Kadiri ou encore l'Égyptien Moharam Fouad.

Parmi ses compositions, citons «Habitha» (Je l'ai aimé), «Bghatni» (Elle m'a choisi) et «Qalbi M’aak» (je pense à toi). Il  interprète aussi ses propres compositions : « Frak Ghzali» (J'ai perdu ma belle), «Sihrou Al Hadith» (la magie des retrouvailles).

Au milieu des années 1970, il enseignera le oud et le solfège au conservatoire municipal de musique et de théâtre qui se trouvait à l'époque au Boulevard Ziraoui à Casablanca, avant de prendre en 1979 la fonction de directeur du conservatoire de musique situé à cette époque au Boulevard Paris.

Une pépinière qui aura le mérite de couver les grands noms de la musique au Maroc, notamment Haj Younes, disciple de feu Ahmed Souleimane Chawki et qui, lui-même, deviendra directeur du même conservatoire quelques années plus tard.

hmed Souleimane Chawki est l'époux de la virtuose du Qanoun (Cithare arabe) Souad Chawki.

Le défunt laisse derrière lui une génération de musiciens de grande notoriété.

Source