Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Hammamet

Hammamet

Hammamet (الحمّامات) est une ville touristique de Tunisie située sur la côte sud-est du cap Bon, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tunis. Cette ville reste l'une des principales et plus belles stations balnéaires de la Tunisie, voire du Maghreb.

Hammamet, associée à Yasmine Hammamet est une station touristique élégante et conviviale qui ont fait le bonheur de célèbres artistes et écrivains étrangers. En effet Hammamet a acquis ces dernières années une réputation mondiale de station balnéaire avec un équipement hôtelier et touristique de première qualité, consacré essentiellement au tourisme de masse.

nouveau-dossier-4854.JPG

Malgré les milliers de touristes qui l'envahissent chaque année, la ville a conservé un certain charme. Sa médina, entourée de remparts, abrite des souks d'étoffes et de parfums. Les rues étroites et fleuries sont une invitation à un lent vagabondage.

nouveau-dossier-4870.JPG

Face à la plage se sont construits de nombreux hôtels de style mauresque. Dernier en date, le complexe touristique Yasmine Hammamet, pseudo-ville greffée à la ville. Ce complexe est composé d'une cinquantaine d'hôtels, de restaurants, d'un port de plaisance, d'un parc d'attraction (Carthageland) et même de la reconstitution d'une médina ! En été, la ville accueille de nombreux festivals de musique et de théâtre.

Très fréquentée l’été par une clientèle venant majoritairement d'Europe, la station attire forcément par le charme luxuriant de ses plages, son cosmopolitisme et l'exubérance des soirées qu'elle propose, le plus souvent animées par les meilleurs DJ.

Un séjour à Hammamet vous fera profiter de ses longues plages de sable blanc sous un ciel d'Azur, pour le far niente ou les activités nautiques. Côté animations, restaurants, cafés, casino et night clubs tendances vous attendent.

nouveau-dossier-5012.JPG

Tous ceux qui ont eu l'occasion de visiter Hammamet affirment: avec sa médina, sa marina, sa plage, son parc animalier, et ses centaines d’hôtels, Hammamet est une vraie usine à touristes. Bains de soleil, dîners en amoureux en plein air et discothèques ouvertes jusqu'au bout de la nuit font tous partie du style de vie à Hammamet, la Saint-Tropez tunisienne. Située sur la fertile péninsule du Cap Bon, cette station balnéaire est entourée de collines verdoyantes et de plantations d'agrumes. Si vous y venez au printemps, vous humerez par ailleurs les effluves des fleurs d'oranger. On en oublierait presque de visiter la magnifique villa Sebastian à l'ouest de la ville.

nouveau-dossier-4991_1.JPG

Medina de Hammamet : Faites les marchés pour découvrir la poterie locale ou flânez dans la médina, dont les murs datent du 16ème siècle.
nouveau-dossier-5001_1.JPG

Cosmopolite et artistique

De nombreux écrivains-voyageurs en quête essentiellement d'exotisme et de pittoresque décrivent et chantent la beauté d'Hammamet par l'image et le texte, contribuant ainsi à la renommée de la ville. Dès lors, Hammamet devient une station de villégiature hivernale fort prisée et déjà assez fréquentée au début du XXe siècle. Paul Klee, lors de son passage à Hammamet en 1914, est ébloui par sa lumière, ses couleurs, et ses formes. En la découvrant, il écrit : « J'ai compris en découvrant cette petite bourgade de pêcheurs que l'art ne rend pas le visible mais qu'il rend visible ».

Avant la Première Guerre mondiale, August Macke, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, André Gide et Oscar Wilde sont également séduits par la ville. À la suite du krach de Wall Street en 1929, un milliardaire roumain, Georges Sebastian, découvre la ville et s'y fait construire une villa de rêve. Il y invite ses amis. Séduits par le charme de l'endroit, certains acquièrent de petites maisons dans la médina et les transforment à leur goût alors que d'autres préfèrent construire à la campagne de somptueuses villas imitant le style arabo-musulman de la villa Sebastian.

Hammamet attire alors d'autres célébrités tels Jean Cocteau, Wallis Simpson et le duc de Windsor. La Seconde Guerre mondiale met à dure épreuve la population hammamétoise. Le palais de Sebastian est réquisitionné en 1943 par le maréchal Rommel qui y installe son quartier général. Durant la guerre, d'autres célébrités de passage fréquentent les lieux tels Winston Churchill, les généraux Von Arnim, Montgomery et Eisenhower et même le roi George VI.

Relief

Grâce à la diversité des terrains qui forment son sol, Hammamet offre une grande variété de paysages. Le relief comprend deux petites plaines côtières d’une faible altitude : une large plaine à l’ouest et une étroite à l’est. Ces deux plaines se terminent sur la mer par des plages sablonneuses longeant le littoral d’une vingtaine de kilomètres bordant en arc de cercle des jardins beaux et luxuriants et marquant par là même le golfe de Hammamet.

Au nord-ouest, à l’arrière pays de Hammamet, se dressent une série de collines et jebels ( Avant Monts de la Dorsale) dominant la ville et la mer sans prendre un aspect carrément montagneux, car le point culminant de jebel Hammamet ne dépasse guère 250 m. La région de Hammamet est une région d’accès facile en général, car les quelques oueds qui la traversent ne sont encaissés que de quelques mètres.

Climat

Le climat de Hammamet est un climat méditerranéen littoral doux et ensoleillé (en fait c’est un microclimat). Il subit intensément les effets modérateurs et adoucissants de la mer qui se traduisent par une faible amplitude thermique annuelle (moyenne de l’hiver 12°, de l’été 26°C, moyenne annuelle 19°C). En outre, la brise de mer, atténue ici plus qu’ailleurs, les coups de Sirroco (Chehili) quoique rares dans cette contrée.

La saison des pluies s’étale de l’automne jusqu’au printemps. La pluviométrie se situe aux alentours de 400 millimètres par an. La nappe phréatique est généralement à faible profondeur, mais donnant des signes d’épuisement , car elle est surexploitée depuis longtemps afin de subvenir, jadis, à une agriculture intensive et aujourd’hui à une population et à une activité touristique galopantes.

nouveau-dossier-4996_1.JPG

Culture

Hammamet métropole touristique se veut aussi ville culturelle. C'est dans la propriété de Georges Sébastian, acquise par l’État en 1962 que fut créé le Centre Culturel International. "Lieu de création forum de discussions, creuset d’idées neuves, havre de méditation, refuge pour écrivains et artistes, le Centre culturel international de Hammamet est tout cela à la fois." (Paul Balta).
En 1963 - 1964 fut construit le théâtre de plein air (conçu par les architectes français Paul Chemetov ,René Allio et Jean Deroche) dans le jardin de cette propriété et inauguré en été 1964. C’est dans ce même théâtre que se déroule chaque année le Festival International de Hammamet réunissant des artistes célèbres et festivaliers au mois de juillet et d'août.

Musée des civilisations et des religions

Le Musée des civilisations et des religions est situé à l’entrée de la Médina (Yasmine Hammamet) signalé par une tour unique en son genre, à la fois minaret et clocher. Son décor extérieur s’inspire de la grande mosquée Zitouna de Tunis. C’est un lieu symbolique qui unit les trois religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme et l'islam, conçu également pour faire connaître et rayonner la culture du pays, où les fois juive, chrétienne et musulmane ont souvent cohabité sans heurts et dans une tolérance exemplaire.

Ce musée a pour objectif de :

  • Montrer l’histoire de la Tunisie à travers les religions
  • Créer une ambiance de fraternité et de tolérance, d’échange et de dialogue entre des cultures différentes.
  • Favoriser l’échange culturel, la communication et la coopération entre les juifs, les chrétiens et les musulmans.
  • Faire découvrir des œuvres et des objets uniques et enrichissants.

RAu sein de ce musée on trouve de riches collections d’œuvre d’art, des stèles funéraires des manuscrits anciens, des objets de culte, de la poterie et des maquettes de monuments religieux tels que la grande mosquée de Okba Ibn Naafa à Kairoun, la basilique de Damous El Karita à Carthage, la porte de la grande synagogue de Tunis...

Au rez de chaussée du musée, la boutique propose des articles de souvenirs inspirés du patrimoine et qui révèlent le savoir faire des artisans.