Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Enregistrement très rare des hamadcha de Fès (1968)

Enregistrement très rare des hamadcha de Fès (1968)

 


Ce témoignage sonore qui date de 1968 prouve que l'on rencontrait au Maroc une forme de musicothérapie dans la confrérie des Hamadcha à Fès (Maroc). Fondée par le Saint Sidi Ali Ben Hamdouch au XVIIème siècle, la tarîqa des Hamadcha, dirigée aujourd’hui par le Maalem Abderrahim Amrani Marrakchi, s’est illustrée au cours de son histoire par l’originalité de son répertoire, ses danses envoûtantes et les qualités des transe-thérapeutes de ses membres. En arabe, le terme de " tarîqa " est employé pour désigner la confrérie. Il signifie une " voie et une règle de vie ". Selon Fernand Dumont, la tarîqa a d'abord désigné une " méthode de psychologie morale pour guider pratiquement des vocations individuelles " ; elle est devenue un ensemble de " rites d'entraînement spirituel préconisés pour la vie commune, dans diverses congrégations musulmanes ". Ces rites consistent à appliquer, observer, " des obligations islamiques ordinaires, mais aussi des prescriptions spéciales à chaque confrérie. ". Ces prescriptions sont tirées du Coran, de la Sunna (tradition issue du Prophète Sidna Mohammed) ou des faits et dits du fondateur de la confrérie. Cette imitation du comportement du fondateur, qui guide vers la " voie " menant à Dieu, constitue la spécificité de chaque confrérie. Chaque guide fondateur a ses particularités et celles-ci constituent même l'une des bases du soufisme.

haj driss amrani à essaouira

mousam sidi ali ban hamdouch haj daridd amranin et haj al