Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
GanSan & Tamount Ifassen

GanSan & Tamount Ifassen

l_54301cffdff644979a6f527ca7e3da2a.jpg

Ce projet artistique est né de l'amour du son d'un instrument, le ribeb, et de son mariage avec le saxophone soprano.
Cet instrument spécifique de la région du
Souss au sud du Maroc, est en fait une sorte de violon muni d'une large corde en crin qui se joue avec un archet mais dans la position d'une guitare! C'est aussi un son emblématique de la culture berbère, qui accompagne les fêtes, les mariages, le quotidien comme les grandes étapes de la vie. Il en sort un son grave et mystérieux, aux accents proches de la voix tout comme le saxophone soprano. 
Mais c'est surtout une histoire de rencontre. Il y a quelques années, lors d'un voyage au Maroc, Ludovic croisa la route de Foulane et Khaled, deux musiciens d'Agadir, et tout de suite l'envie de prolonger cette rencontre en un vrai projet de création pris forme. Depuis lors, ils n'ont de cesse de chercher les moyens de réduire les distances et de dépasser les frontières. Et finalement, cette résidence qui concrétise ce rêve pas si facile à réaliser!
L'échange de pratiques musicales si différentes et en même temps très proches par leurs richesses rythmiques et narratives, propre au jazz comme à la musique berbère, donne une couleur étonnante et dynamique à cette musique inédite, toute en finesse d'expression.
Six musiciens de part et d'autre de la Méditerranée, et encore beaucoup plus de doigts, ont eu envie de se réunir pour créer une musique qui se joue des styles et des genres, pour chercher le plus droit chemin vers le cœur. Une forte dose de curiosité, le plaisir de l'échange et de la découverte, ainsi que l'écoute et l'ouverture ont été les éléments de base de cette rencontre et de ce projet, à travers ce langage universel qu'est la musique.
Tamount Ifassen, signifie une réunion de beaucoup de mains en langue berbère et on en avait justement besoin pour ce projet !



Biographie des musiciens 

Ludovic Jeanmart
Ludovic Jeanmart, chercheur dans l’âme, a étudié le jazz, l’improvisation et la musique contemporaine. Toutes ces influences participent de son jeu au saxophone et de son écriture. Il a ainsi participé à différents projets, de la chanson française à la musique improvisée. Il a également joué avec l’Orchestre Philharmonique de Liège et lors de festivals contemporains. Il écrit beaucoup de musiques pour le spectacle la radio et les différents projets auquel il participe.

Foulane Bouhssine 
:
En 1979 à Agadir, Foulane Bouhssine à fabriqué son premier instrument. il a rejoint le conservatoire Musical d’Agadir en 1996 ou il a pu acquérir les principes fondamentaux de la musique. Jour après jour, son nom et sa musique commença à ce faire entendre dans le milieu musical de la région. Ses premiers sérieux pas sur scène étaient avec l’orchestre du conservatoire, l’orchestre régional d’Agadir et l’orchestre Pop Music Marocain. Son génie musical le pousse à puiser dans les sonorités amazighes, il apprend le Ribab (instrument traditionnel amazigh). Membre fondateur du groupe Amarg Fusion, Foulane le Ribabiste fétiche des marocains commence à envahir les scènes nationales avec son jeu Hendrixien du Ribab et une foudroyante présence sur scène.

Actuellement il est membre fondateur du groupe Ribab Fusion et membre du groupe Mazagan, il a multiplié les expériences et les collaborations avec plusieurs groupes et artistes de renommée mondiale : Waël Jassar, Abdelmajid Abdellah, Abdelhadi Belkhayat, Amouri Mbraek, Abdelwahab Doukali, Kateb Amazigh, Karim Ziad, Hamid Kasri …. Partout où il va, Foulane joue comme personne n’a jamais joué auparavant, il entraîne son public dans un tourbillon musical qui ne laisse personne indifférent. 

"Le rhibab entre les mains de Foulane sonne à la fois profondément authentique, évoquant une belle et fière fidélité aux racines de son pays, et également tout à fait moderne, car son jeu déborde d'une énergie très actuelle, le son qu'il en tire ayant une couleur radicalement contemporaine. C'est cet équilibre entre l'héritage et la création qui fait la force de sa musicalité." TITI ROBIN


Khalid El Barkaou
:
Lauréat du conservatoire de musique d’Agadir, d’origine amazigh et passionné de rythme,
Khalid El Barkaou s’affiche désormais comme un personnage incontournable du monde de la percussion au Maroc. KHALID travaille depuis une dizaine d'année dans la recherche et le développement des percussions AMAZIGHES. Cet intérêt pour la musique et surtout pour la percussion n’est pas le fruit du hasard, car KHALID a vécu depuis son plus jeune âge dans un environnement où la musique avait une place importante. Surtout la musique orientale. En 1998, il commence à jouer dans des mariages et des cabarets, son sens de la recherche et son visse de collectionner des instruments de percussion des quatre coins du monde. Il essaye à travers la création musicale, de confronter cette culture avec d’autres genres musicaux l'oriental, style andalous, jazz, music africaine ... .

Luc Evens :
Luc est un bassiste ancré et curieux de tout. Formé à l’école du jazz, il trouve son chemin en multipliant les rencontres et les expériences de choix : deux albums avec « Coïncidence » (chanson française) ; bassiste de « Vegetal Beauty », formation menée par Antoine Prawerman ; participation au groupe « Octurn » et bassiste du Danza quartet. Il joue également dans le spectacle de Pierre Vaiana et Antoine Cirri, « Sona storie » ainsi qu'aux côtés de Pierre Bernard et Xavier Rogé dans Pixl.


Antoine Cirri :
Toujours à l'écoute, Antoine est un batteur atypique, qui cherche à suivre la musique dans ses moindres méandres. Avec un jeu subtil au service du son et du soliste, il ne dédaigne pas sortir les grands moyens que lui permet son instrument, au moment idéal et sans jamais en abuser. Généreux et attentif, il apporte une couleur expressive et chaleureuse dans les projets auxquelles il participe. On a pu l'entendre récemment dans le spectacle de Franco Dragone, Kdo, à Forest National.

Nicolas Dechène :
Musicien raffiné et délicat, Nicolas choisis ses notes avec soin, et ne parlera qu'à bonne escient. Du rock à la musique classique, en passant par les musique populaires ou le jazz, sa curiosité n'est jamais assouvi et il garde le meilleures de chacun des styles pour se forger son identité propre, toujours en devenir. On a pu l'entendre dans Turlu Tursu, avec Garrett List,...



Liens internet