Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Gabriel Veyre

Gabriel Veyre

Gabriel Antoine Veyre est un réalisateur-opérateur Lumière et photographe français, né à Septème le 1er février 1871 et décédé à Casablanca le 13 janvier 1936.

Pharmacien de formation, opérateur des Frères Lumière, Gabriel Veyre a déjà parcouru le monde quand il arrive au Maroc, en 1901 à l'âge de 30 ans, traumatisé par la perte de sa femme, morte en couches en 1902, il abandonne son métier d'opérateur du cinématographe pour les frères Lumière et part au Maroc pour occuper la fonction de précepteur artistique du jeune Sultan du Maroc, Moulay Abd el Aziz. Pendant sept ans, il ne le quittera pas, écrivant d'une plume légère son intimité, ses caprices comme ses doutes. Sa mission: l'initier à la trichromie, technique pionnière de photographie couleur mais aussi aux dernières inventions européennes. Témoin privilégié de la vie animée de la cour, Gabriel Veyre photographie sans relâche l'intimité du palais, mais aussi les scènes de vie quotidienne dans les ruelles de Marrakech et trouve dans les paysages de l'Atlas et du littoral, dans l'architecture des villes et des villages, une source inépuisable d'inspiration.

Amoureux du Maroc, de sa lumière et de ses peuples, l'”ingénieur de Sa Majesté Chérifienne” y peint un portrait unique du Maroc du début 20ème siècle, incluant les tout premiers films du royaume. Mais la palette de ce fascinant personnage s'étend bien au-delà de l'image. Publiées pour la première fois, ses lettres écrites des quatre coins du monde mêlent l'aventure à la découverte, l'enchantement à la solitude. À travers le regard et la sensibilité d'un homme qui fut sans doute l'un des meilleurs auteurs des premiers temps, nous assistons à la naissance du cinéma « pris sur le vif ». Le rêve de Louis Lumière s'accomplit : offrir le monde au monde. (source)

http://natureculture.org/wiki/images/thumb/3/3f/Autoportraitveyre_1908.jpg/800px-Autoportraitveyre_1908.jpg

Gabriel Veyre - Autoportrait, Casablanca, 1908. Autochrome 13x18cm.

De 1908 à 1934, installé à Casablanca, Gabriel Veyre crée des usines, installe une station T.S.F, électrifie le palais de Casablanca, importe les toutes premières voitures Ford du pays. En 1935, il fait un reportage photographique autochrome au Maroc. Il décède l'année suivante à Casablanca et est inhumé au cimetière européen, son épitaphe le décrit comme “premier pionnier de la civilisation française au Maroc”. Il était surtout un passionné de sa terre d'accueil, rappelle son arrière-petit-fils, Philippe Jacquier, co-auteur d'un ouvrage mémoire sur son aïeul. “Lorsqu'il crée un ferme pilote d'autruches, ce n'est pas par fantaisie. Il espère aider à relever l'économie marocaine, à l'époque où la plume d'autruche est en vogue en Europe”. à Casablanca, la “rue du Docteur Veyre” rend toujours hommage à ce Lawrence d'Arabie culturel du royaume, curieusement méconnu.

http://natureculture.org/wiki/images/d/dd/Fantasia_by_Gabriel_Veyre.jpg

Fantasia au MarocGabriel Veyre

Voir aussi

http://natureculture.org/wiki/images/7/7e/Veyre.jpg

Bibliographie

  • Gabriel Veyre, Dans l'intimité du Sultan, au Maroc 1901-1905, réédité avec illustrations aux Editions Afrique Orient en 2009, 251p.
  • Philippe Jacquier et Marion Pranal, Gabriel Veyre, opérateur Lumière - Autour du monde avec le Cinématographe -Correspondance (1896-1900), éd. Institut Lumière / Actes Sud, 1996, 289p.
  • Farid Abdelouahab, Philippe Jacquier et Marion Pranal, Le Maroc de Gabriel Veyre : 1901-1936, Kubik Editions, 2005, 191p. ISBN 978-2350830186

http://natureculture.org/wiki/images/b/bc/Veyre-intimite-cover.jpg